Sans filtre : Itinéraire d’un homme qui a progressivement accepté le plaisir anal


Nous sommes maintenant en 2020 et cela devrait être facile d’écrire ces quelques lignes, et pourtant je continue à repousser l’échéance. Je voudrais tellement partager mon histoire, mais j’ai peur d’être jugé et moqué. Je me dis que je pourrais peut-être aider d’autres hommes dans mon cas, il y en a des milliers, je le sais mais je n’ai pas forcément le courage nécessaire.

Retour à la liste de tous les sextoys

Pourtant hétérosexuel, ma sexualité sème le doute

Je vous demande donc de me pardonner pour avoir décidé de conserver l’anonymat, mais j’ai trop peur des réactions. En tant qu’homme de 42 ans, et un grand amoureux des femmes, je ne suis ni homosexuel, ni bisexuel, je tiens à le préciser. Non pas que je considère cela comme un défaut, loin de là, mais je n’aime pas que l’on me colle des étiquettes qui ne me correspondent pas, et celle-ci m’a souvent été attribuée lorsque j’ai choisi de discuter certains de mes plaisirs avec des personnes que je pensais ouvertes et de confiance.

Laissez-moi tout vous raconter.

Le plaisir du doigt dans le cul : Suis-je bisexuel ?

En écrivant ces lignes je me rends compte que cela fait déjà près de quinze ans que j’ai rencontré Cynthia. J’avais 28 ans à l’époque, le temps passe vite.

Cynthia était une petite brune tatouée rencontrée lors d’un concert de Noir Désir au Transbordeur, à Lyon. Elle ne me plaisait pas vraiment, mais elle avait flashé sur moi et je ne pouvais pas me permettre de refuser un plan cul facile. Heureusement que je ne l’ai pas envoyé paître, j’aurais manqué quelques-uns des meilleurs orgasmes de ma vie.

La découverte du plug anal Loki Wave a bouleversé ma sexualité - Merci Lelo !
La découverte du plug anal Loki Wave a bouleversé ma sexualité – Merci Lelo !

À la sortie du concert nous nous sommes isolés dans un coin sombre près de l’université et, sans que je lui demande, Cynthia s’est agenouillée devant moi et a commencé à me sucer. Je me délectais de ses lèvres autour de mon sexe lorsque j’ai senti ses doigts se frayer un chemin entre mes fesses puis, sans hésiter, forcer le chemin à l’intérieur de mon anus.

Une sensation inégalable ressentie par le cul

Encore aujourd’hui, je me souviens parfaitement de cette sensation. Le mélange de douleur, de surprise, de plaisir, de honte… Jamais je n’aurais pensé laisser quelqu’un s’introduire en moi, mais Cynthia ne m’avait pas demandé l’autorisation et je n’avais pas pu, ou voulu, l’en empêcher. Et cela me plaisait. Sa langue sur mon gland et ses doigts caressant l’intérieur de mon anus me rendaient dingue.

Je jouis comme je n’avais jamais joui auparavant, couvrant son visage de vagues de sperme venues de je ne sais où (je m’étais branlé avant d’aller au concert !) et ressentait cet orgasme à travers tout mon corps.

Cynthia ne me plaisait pas physiquement, et ne me paraissait pas spécialement intéressante, et pourtant je me souviens parfaitement d’elle. À chaque fois que l’on passait une soirée ensemble, elle me suçait en me mettant deux doigts dans le cul et je jouissais comme un fou. C’est pour cela que je suis resté presque six mois avec elle.

Comment trouver une fille qui me procure du plaisir anal

Lorsqu’elle m’a quitté, fatiguée de mes escapades incessantes avec toutes les filles qui voulaient bien m’accueillir entre leurs cuisses pour la nuit, je me suis retrouvé comme en manque. Bien sûr, d’autres filles me suçaient, mais ce n’était pas la même chose sans les doigts de Cynthia entre mes fesses.

Une fois, j’ai demandé à l’une d’entre elle de me glisser un doigt pendant qu’elle me pompait le dard. Elle m’a regardé d’un air bizarre, puis est partie sans un mot, me laissant seul avec le pantalon sur les chevilles. Plus tard, j’ai appris qu’elle racontait que j’étais homosexuel et que je couchais avec des filles seulement parce que j’avais honte de me l’avouer.

L’avantage, c’est que nombre de ses amies décidèrent d’essayer de me faire changer d’avis et durant plusieurs semaines cela a été d’une simplicité déconcertante pour me trouver un plan baise.

L’inconvénient, c’est que je n’ai jamais plus osé demander à une fille de me masser la prostate pendant qu’elle me suçait et que pendant plusieurs années j’ai eu la nostalgie des fellations de Cynthia.

Acheter un sextoy anal sans passer pour un gay

Je m’étais mis à me doigter moi-même lorsque je me masturbais, et cela me plaisait, mais c’était relativement compliqué. J’ai donc franchi le pas, et je suis allé dans un sexshop à la recherche d’un jouet pour me stimuler analement pendant que je pouvais me masturber des deux mains. Ne sachant que choisir, je demandais de l’aide à la vendeuse, qui m’amena au rayon gay.

Lorsque je lui dis que je n’étais pas homosexuel et que mon truc c’était les femmes, elle me regarda en souriant :

Vous savez, on est au vingt et unième siècle, il n’y a pas de honte à être bisexuel.

Bien sûr que non, il n’y a aucune honte, mais je ne le suis pas ! C’est si difficile à comprendre ?

J’avais envie de lui crier ces mots, mais je me suis retenu. Je savais bien qu’elle ne comprendrait pas, et qu’elle penserait que j’étais un homosexuel refoulé. Alors je me suis contenté d’acheter un plug anal, puis je suis parti en la remerciant.

Accepter le comportement intolérant des collègues machos au foot

J’appréciais énormément ma nouvelle acquisition, et je commençais à la porter assez souvent, même lorsque je ne me branlais pas. Cela n’avait rien à voir avec les doigts de Cynthia, ni avec les miens d’ailleurs, mais la sensation était plaisante. Je me suis mis à le porter pour aller boire un coup, pour aller au bureau et cela m’excitait de savoir que je me faisais plaisir sans que personne ne soupçonne rien.

Je m’étais tellement habitué à le porter qu’il m’arrivait de l’oublier, et c’est ainsi que l’accident arriva.

Depuis des années, nous nous retrouvions avec les copains pour jouer un match de foot le dimanche matin. La même bande d’une quinzaine de potes depuis la fac, tous les dimanches à onze heures tapantes, sur le terrain de foot en salle.

Si l’un d’entre nous manquait à l’appel, c’est soit qu’il avait trop bu le samedi soir et qu’il comatait dans son lit, soit qu’il avait trouvé une petite et qu’il avait mieux à faire.

Moi j’étais sorti toute la nuit et j’étais venu directement. Évidemment, sur le terrain j’étais un zombie inutile, mais ça arrivait souvent, et les gars ne m’en voulaient pas pour ça. Ce n’était ni la première fois, ni la dernière fois. Le problème est arrivé après, dans les vestiaires, sous la douche. Je n’avais pas retiré mon butt plug, et l’un d’entre eux s’en est aperçu.

Les remarques acerbes ont fusé. Sous couvert d’humour, ils m’ont dit les pires atrocités. La semaine suivante, nous n’étions que huit au foot. Au bout d’un mois, il n’y avait plus de foot le dimanche matin. Plus pour moi en tout cas, eux se retrouvaient sur un autre terrain de sport. Ils ont sûrement oublié de me prévenir…

Tomber enfin sur le sextoy anal de mes rêves !

Je commençais à me lasser de mon plug anal, et je me mis à la recherche d’un nouveau jouet qui puisse me rappeler les pipes de Cynthia.

Je ne souhaitais plus retourner au sex shop, alors j’ai fait mes recherches sur Internet. J’ai acheté un nombre incroyable de cochonneries faites en Chine qui cassaient au bout de deux semaines, qui étaient désagréables, qui ne vibraient pas, qui avaient une mauvaise odeur… J’allais de déception en déception, mais je ne m’avouais pas vaincu.

D’un autre côté je n’avais pas vraiment le choix, si je voulais assouvir mes envies si spéciales.

Loki Wave de Lelo, meilleur vibromasseur pour la prostate !

Je ne me rappelle plus sur quel site je l’ai trouvé, mais je me rappelle parfaitement le jour où j’ai reçu mon Loki Wave. En le déballant, il m’a paru énorme, et je me suis demandé comment j’allais faire mon m’insérer ce stimulateur prostatique entre les fesses. Il m’a fallu une bonne dose de lubrifiant afin de l’introduire en moi, mais une fois la partie la plus large entrée, il se mit en place tout seul.

Le fabricant Lelo présente son produit dans un très bel écrin
Le fabricant Lelo présente son produit dans un très bel écrin

Lorsque je le mis en marche, je ne pus m’empêcher de pousser un cri. Le mouvement de va et vient à l’intérieur de moi, me massant délicatement la prostate, me rappelait le doigt de Cynthia : Enfin, j’avais trouvé ce que je cherchais ! Avec en plus la possibilité de le faire vibrer contre mon périnée, je pouvais me masser les testicules en même temps.

Ravi, je commençais à me masturber pendant que mon nouveau Loki Wave me ramenait des années en arrière, dans les fourrés près de la salle de concert, lorsque Cynthia me fit découvrir pour la première fois les plaisirs de la pénétration anale. Et comme lors de cette première pipe, je jouis dans une explosion de sperme qui laissa de grandes traces sur le mur et m’obligea à changer les draps.

Devenir fou des massages anals et d’un plaisir sexuel solitaire égoïste

J’eus alors une période relativement brève, mais particulièrement intense, pendant laquelle ma vie tournait autour du plaisir que me fournissait mon nouveau sextoy. N’ayant plus d’amis avec qui sortir, et ne trouvant aucune fille capable de me procurer le même plaisir, je ne faisais rien d’autre que m’amuser avec lui et cela me rendait heureux.

Le sextoy Loki Wave masse efficacement la prostate pour une jouissance maximale
Le sextoy Loki Wave masse efficacement la prostate pour une jouissance maximale

Je commençais à m’isoler sans m’en rendre compte, mais heureusement pour moi Amandine est apparue dans ma vie.

La partenaire qu’il me faut pour jouer avec ce plug anal

C’était un samedi soir, et quelqu’un battait à ma porte. Amandine, la nouvelle voisine que j’avais déjà croisée une ou deux fois dans l’ascenseur voulait cuisiner une ratatouille mais n’avait plus de sel. Je l’invitais à entrer chez moi pendant que j’allais dans la cuisine pour lui donner ce qu’elle cherchait lorsque je l’entendis s’exclamer :

Tiens t’as un Loki Wave ?

Je l’avais laissé sur la table du salon, et maintenant elle l’avait vu. Comme tous les autres, elle allait me regarder bizarrement, en parler aux autres voisins et sous peu j’allais être considéré comme le dégénéré de l’immeuble.

« Ça me fait plaisir de voir un homme qui n’a pas honte de se faire plaisir. Ils se vendent comme des petits pains, mais pourtant personne n’ose avouer qu’il l’utilise. »

Rassuré par les propos de ma voisine, experte en butt plug

Amandine m’apprit alors qu’elle était directrice d’un sex shop, et que des milliers d’hommes achetaient ce sextoy. Certains homosexuels ou bisexuels, mais aussi de nombreux hétérosexuels. Je n’étais donc pas seul ! Et puis pourquoi seules les femmes utiliseraient des vibromasseurs ?

« Tu sais, d’ailleurs, il y en a beaucoup qui aiment l’utiliser en couple. Apparemment, il n’y a rien de mieux qu’une fellation agrémentée d’un Loki Wave. »

Je n’en croyais pas mes oreilles. Non seulement elle n’était pas choquée par un hétérosexuel utilisant un sextoy anal, mais elle semblait même excitée par cette idée.

Ce soir-là je n’ai pas pu découvrir s’il n’y avait rien de mieux qu’une fellation avec un Loki, mais j’ai pu découvrir que je pouvais la faire jouir plusieurs fois en la pénétrant pendant qu’elle contrôlait ce jouet bien calé au plus profond de mes fesses.

Depuis, nos ébats sont souvent accompagnés de divers jouets coquins en tout genre, aussi bien pour elle que pour moi. Le plaisir est tellement incroyable lorsqu’il est partagé avec la bonne personne.

Demain, cela va faire un an que nous sommes ensemble. Pour notre anniversaire, je compte la demander en mariage.

J’ai remplacé mon mec par un sextoy Lelo : Verdict

J’ai remplacé mon mec par un sextoy Lelo : Verdict
Cela fait trois mois que je suis célibataire, trois mois jour pour jour que j’ai dit à François que je ne voulais plus le voir, mettant ainsi fin à une relation nauséabonde de plusieurs années. J’aurais dû le faire bien avant, je le sais, mais je n’ai jamais eu le courage. On peut dire ce...

Le Sona 2 de Lelo : Sextoy indispensable pour Madame

Le Sona 2 de Lelo : Sextoy indispensable pour Madame
La technologie des godemichets a bien évolué, et le meilleur s'offre à vous désormais. Elle est bien loin l’époque où les sextoys étaient tous des tubes en plastique plus ou moins gros, vibrant plus ou moins fort. Ceux d’entre nous qui se rappellent ces vibrateurs au design horrible, faisant un bruit d’enfer, et rendant l’âme...
Notez ce texte
[Total: 0 Moyenne: 0]

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.