Aller plus loin – Oser le gangbang grâce à Bertrand


Le libertinage est un style de vie qui fait envie, mais beaucoup de couples n’osent pas franchir le pas. Par peur d’être jugés souvent, mais parfois aussi tout simplement car ils ne savent pas par où commencer et vers qui se tourner. Souvent plus proches qu’ils ne le pensent de la réalisation du gangbang, les couples ont besoin d’être guidés pas à pas. Un organisateur de gangbang les aide à gérer ce qu’ils n’osent pas, ou n’ont pas le temps de traiter.

Retour aux organisateurs de gangbang

La meilleure manière de découvrir le monde libertin est bien entendu de le faire accompagné(e/s) d’un(e) initié(e). Si tout le monde n’a pas dans son cercle d’amis un(e) libertin(e) déclaré de disponible, faire appel à un professionnel ou à un amateur éclairé peut s’avérer être la meilleure solution.

Faire sauter les a priori

Dans le domaine des plaisirs adultes, le mot professionnel a une connotation péjorative, pourtant le barman du club exhibitionniste est un professionnel. Le patron du sauna libertin est un professionnel. La vendeuse du sex shop est une professionnelle. Et l’organisateur de soirées privées est lui aussi un professionnel.

Tous les secteurs sont envahis par de soi-disant spécialistes qui n’y connaissent rien et souhaitent juste faire de l’argent en surfant sur une mode, et le libertinage n’y échappe malheureusement pas.

Aujourd’hui, Candaule.fr souhaite vous présenter un service d’organisation de soirées présent sur Paris depuis près de 20 ans et dont les retours dithyrambiques nous ont décidé à vous en parler. Si Gang Bang Paris est demandé par de nombreux libertins confirmés cherchant à organiser une soirée spéciale, c’est à travers les yeux d’un couple de débutants que nous avons choisi de vous les présenter.

Rencontre avec Camille et Marc

Charmants et sympathiques, Camille* et Marc*, la trentaine bien tassée, sont en couple depuis plus de 15 ans mais ne sont pas mariés. « Lorsque mes parents ont divorcé, je l’ai mal vécu. J’ai décidé de ne jamais me marier » nous raconte Camille, « mais ça change rien au final : on s’aime comme des fous ! ».

La complicité est évidente entre eux, et c’est en se tenant la main qu’ils me racontent leur expérience.

Comment vous êtes-vous décidés à devenir libertins ?

Marc :

« On n’a pas vraiment décidé, c’est plutôt une idée qui nous est venue petit à petit, on était curieux, on avait envie de découvrir… On a toujours été ouvert niveau sexe, toujours à la recherche de nouveaux plaisirs, de nouvelles expériences… cela noua a paru logique de nous intéresser au libertinage ».

Camille :

« Quand j’étais à la fac de droit, j’ai eu ma période « salope » et j’ai essayé plusieurs fois le sexe à plusieurs. C’était pas du libertinage, c’était juste des conneries de jeunesse, mais j’en ai de bons souvenirs. Ces derniers temps je me disais que partager de telles expériences avec Marc pourrait être quelque chose de fort, et j’ai commencé à me renseigner sur le libertinage ».

Comment êtes-vous entrés en contact avec GangBangParis ?

Camille :

« C’est Marc qui les a contactés ! Franchement, moi j’aurais jamais osé écrire à un site qui s’appelle “gangbang” ! »

Marc :

« J’avais déjà pris contact avec d’autres organisateurs, mais aucun ne m’avait inspiré confiance. Je ne sais plus trop comment je suis tombé sur GangBangParis la première fois, mais je sais que leur réponse m’a plu. Et la suite de la conversation m’a mis en confiance. »

Comment a été ce premier contact ?

Marc :

« Alors que tous les autres me demandaient de nombreuses photos à poil, et voulaient savoir de suite quand nous étions dispos, Bertrand nous a posé des questions sur nos motivations et ce que nous attendions de notre première rencontre libertine. Puis le fait qu’il ne demandait qu’une seule photo habillée de Camille m’a plu. »

Camille :

« Je sais pas trop, moi je ne suis rentrée dans la conversation qu’au moment d’organiser la soirée. »

Justement, comment s’est passé l’organisation de la soirée ?

Camille :

« Super bien ! C’était facile, il m’a suffi de dire à Bertrand ce qui me plaisait, et il est venu avec une super idée qui m’a convaincu direct. »

Marc :

« Oui, enfin ça a été un tantinet plus compliqué que ça. Déjà, on a pas mal discuté pour arriver à la conclusion que ce qui nous plairait c’est d’être avec d’autres hommes. Mais pas trop non plus, on voulait que ça reste intime, on s’est décidé pour deux. Je suis peut-être bizarre, mais ça m’excite de voir Camille prendre du plaisir, ses orgasmes me procurent presque plus de plaisir que les miens. »

Camille :

« Je confirme ! Il adore quand je jouis ! Si c’est pas génial pour une femme, avoir un homme qui pense avant tout à son plaisir… »

Ndlr : Camille prend Marc dans ses bras et l’embrasse longuement.

Et alors, cette soirée, comment s’est-elle déroulée ?

Camille :

« Bertrand nous avait donné rendez-vous dans un appartement en centre-ville. Il était seul, et nous avons discuté un moment juste tous les trois. Ça m’a fait du bien, il m’a rassuré. J’étais super motivée évidemment, mais j’avoue que je stressais aussi un peu. En fait, j’avais peur d’avoir peur au moment de passer à l’action et en parler m’a fait du bien. Quand nous avons été rejoints par le deuxième invité, j’étais déjà bien plus tranquille. Et comme promis, tout s’est bien passé ensuite ! »

Marc :

« Effectivement, pouvoir discuter avant de passer à l’acte a été rassurant pour nous. D’ailleurs, quand Alain est venu se joindre à nous, nous avons continué à discuter un moment tous les quatre. Et à boire du champagne ! Qu’est-ce qu’il était bon ce champagne ! »

Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur votre « passage à l’action » ?

Marc :

« Ça s’est fait de manière naturelle, sans rien forcer. Je dirais tout en douceur, même si “douceur” n’est pas forcément le mot le plus adapté pour une partie de sexe à quatre ! Vraiment, ça a été un super moment pour nous deux, on a adoré. »

Camille :

« Au début, ça a été une main sur ma cuisse pendant qu’on discutait, puis la main est remontée, une autre main s’est posée sur mes seins… forcément j’étais mon attentive à la conversation. Puis j’ai posé ma coupe de champagne, et j’ai vite trouvé comment occuper mes mains. »

Marc :

« Je me rappelle quand t’avais les deux mains dans leur pantalon, je bandais comme un âne ! »

Les mains se baladent avant de passer aux choses sérieuses - Le gangbang va être chaud
Les mains se baladent avant de passer aux choses sérieuses – Le gangbang va être chaud

Camille :

« Eux aussi ! C’était incroyable ! Mais c’est pas une bonne idée que je commence à repenser à tout ça, ça risque de me donner des idées. »

Pensez-vous que cela a été une bonne idée de découvrir le monde libertin ainsi ?

Marc :

« Oui, sans aucun doute ! Ma plus grande peur c’était d’avoir une mauvaise première expérience qui nous coupe toute envie de continuer dans le libertinage. C’est important la première fois, on voulait que cela se passe bien et ça a été le cas. »

Camille :

« C’est vrai que la première fois est importante. C’est vrai que si notre première expérience avait eu lieu dans un club glauque, pleins d’hommes irrespectueux, je pense que notre vie libertine aurait tourné court. Mais une première expérience réussie, ça donne envie d’aller plus loin. Et ça permet d’accepter que de temps en temps certaines soirées sont moins réussies, sans remettre en cause notre mode de vie. »

Est-ce que vous avez eu de nouvelles expériences libertines depuis ?

Marc :

« Évidemment, on y a pris goût ! Nous sommes allés une fois dans un sauna, et deux fois dans un club libertin »

Camille :

« Trois fois. On est sorti trois fois dans un club libertin, mais c’est vrai qu’une de ces soirées nous a déçu. Après, c’est comme ça qu’on apprend. On a vu la différence entre les vrais libertins, et ceux qui n’ont aucun respect pour les autres. »

Avez-vous repris contact avec Gang Bang Paris depuis cette première fois ?

Camille :

« Malheureusement non. On n’a pas encore pu trouver une date pour réaliser notre prochain fantasme. C’est pas facile de réunir tout le monde, surtout avec les fêtes de fin d’année. »

Marc :

« Effectivement, on est en contact avec eux mais on a des problèmes de date. C’est un peu de ma faute, j’ai été pas mal en déplacement en cette fin d’année. Mais je suis confiant, courant 2020, on devrait pouvoir organiser une soirée coquine intéressante… Bertrand a eu une idée absolument géniale, j’ai hâte d’y être ! Mais je veux pas en dire plus, c’est une surprise pour Camille, elle ne sait pas encore ce qui nous attend. »

Une dernière question : est-ce que vous conseillez GangBangParis à nos lecteurs ?

Camille :

« Oui, chaudement. Pour nous, tout a été parfait. Je pense honnêtement que sans GangBangParis, nous en serions toujours au stade de nous dire qu’on a envie de se lancer mais qu’on sait pas comment. Même pour les libertins aguerris, je pense que leurs services sont intéressants : ils ont des idées, sont pros au niveau de l’organisation… vraiment, pour moi il y a que des avantages. »

Marc :

« C’est sûr que pour nous ca a été une expérience formidable, et je suis d’accord avec Camille : ce sont des gens sérieux, super pros. Pour tout dire, je ne veux pas promettre qu’ils peuvent effectivement répondre favorablement à toutes les demande. D’ailleurs, je sais que ce n’est pas le cas : Pour eux l’hygiène et la santé sont super importants, et ils refusent toutes les demandes de sexe non protégé. Moi, ça me parait une excellente chose, mais ce n’est peut-être pas le cas de tout le monde. En tout cas, je pense qu’il n’y a pas grand-chose à perdre en les contactant : s’ils peuvent pas vous aider ils vous le diront, et s’ils peuvent vous aider, il y a pas à hésiter ! »


Nombreux sont les couples qui, tels Camille* et Marc* ont vécu une soirée exceptionnelle grâce à GangBangParis. Vous pouvez découvrir quelques-unes de ces soirées directement sur leur site en lisant leurs récits, et voir les témoignages de libertins satisfaits en découvrant leur retour d’expérience.

(*) Les prénoms, tout comme les photos, ont été changés par mesure de discrétion.

Rendez-vous à La Factory pour du sexe hard – DerriereLeRideau.com

Rendez-vous à La Factory pour du sexe hard – DerriereLeRideau.com
L'organisation d'un gangbang pour une femme demande beaucoup de temps, et faire appel à un spécialiste dans le domaine vous aidera forcément. Un maître en matière de pluralité sexuelle vous trouvera le lieu et les bons partenaires. Or peu de personnes se présentent officiellement comme travaillant dans l'organisation d'orgies. Pourtant, "Z" de son nom de...

Le service My Sweet Fantasy vous propose de vivre intensément vos fantasmes

Le service My Sweet Fantasy vous propose de vivre intensément vos fantasmes
Le concept de MySweetFantasy est simple, novateur, et diablement efficace. Nous avons absolument tous des fantasmes, mais il est souvent difficile d’y donner libre cours. Parfois on n’ose pas, parfois on ne sait pas comment s’y prendre. Bref, on a besoin d’un coup de main. Et c’est là que My Sweet Fantasy intervient, en vous...