OnlyFans et MYM : Pourquoi ces plateformes controversées cartonnent ?

Depuis 2020, la pandémie COVID-19 a favorisé l’émergence et la croissance des réseaux sociaux. OnlyFans et MYM figurent parmi ces plateformes pour qui la crise sanitaire a été salutaire. Leur principe initial vise à aider les créateurs à monétiser plus efficacement leurs contenus. Une idée a priori saine pour tous ceux qui publient, notamment les artistes. Mais rapidement, des dérives ont fait leur apparition. Les comptes proposant des services sexuels pullulent au moins d’étiqueter ces plateformes en véritables “Instagram du porno”. Quelle est l’origine du succès de ces sites, et qui les fréquente ?

Retour aux autres sites coquins

OnlyFans : que faut-il savoir sur cette plateforme ?


Vous êtes dans "Le Carnet", l'espace dédié aux articles de Candaule.fr mais fermé aux interactions entre les inscrits du site.

Nous vous invitons à découvrir "Le Forum", là où nos membres échangent sur leurs expériences candaulistes réelles.

Aller sur le Forum


Pour celles et ceux recherchant des rencontres orientées "plan cul", contactez directement les dernières inscrites.



La plateforme OnlyFans est détenue par l’entreprise Fenix International Limited, un groupe britannique. Le réseau social a vu le jour en 2016, mais c’est en 2020 que son essor débuta réellement. Il compte actuellement plus de 150 millions d’utilisateurs à travers le monde, dont plus de 1,5 millions de créateurs. Souvent, les utilisateurs l’abrègent en “OF”.

Quels créateurs sont acceptés sur OnlyFans ?

Le réseau social est réservé aux adultes de plus de 18 ans. Une vérification d’identité est d’ailleurs effectuée après chaque inscription. En outre, les utilisateurs de la plateforme sont classés en deux catégories :

  • Les créateurs : On compte parmi eux en majorité des influenceurs, des acteurs de téléréalité, des artistes, des coachs sportifs, des coiffeurs et maquilleurs professionnels ou encore des chefs cuisiniers.
  • Les fans ou abonnés : Le public, de façon général. Notons qu’un inscrit peut être à la fois fan et créateur.

Comment fonctionne OnlyFans ?

Le fonctionnement du réseau social est relativement simple :

  • Les créateurs peuvent partager des contenus publics que tous les membres d’OnlyFans.com pourront voir.
  • Par contre, les fans devront payer un abonnement mensuel ou annuel pour accéder aux contenus floutés (vidéos, photos, lives), qui sont généralement plus intéressants. Les tarifs varient de 3 à 50 euros par mois, selon les créateurs. Un fan doit donc s’abonner à chaque créateur qu’il souhaite suivre.
    Pour la petite histoire, la limitation à 50 euros – montant déjà élevé pour la plupart des gens – a été instaurée suite à un abus de la personnalité américaine Bella Thorne, qui dès son arrivée sur la plateforme a promis un nude d’elle-même à 200 $ (soit près de 200 euros). De nombreux membres ont payé pour voir cette photo osée, mais celle-ci montrait finalement la star en bikini. Cette dernière a donc dû ensuite expliquer la tromperie…
  • Les créateurs peuvent également envoyer des contenus exclusifs par messages privés sous la demande des fans et recevoir des pourboires. Et là, les prix s’envolent pour atteindre des centaines voire des milliers d’euros.

Comment les créateurs de contenus sont-ils payés ?

Sur OnlyFans, les créateurs reçoivent 80 % de chaque abonnement et pourboire. Les 20 % restants reviennent à la plateforme pour couvrir les différents frais de structure. Pour d’exemple, imaginons que vous ayez vendu un contenu privé pour 100 €. De ce fait, vous recevez 80 € et le site gardera les 20 €. À noter par ailleurs que des TVA sont appliquées dans certains pays de l’UE et au Royaume-Uni. Elles sont à la charge de l’abonné et sont directement versées aux autorités fiscales (ce qui n’est pas un mal pour l’économie de chaque pays). En France par exemple, la TVA est de 20 %. Le fan paiera alors un total de 120 € à l’achat. Autrement dit, les taxes n’affectent en rien les rémunérations.

Vous connaissez maintenant le calcul.

En tous cas, certains membres ont engrangé des gains démesurés, comme la streameuse Corinna Kopf, avec 11 millions de dollars en seulement 8 mois. Une vraie machine à fric !

Quels types de contenus peut-on rencontrer sur OnlyFans ?

Sur OnlyFans, vous trouverez essentiellement des vidéos, des photos et des lives. En outre, la plateforme regroupe une très grande communauté à travers le monde. Ainsi, vous allez y rencontrer des contenus très variés allant des tutoriels de cuisine au maquillage en passant par les séances de sports. Et sans oublier les médias en tout genre… qui pour la plupart seront postés par… les travailleurs du sexe.

Beaucoup de créatrices publient du porno et utilisent leurs autres réseaux pour faire connaître leur compte Onlyfans ou MYM

Beaucoup de créatrices publient du porno et utilisent leurs autres réseaux pour faire connaître leur compte Onlyfans ou MYM

Quels sont les avantages de la plateforme OnlyFans ?

OF est surtout avantageux pour les créateurs :

  • Possibilité de créer une relation plus forte avec leurs fans les plus fidèles
  • Monétisation directe de leurs contenus ou encore leurs œuvres
  • Revenus supplémentaires pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers de dollars
  • Faible commission retenue par la plateforme sur les abonnements
  • Inscription totalement gratuite pour tout le monde
  • Facilité de prise en main

Les fans, quant à eux, peuvent se réjouir d’avoir accès aux contenus exclusifs de leurs créateurs ou artistes préférés.

Quelles sont les limites et risques du réseau social ?

Malgré ses nombreux avantages, OnlyFans.com présente des risques évidents.

  • Contenu explicite exposant des mineurs : Comme il a été dit plus haut, cette plateforme attire surtout les travailleurs du sexe. De ce fait, la majorité des contenus que vous allez y rencontrer sont à caractère sexuel. Bien sûr, c’est autorisé pour les posts réservés aux abonnés. Cependant, de nombreux internautes ont rapporté que des vidéos exposent des mineurs.
    Sur ce plan, les autorités britanniques n’ont pas encore (à la fin 2022) agi pour faire contrôler plus efficacement l’âge des membres sur la plateforme. Elles se heurtent notamment aux questions de confidentialité des données des inscrits.
  • Des dérives comportementales, comme cette membre qui invite ses abonnés à dicter sa vie.
  • Pas de protection totale pour les contenus : Certains utilisateurs malveillants effectuent une capture d’écran des vidéos et photos puis les publient sur d’autres sites. Dès lors, il est presque impossible d’arrêter la machine !

Des comportements flirtant avec la prostitution

Les demandes de certains abonnés ne s’arrêtent pas au virtuel. Pour des montants bien plus élevés que ceux proposables sur la plateforme, des personnes achètent une prestation sexuelle réelle. Pour un rendez-vous à l’hôtel ou à son domicile, l’abonné offre un montant exorbitant que la créatrice de contenu accepte, malheureusement. L’appât du gain l’emporte sur la morale, et fait céder celles qui le plus souvent, ont besoin d’argent pour survivre.

Assimilable à une pratique pré-prostitutionnel, la législation n’acte pas encore fermement sur ces dérives, bien qu’elle fasse déjà souffrir.
Ainsi en témoigne cette jeune femme, encore mineure :

Beaucoup de jeunes le font. L’argent facile nous attire. Avant on aurait parlé de prostitution, mais maintenant c’est comme si c’était banalisé. Les clients, puisqu’ils payent, se croient tout permis avec toi. Je reçois beaucoup de DM (messages privés) de gens qui veulent passer une soirée avec moi, voire des nuits entières à l’hôtel. Malheureusement je me sens seule car personne ne m’aidera dans cette situation. Si j’en parle à mes amis, ils me tourneront le dos. Le fait de ne pouvoir parler de cela à personne crée un isolement difficile à supporter. Au profit de l’argent, je me suis éloignée de mes proches et de ma famille.

MYM : pourquoi un tel succès ?

Le « Mym » dans Mym.fans est l’acronyme de « Me. You. More. ». Il s’agit d’un réseau social français exploité par AIR MEDIAS, une entreprise créée par deux Frenchies.

Qui est autorisé à s’inscrire sur MYM ?

Mym.fans accepte uniquement les utilisateurs de plus de 18 ans. L’identité de chaque internaute est vérifiée à l’inscription. Tout comme sur OF, il existe 2 types de compte sur cette plateforme :

  • Le compte créateur : une grande partie des créateurs sur MYM sont des mannequins, des influenceurs, des acteurs de téléréalité et des travailleurs du sexe. Cependant, vous y trouverez également des coachs sportifs ou encore des chefs cuisiniers.
  • Le compte fan : ce sont les followers qui vont s’abonner à leurs personnalités publiques préférées. Pareillement, il est tout à fait possible d’être à la fois créateur et fan.

En grande majorité, les inscrits sont français.

Combien les créateurs gagnent-ils ?

Sur Mym.fans, les rémunérations des créateurs varient selon le type de contenus. En fin d’année 2022, les taux en vigueur sont les suivants :

  • Pour les abonnements : 75 %
  • Pour les contenus personnalisés (privés) : 80 %
  • Pour les pourboires : 80 %
  • Pour les lives : 80 %

La plateforme retient le reste en guise de frais de structure. Par ailleurs, des frais bancaires de 7 % sont prélevés avant le calcul de votre part et après l’ajout de la TVA.

De vraies success stories peuvent naître sur ce réseau, comme celle de Little Angel, qui y gagne énormément d’argent :

 

Exemple de gain sur la publication d’un contenu à proposé à 20 euros

Admettons que vous proposiez un contenu exclusif à vos abonnés au tarif de 20 euros.

Ajout de la TVA et des frais bancaires

  • La TVA, qui est à la charge du fan, est de 20 % si vous êtes en France. L’abonné devra alors payer 20 € + 20 %, soit 24 euros.
  • Les frais bancaires sont quant à eux de 24 € x 7 %, soit 1,68 euros.
  • En tant que créateur, votre rémunération sera donc calculée sur la base de 20 € – 1,68 €, soit 18,32 euros.

Rémunération finale réelle pour le créateur

  • La marge du site est de 20%

Vous recevez finalement 18,32 € x 80 %, soit 15,05 euros.

Mym.fans n’est-il qu’un Onlyfans français ?

Pour faire simple, oui !

OnlyFans comme son concurrent français permettent aux créateurs de contenus de gagner des revenus supplémentaires grâce à l’engagement de leurs fans. En effet, ces derniers doivent s’abonner et payer pour avoir accès aux photos et vidéos les plus intéressantes.

En visitant ces sites, vous trouverez des tutoriels, des photographies professionnelles ou personnelles et bien d’autres encore. Les lives sont également fréquents. Néanmoins, la plupart des contenus disponibles restent de nature pornographique. Bien que cela puisse déranger certains utilisateurs, ces publications sont adaptées car appréciées par l’audience, dans la mesure où elles n’exposent pas des mineurs.

Les deux plateformes sont des sites fiables. Les créateurs peuvent partager des vidéos, des photos et organiser des lives. Il est également possible de créer et envoyer des contenus personnalisés par message privé sous la demande de leurs fans.

L’une comme l’autre offre de nombreux avantages aux personnalités publiques :

  • Possibilité de partager des vidéos et photos pour se rapprocher de leurs fans, pour les aider ou pour les divertir
  • Revenus supplémentaires intéressants, notamment si la communauté de fans est engagée
  • Meilleure protection des contenus avec la désactivation du clic droit pour éviter les copier-coller
  • Inscription totalement gratuite pour tout le monde
  • Facilité d’utilisation

De leur côté, les fans ont le privilège d’accéder à des contenus exclusifs qu’ils ne trouveront pas sur les autres réseaux sociaux. Ils peuvent même demander des vidéos et photos personnalisées qui leurs sont spécialement dédiées.

Quelles sont les différences entre OnlyFans et MYM ?

OnlyFans et Mym.fans sont tous deux des réseaux sociaux qui permettent aux créateurs de gagner de l’argent en proposant des contenus premium.

D’un point de vue global, ces plateformes fonctionnent de la manière. Néanmoins, elles présentent quelques différences.

La rémunération sur les publications

  • Sur OF, les créateurs perçoivent 80 % sur chaque abonnement, contenu privé ou pourboire. Les frais bancaires varient, quant à eux, selon les opérateurs choisis.
  • Sur Mym.fans, les rémunérations sont plus faibles, soit 75 % pour les abonnements et 80 % pour les autres contenus. Aussi, les frais bancaires sont fixés à 7 %, et calculés sur le montant avec TVA.

Certaines fonctionnalités

  • Sur MYM et contrairement à Onlyfans, le créateur peut envoyer des médias push pour mettre l’eau à la bouche aux membres encore non abonnés à sa communauté. Ces derniers devront ensuite payer un abonnement s’ils souhaitent voir les contenus.
  • Il est pour l’heure impossible d’empêcher les captures d’écran pour protéger entièrement les contenus envoyés par les créateurs.

Points d’attention pour réussir sur ces sites

Ces deux réseaux sociaux représentent un bon moyen pour les personnalités publiques de gagner des revenus supplémentaires intéressants. Toutefois, comme pour tout site du même type, les médias érotiques ou pornographiques sont les plus nombreux. Dans tous les cas, les plateformes semblent sérieuses et font de leur mieux pour offrir une protection optimale à leurs utilisateurs. Pour bien gérer votre ascension sur ces outils de communication digitale, gardez en tête que :

  • Il est conseillé de se constituer une communauté de fans solides sur les autres réseaux sociaux comme Instagram ou Snapchat avant de se lancer sur OnlyFans.com et Mym.fans. En effet, les statistiques ont révélé que moins de 10 % d’entre eux seront prêts à payer pour accéder à des contenus exclusifs.
  • Les créateurs sur ces plateformes sont considérés comme des travailleurs indépendants. De ce fait, ils doivent payer les impôts correspondants à leur activité.

Quelles sont les différences entre ces réseaux sociaux et les sites de Camgirls ?

Une Camgirl est une fille qui effectue des lives à caractère sexuel via sa webcam en échange d’argent. Elle peut également réaliser des séances privées, selon la demande de ses clients. Elle est aussi connue sous le nom d’hôtesse de caméra ou de modèle. Il existe actuellement de nombreux sites de Camgirls. En quoi diffèrent-ils de MYM et OnlyFans ?

Les contenus

Sur un site de Camgirls, toutes les vidéos sont à caractère sexuel tandis que sur OnlyFans et Mym.fans, vous pouvez trouver d’autres types de contenus.

Le fonctionnement

Les filles sur les sites de cam proposent essentiellement des vidéos en direct. En général, elles commencent par des lives gratuits où elles donnent un avant-goût à ses followers afin qu’ils accèdent à un salon privé payant. Ces derniers peuvent également leur demander d’effectuer des tâches spécifiques en échange de pourboires, parfois généreux.

Les modes de paiement

Les camgirls sont généralement payés à l’aide de pourboires. La plupart des sites retiennent par ailleurs une commission de 40 %. Il existe aussi des plateformes entièrement gratuites. Dans ce cas, elles emploient les hôtesses de webcam et leur versent donc un salaire.

Adeline Lafouine, Gangbang et Sodomie Made in Suisse

Adeline Lafouine, Gangbang et Sodomie Made in Suisse
Ses yeux verts clairs, ses tatouages, son accent suisse, et surtout son goût insatiable pour le sperme. Voilà ce qui caractérise Adeline La Fouine, sans doute l'une des amatrices les plus gourmandes en matière de sexe. Ses rencontres complètement délurées peuvent commencer sagement, certes. Mais au final, nous observons dans les vidéos d'Adeline une déesse...

La hotwife amatrice Elysa-Exhib aime le sexe hard et vous le montre

La hotwife amatrice Elysa-Exhib aime le sexe hard et vous le montre
Elysa, c’est une femme qui aime les plaisirs du sexe et adore faire partager ses aventures. Elle n’a pas froid aux yeux et ne recule devant aucun défi, profitant à fond de chaque nouvelle expérience. Baiser avec son mari lui plaît, mais si deux ou trois hommes bien membrés souhaitent se joindre à leurs ébats,...

Maîtresse Cindy vous dirige au doigt et à l’oeil

Maîtresse Cindy vous dirige au doigt et à l’oeil
Pluridisciplinaire, Maîtresse Cindy a fait du sadomasochisme la pierre angulaire de ses réalisations artistiques. Elle se situe à la croisées des arts littéraires, picturaux et cinématographiques. Cette dominatrice installée à Paris depuis 1999 est pionnière en son domaine à plus d'un titre. Retour aux autres sites Évolution d'une artiste dominatrice Première femme à présenter dans...