Une beauté Latina qui sait masquer ses atouts


Ce jour-là cette jeune femme qui faisait ses courses m’a tapé dans l’oeil. Elle avait du mal à se faire comprendre par le vendeur, un gentleman comme moi se devait de voler à son secours. J’avais remarqué son bel accent. J’avais passé tous les étés de mon enfance chez ma grand-mère en Algarve, et je ne me débrouillais pas trop mal avec le portugais. Je l’aidai donc à finir ses courses puis l’invitai à boire un verre. Elle était brésilienne et venait d’arriver en France pour travailler comme jeune fille au pair. Elle me raconta qu’elle souhaitait apprendre la langue afin de reprendre l’entreprise familiale, qui faisait de l’exportation de fruits et légumes vers l’Europe. En plus du portugais, elle parlait déjà anglais, allemand et espagnol, mais le français serait un plus.

Retour aux chroniques libertines

Comment conclure rapidement avec une fille ?

Impressionné aussi bien par son physique de rêve que par son intelligence bien au-dessus de la moyenne de mes conquêtes habituelles, je pensais n’avoir aucune chance. Mais quelque part, il y avait un challenge de séducteur à relever. Je lui laissai mon numéro sans grands espoirs. Pourtant, quelques jours plus tard, elle m’envoya un message me demandant si j’avais envie d’aller au ciné. Lors de cette rencontre, tout alla très vite…

Dans la salle obscure, je lui pris la main. Elle m’embrassa dans le cou. À la fin du film, je l’invitai à venir chez moi. Finalement elle y resta la nuit.

Fusionnels sur le plan sexuel, mais pas plus

Tout ceci s’est passé il y a six mois, et depuis nous sommes ensemble. Enfin, je crois. Je ne sais pas comment définir notre relation. Nous ne sommes pas exclusifs, c’est clair. Nous en avons parlé dès le début. Elle voit des hommes de son côté, je drague d’autres filles, et cela ne nous dérange pas.

Des fois, nous passons une nuit entière à discuter. Je m’ouvre à elle comme je ne l’ai jamais fait, et elle me raconte son enfance dans les beaux quartiers de Curitiba. Je me réveille à ses côtés, et je me sens étonnamment proche d’elle. Je me dis même que peut être nous pouvons construire quelque chose de sérieux. Puis nous ne nous voyons plus pendant deux semaines. Nous n’échangeons même pas de messages.

Peut-être que mes amis ont raison, et qu’en fait notre relation n’est basée que sur le sexe. C’est possible. À ce niveau-là, c’est certain que c’est explosif entre nous. Carla est une bombe qui n’a pas froid aux yeux et de mon côté, sans vouloir me vanter, je suis plutôt un bon coup. Bien doté et endurant, je la fais grimper aux rideaux à chaque fois. Et je suis toujours partant pour remettre le couvert.

Cette beauté est le genre de plan cul que l'on aimerait garder
Cette beauté est le genre de plan cul que l’on aimerait garder

Au final, je me rends compte qu’elle n’est ici que pour un an. Elle va répartir au Brésil, je vais rester ici, nous ne verrons plus. Peut-être que si la situation avait été différente, nous aurions pu songer à un avenir commun. Mais la réalité est que nous n’avons aucun futur devant nous, alors autant profiter du présent. Je n’ai pas envie d’avoir des regrets d’ici quelques mois.

Très attiré par l’amie de ma copine

Elle m’a prévenue qu’une amie venait la voir du Brésil, et qu’elle aurait surement moins de temps pour qu’on se voit cette semaine. Cela m’a donc surpris quand elle m’a appelé pour me demander si j’avais envie de sortir avec elles. Évidemment, j’ai accepté. Quel homme normal refuserait de passer la soirée avec deux brésiliennes en goguette ?

Je n’ai pas regretté mon choix.

Carla est superbe, mais Paola est spectaculaire. Grande, avec des fesses rebondies et une poitrine à en tomber par terre, toutes les têtes se retournent à son passage. Surtout qu’elle n’est pas du genre à cacher ses formes. Sa jupe couvre à peine ses fesses et son débardeur, qui s’arrête bien au-dessus de son nombril, et qui laisse deviner ses tétons qui pointent.

Nous enchaînons les caïpirinhas et je sens que l’alcool fait son effet. Nous parlons forts, nous rions davantage, et les effleurements se font de plus en plus insistants. Je suis complètement tombé sous le charme. Je pose ma main sur la cuisse de Paola, et celle-ci ne semble pas dérangée. Au contraire, elle se colle un peu plus contre moi.

Quand Carla propose que l’on aille chez moi pour finir la soirée, je sais que la nuit va être exceptionnelle.

Quand on fait des préliminaires à trois, la température monte haut !

Une fois arrives à l’appartement, nous ne perdons pas de temps. Nous avons tous envie de sexe, cela ne sert à rien de faire semblant de vouloir prendre un verre. Et puis nous avons déjà bien assez bu. J’espère ne pas avoir de panne, ce serait vraiment con !

Deux femmes à la plastique de rêve dans son lit, que demander de plus ?
Deux femmes à la plastique de rêve dans son lit, que demander de plus ?

Les filles m’enlèvent ma chemise et me poussent sur le lit. Tout en embrassant Paola devant mes yeux ébahis, Carla enlève tout ses vêtements. Entièrement nue, elle me rejoint sur le lit. Elle se met à genoux au-dessus de moi et, se retournant pour faire face à Paola, m’offre une vue incroyable sur son cul. Lorsqu’elle se penche et que sa petite chatte mouillée se rapproche de mon visage, je ne peux résister à la tentation.

Ma bouche redécouvre son intimité. Je la goûte, je joue avec son clitoris, j’embrasse ses lèvres gonflées de sang et je la pénètre aussi profondément que possible avec ma langue. La vue de ses fesses aussi proches de mon visage m’excite. Je les prends à pleine main, les écarte et passe ma langue sur ce petit trou offert. Je sais qu’elle aime ça. Ses gémissements me le confirment.

Des mains s’affairent au niveau de ma braguette. Rapidement, Paola m’enlève mon pantalon, et je me tortille pour l’aider. Mon boxer ne tarde pas à suivre. La tête enfouie profondément entre les jambes de Carla, je me délecte des caresses de son amie. Ses mains remontent sur mes cuisses, ses longs cheveux me chatouillent l’abdomen et je sens sa respiration sur la peau fine de mon bas ventre. Je l’imagine en train d’admirer mon érection, mourant d’envie de s’amuser avec elle.

Ma langue s’affaire sur l’une pendant que l’autre me pompe le gland

Bien décidée à lui offrir ce qu’elle désire tant, je relève mon bassin et je sens ses lèvres s’entrouvrir autour de mon gland. En un rien de temps, ma queue se retrouve dans sa bouche. Elle est en avait envie, et cela se sent. Elle me suce avidement, comme si elle n’avait plus pu fait ça depuis des lustres. Je suis au septième ciel, et je décide de partager mon plaisir avec Carla.

Son anus lubrifié est maintenant détendu. Alors que ma langue retourne jouer avec son clitoris, j’introduis mon index à l’intérieur de son petit trou. Il est vite englouti, et mon majeur le rejoint. J’entame un mouvement de va-et-vient, tout en continuant à sucer sont petit bouton d’amour. Je sais qu’elle ne va pas résister longtemps.

Moi non plus d’ailleurs. La pipe que me taille Paola est divine. Elle sait y faire, rien à dire. Je sens bien qu’elle fait tout pour que je jouisse. C’est évident qu’elle veut que je termine entre ses lèvres. Alors je gicle dans sa bouche, la laissant avaler mon sperme à sa guise.

Mon sexe pris en bouche par cette Latina n'a pas tardé à lâcher un torrent de sperme
Mon sexe pris en bouche par cette Latina n’a pas tardé à lâcher un torrent de sperme

Un deuxième round qui s’annonce bouillant

J’ai à peine le temps de me remettre de mon orgasme que déjà Clara change de position. Elle se retourne de nouveau vers moi et me chevauche. Puis Carla se penche vers moi, et je me délecte de la vue plongeante sur ses beaux seins ronds. Elle se frotte contre mon membre à demi-dur, se masturbe contre lui. Je sens alors la langue de Paola sur mes testicules. Je suis incroyablement excité. À chaque coup de langue, le désir monte en moi. Je durcis sous les caresses humides de Carla, la période réfractaire aura été rapide.

Quelques minutes seulement après avoir éjaculé, je suis donc de nouveau en érection. Carla s’empale sur moi avec un grand cri de plaisir, et je m’abandonne dans son intérieur humide et chaleureux. Elle s’agite, se servant de moi comme d’un bon gros dildo, et je suis hypnotisé par les mouvements de ses seins. Je les prends dans mes mains et les cajole tendrement.

Une jouissance puissante, partagée à trois

Tout d’un coup, je sens Paola bouger sur le lit. Carla cesse de se mouvoir au-dessus de moi. Son corps se tend, je la sens se contracter autour de ma queue. Je sens une pression supplémentaire contre mon sexe et réalise que Paola a introduit ses doigts entre les fesses de Carla. Celle-ci s’ouvre lentement, difficilement, mais je peux lire le bonheur sur son visage. Je ne sais pas combien de doigts Paola lui a mis, mais je me sens serré. J’adore.

Lentement, Carla commence à se mouvoir de nouveau au-dessus de moi. Elle se détend peu à peu, et les mouvements s’accélèrent. Ses gémissements se font de plus en plus puissants, et j’entre de plus en plus profondément en elle. Les mains de Paola se posent sur sa croupe et accompagnent ses mouvements, de plus en plus amples de plus en plus rapides.

Clara hurle de plaisir, et je ne tarde pas à faire la même chose. Je me jouis dessus, et mon sperme coule le long de mon torse pendant que je reprends ma respiration. C’est alors que je réalise.

La jolie Latina cachait bien son jeu

Comment Paola a-t ’elle pu mettre ses mains sur les hanches de Carla ? Comment faisait-elle pour lui doigter l’anus en même temps ?

Comme tout le monde, j’ai plaisanté au sujet des Brésiliennes du Bois de Boulogne, et c’est la première chose qui me passe par la tête. Est-ce possible ?

Je me relève, écarte Clara qui est affalée sur mes jambes et scrute Paola. Elle est nue. Sa poitrine est vraiment incroyable. Ronde et ferme, c’est une invitation à la prendre en mains. Son ventre plat est parfait. Et entre ses jambes, son sexe commence à ramollir. Elle aussi a joui. Clara en a les traces sur son dos. Il y en a aussi sur mes draps.

Confus, choqué, je ne sais que penser. Mes préjugés essaient de prendre le dessus et souhaitent que je m’emporte contre Clara, contre Paola pour leur tricherie et leur mensonge. Pourtant, je ne peux pas nier le pied que j’ai pris ces dernières heures.  C’est évident que ce n’est pas quelque chose dont je vais me vanter demain devant les copains du foot, mais pour l’instant nous ne sommes que tous les trois.

L’expérience m’a plu. Que je le veuille ou non, j’ai passé un moment incroyable. Est-ce que j’aurais autant apprécié si j’avais su que Paola était un transexuel ? Je ne sais pas.

Il n’y a qu’un seul moyen de le découvrir. Après tout, Paola est encore ici pour quelques jours et je n’ai pas envie d’avoir de regrets.

Beurette à Paris – Découverte du gangbang avec mon patron

Beurette à Paris – Découverte du gangbang avec mon patron
J’ai connu le délicieux Alain lors de mon entretien d’embauche. J’avais 26 ans à l’époque, et je venais de m’installer sur Paris. Comme la plupart des provinciales, j’étais venue avec des rêves plein la tête, l'envie de me taper plein de mecs, et j’étais certaine de me trouver un boulot bien payé rapidement. Avec mes...

Envies licencieuses à la salle de sport

Envies licencieuses à la salle de sport
Comme la plupart des jeunes trentenaires dynamiques vivant dans une grande ville et passant la plupart de son temps au travail pour grimper l’échelle sociale, j’ai un abonnement à la salle de sport du quartier. La grande différence entre moi et la plupart de mes collègues : j’y vais souvent. Et cela porte ses fruits ! Clairement,...

Plaisirs naturistes imprévus lors du voyage de fin d’année

Plaisirs naturistes imprévus lors du voyage de fin d’année
Notre voyage de fin d’année s’est déroulé parfaitement pour l’instant. Cela me fait plaisir, c’est moi qui l’ai organisé. Pas toute seule, bien sûr. Je ne peux pas arranger une semaine de vacances pour cinquante étudiants excités sans l’aide de quelques amis, mais c’est moi qui fais office de chef. Comme souvent dans ces cas-là....

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.