Je me souviendrai de ma visite chez Daniel


Garce accomplie, j’ai 31 ans et je travaille dans la communication, en agence. Mariée depuis deux ans, je fonction en mode candauliste avec mon mari qui prend un plaisir fou à me savoir en train de batifoler avec un inconnu, ou du moins avec un homme que lui ne connaît pas.

Retour aux histoires candaulistes de femmes coquines

Délaisser mon mari pour un soir

Ce soir-là, j’ai rendez-vous chez Daniel, un mec avec qui j’ai échangé un peu sur skype. Je le trouve mignon, et surtout Daniel est monté comme un âne.

Je fantasme à fond sur les mecs bien membrés, car je sais que mon mec en a une pas très grande, disons dans la petite moyenne, et que ça l’excite lui-même de voir une grosse bite prendre sa femme. Je profite aussi au travers du plaisir que mon mec prend.

Après je ne cache pas que ma chatte est faite pour prendre de gros morceaux… je suis très vaginale comme nana.

Le soir de la rencontre avec Daniel arrive. Je suis bien chaude et il est prévu que Boris (mon mec) nous appelle pendant la soirée.

Habillée comme la petite salope que je suis, avec une jupe en cuir et un petit haut très léger, j’attends le Uber qui m’amènera chez mon amant du soir. Je suis très excitée. Ce soir Boris est en déplacement, et me préparer seule, tranquillement en pensant à ce qui m’était réservé me mettait déjà dans un état pas possible.

Mon VTC arrive, me voilà partie pour une belle soirée.

Je mouille déjà dans l’ascenseur…

J’arrive à son immeuble, je passe le portail puis sonne à son appartement. “Salut, c’est au 6ème gauche” Une voix grave comme j’aime… Je prends l’ascenseur et une fois au 6ème étage, me dirige vers la porte, déjà entr’ouverte. Je m’approche et entend une musique douce et agréable. Daniel m’accueille, habillé en costume, tel un gentleman.

Il prend mes affaires et m’invite à m’asseoir dans le salon. Je me sens rapidement à mon aise, je vois que je suis chez un mec bien sous tous rapports. Alors qu’il est debout face à moi et qu’il me propose ce que je souhaite boire, je ne peux m’empêcher, à l’instant où il se retourne, de jeter un bref regard au niveau de son entrejambe. J’avais déjà procuré à Daniel un effet certain, dont il me tardait de voir de plus près les conséquences sur son corps de mâle.

Se sentir bien chez son amant

Des petits souvenirs pour mon cocu c'est important
Des petits souvenirs pour mon cocu c’est important

J’avais en face de moi un beau brun, le visage racé. Les mots qui sortaient de sa bouche me plaisaient, j’eus rapidement envie de l’embrasser.

Nous avons trinqué à la rencontre, et Daniel m’a demandé si mon mec était au courant de tout. Je lui ai assuré que oui et en ai profité pour lui demander si cela ne posait pas de souci que Boris m’appelle un peu plus tard. Daniel ne vit là aucun problème, et était plutôt amusé par la demande, ce qui là aussi m’a rassurée.

Nous avons des jobs assez similaires, du moins dans leur rythme, la façon de travailler. Tous les deux cadres dans le tertiaire, à des postes tout à fait honorables. Bizarrement cette proximité sociale avec Daniel me faisait me dire qu’il avait les clés pour me comprendre et savoir ce qui me plairait sexuellement.

Lors de nos échanges sur skype, nous avons compris l’un et l’autre que l’aspect cérébral de la rencontre était très important. Le lieu et son décor, l’ambiance, les mots, tout cela importe presque autant à nos yeux que les qualités physiques du partenaire. Mais quand la chance réunit ce qui se fait de mieux sur les deux plans, il faut profiter à fond de sa soirée 😉

Avoir chaud et s’étreindre rapidement

Rapidement la température monte. Après les échanges verbaux qui conviennent, Daniel finit par poser une main sur ma cuisse, je le regarde en lui faisant comprendre qu’il peut accélérer la cadence. Aussitôt il me prend la bouche et l’embrasse avec gourmandise. Je m’étend doucement sur son canapé… On a déjà très envie de se déshabiller.

Daniel se redresse et m’emmène dans sa chambre. Nous emportons nos coupes de champagne rosé et la bouteille au passage, direction la deuxième pièce.

La musique qui provenait du salon se fait plus doucement entendre, mais ça n’est pas si mal car cela nous donne un peu d’intimité. Nous poursuivons les baisers et Daniel commence à me lécher de partout, il prend mes seins à pleines mains et soulève ma jupe. Il me penche sur son lit et écarte mes fesses.

Il me bouffe alors le cul comme j’aime, tout en me doigtant avec dextérité. Ma chatte est déjà très humide. Daniel m’a allongée sur le lit et s’approche de moi en étant à genou ; Il se redresse et baisse son pantalon, puis son boxer qui semblait minuscule au regard de ce qu’il masquait. En baissant son boxer c’est une énorme queue qui est sorti tout d’un coup pour rester tendue vers moi. D’une voix sur de lui, Daniel me demande si ça me plaît. Je ne lui réponds pas, me penche en avant et mets son calibre en plein dans ma bouche.

Un gros sexe viril comme j’aime

Je m’allonge et le pompe pendant plusieurs minutes, je crache sur sa grosse queue et me bifle moi-même avec. J’adore le bruit de ce gland humide qui vient doucement claquer contre ma joue. Je vois que Daniel prend énormément de plaisir à faire cela, tout en me tenant fermement les cheveux avec son autre main.

Daniel m’invite à me mettre à quatre pattes. Il enfourne alors son gourdin de compétition dans ma petite chatte trempée et me baise comme un mâle, un vrai, pas comme essaie péniblement Boris de le faire.

Je me sens traversée de plaisir par ce bâton qui me rend folle. Daniel me positionne ensuite sur le dos pour pouvoir me baiser en me regardant dans les yeux. La cadence s’accélère et je sens que ça vient… Je dis à Daniel de garder le rythme en cours qui est parfait pour me faire atteindre l’orgasme. Il continue encore et encore… Jusqu’à l’explosion de plaisir… Je n’avais pas dit à Daniel que j’étais fontaine. Il se rend alors compte de la rivière humide qui jaillit de ma petite chatte. Pas si surpris que ça, il est finalement excité par toute cette mouille et continue à la cadence qui me fait tant de bien.

Avec autant d’humidité je ne sentirais plus mon petit Boris depuis longtemps, mais avec un sexe en moi de la taille de celui de Daniel, je peux faire durer mon orgasme jusqu’à la naissance du suivant.

Le plaisir de se taper une grosse queue

J’ai joui ainsi plusieurs fois en mouillant comme pas possible les draps de mon hôte, qui s’en réjouissait. Je pense que toute ma mouille matérialisait pour lui ses performances de mâle alpha, titre qui lui convenait parfaitement, vu l’endurance et la maîtrise avec laquelle il tenait la barre.

M'habiller sexy pour rejoindre mon amant, j'adore
M’habiller sexy pour rejoindre mon amant, j’adore

Nous prîmes à ce moment une petite pose, nous en avions besoin. Quelques caresses plus tard, le désir revenait en chacun de nous deux. J’en profitai pour appeler mon cocu qui devait se demander pourquoi je ne l’avais pas encore contacté (je lui avait juste envoyé un SMS pour dire que j’étais bien arrivée – point).

Je nous mets en visio en faisant attention de ne pas viser Daniel avec la cam qui souhaitait rester “invisible”, du moins de visage. Dès les premiers instants, Boris est impressionné par la queue de mon amant. Je me mets à la sucer en donnant le téléphone à Daniel pour qu’il filme en gros plan. Boris était plutôt muet mais je l’entendais gémir à l’autre bout du fil. Je savais qu’il était déjà en train de se masturber.

Puis Daniel me prit à nouveau par devant, dans la position qui a déjà rendu ses draps si humides. Il n’avait pas encore joui, et je sentis cette fois que son tour approchait.

Mon cocu ne manque rien du spectacle

Il accéléra et me mit à nouveau dans un état d’excitation totale, je mouillais de plus en plus jusqu’à expulser de petits jets nerveux de mouille. À ces instants, Daniel sortait sa queue puis me doigtait pour continuer à me faire éjaculer. Boris en voyant ça était fou… Daniel prit d’une rage virile me pénétra à nouveau puis littéralement me défonça. J’étais sa chienne et je lui demandai moi-même, à haute voix pour que mon cocu entende, de “bien me défoncer”. Ce qu’il fit. Ses coups de bite étaient géniaux, je sentis que la sauce arrivait de son côté. Sans me prévenir, il sortir son engin de ma chatte, et s’apprêtait à retirer sa capote pour m’éjaculer dessus.

Je lui dis de revenir vite en moi et de cracher dans ma chatte. Il poussa un cri de plaisir immense et de soulagement lorsqu’il jouit en moi… Il ressortir doucement sa queue, je vis le réservoir de sa capote pendouiller lourdement au bout de sa queue tellement il était plein. Il retira doucement la capote, fit un noeud au bout, puis la jeta pleine par terre.

Je coupai alors la communication avec mon Boris qui avait profité de tout le spectacle. J’appris ensuite que lui aussi avait bien joui de son côté, mais tout seul…

Un plan cul digne de se nom, à refaire

En bonne petite salope qui vient chez son amant surtout pour se faire sauter, et un peu égoïstement, mais c’est assumé – et Daniel ne s’en vexa pas un instant – je me rhabillai rapidement. Ma petite jupe en cuir d’allumeuse, mon petit haut, mon sac… Tout était déjà réuni. Daniel sortit un instant de la chambre pour aller me chercher un verre d’eau alors que je venais de commander un Uber pour mon retour. Je saisis l’occasion pour ramasser la capote encore pleine du foutre de mon amant, et la glissai dans mon sac. Ni vue, presque pas connue.

Je bus le verre d’eau, embrassai et remerciai Daniel pour cette heure et demie de pur plaisir, puis je descendis rejoindre mon taxi.

Mon cocu m’attendait, il était sur le point de s’endormir… Je me mis au lit avec lui. J’avais une surprise pour mon mec : Dans ma main, la capote de mon amant. Boris, de lui même avec ses dents, la déchira par le haut puis déversa son contenu sur ma poitrine. Nos mains ensemble étalèrent ensuite ce liquide viril sur mes seins pendant que Boris et moi nous embrassions. Nous ne nous sommes pas parlé plus que ça puis nous sommes endormis. Quelle merveilleuse soirée.

Comment j’ai craqué facilement pour un pilote de ligne

Comment j’ai craqué facilement pour un pilote de ligne
Je prends souvent l’avion. À vrai dire, je passe un peu ma vie entre les aéroports et les hôtels. Je suis à mon bureau seulement 2 ou 3 jours par mois, et cela fait des lustres que je n’ai pas dormi plus de 3 nuits de suite dans mon lit. Je me dis souvent que...

Chaud lapin en apparence, qui finalement se débine

Chaud lapin en apparence, qui finalement se débine
Je fulmine dans le taxi qui me ramène chez moi, et comme d’habitude je me promets de ne plus jamais aller à un rendez-vous avec quelqu’un rencontré sur Tinder. Je sais bien que je ne tiendrais pas ma promesse, c’est bien trop pratique pour trouver des plans culs, mais à chaque fois que je tombe...

Comment accueillir chaleureusement un Américain à Paris ?

Comment accueillir chaleureusement un Américain à Paris ?
J’avais posé un jour de congé sans véritable raison, j’avais juste envie de glandouiller tranquillement toute la journée. Me lever quand je veux, prendre mon temps pour boire mon café, ne rien faire… avoir du temps libre, quoi ! La chance est de mon côté car cette belle journée de septembre s’annonce splendide. Le soleil brille,...

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.