Incroyable : Elle fait la pute sur une aire d’autoroute


Ma femme n’a jamais compris ma passion pour l’ornithologie mais elle l’accepte. Comme elle le dit souvent à ses amies « c’est plus original que d’avoir épousé un footeux, et ça revient moins cher qu’un passionné de voiture » ! OK, je passe pour un voyeur avec ces jumelles suspendues à mon cou. Mais c’est mon petit plaisir du dimanche après-midi depuis plusieurs années. Je suis un grand amateur d’oiseaux, un ornithologue amateur mais passionné. Aimant la solitude, je vais souvent admirer les hérons, canards et autres oiseaux d’eau qui vivent près des étangs. Après une semaine au travail et samedi souvent bien plein, c’est mon moment de calme rien qu’à moi qui me tend les bras.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Puis je pense que ma femme apprécie aussi d’avoir son moment à elle, seule à la maison. Pour moi, c’est le secret d’un mariage heureux : Savoir laisser suffisamment d’espace à son partenaire. Bien entendu que nous aimons passer du temps ensemble et nous avons beaucoup d’activités en commun, mais cela ne signifie pas que nous n’avons plus le droit d’avoir chacun notre vie privée. Je sais bien que beaucoup de couples sont fusionnels et passent tout leur temps libre ensemble, mais en général ce sont ceux qui s’installent rapidement dans une routine monotone, puis s’ennuient, puis ont envie de voir ailleurs…

Avec ma femme, nous sommes ensemble depuis près de dix ans, et il n’y a pas l’ombre d’un nuage dans notre couple !

Mais que prépare ma compagne ? Quand même pas me cocufier ?

Aujourd’hui je dois malheureusement rentrer plus tôt que prévu suite à un problème technique passablement énervant. En arrivant au poste d’observation je me suis rendu compte que j’avais oublié de remettre le capuchon protecteur sur mon zoom le dimanche précédent, et celui-ci a donc pris l’humidité. Sûrement rien de bien grave, mais de la buée se forme sur la lentille et toutes mes photos sont donc floues, ce qui est assez frustrant.

Isolé en pleine nature

Grâce à mes jumelles, j’ai quand même pu observer un couple d’aigrettes garzette ainsi qu’un magnifique foulque macroule et je ne peux pas dire que ma journée a été perdue. Mais ce n’est pas la même chose si je ne peux pas immortaliser ces moments. J’ai donc décidé de rentrer à la maison, afin de pouvoir nettoyer mon objectif comme il faut et de pouvoir ainsi l’utiliser la semaine prochaine.

Je suis sur l’autoroute qui me ramène chez moi lorsque je vois un panneau annonçant un “Point d’observation des oiseaux” à l’aire suivante. Vu que j’ai le temps, je décide de m’arrêter afin de vérifier cet endroit que je ne connais pas du tout. Je ne place pas de grandes espérances dans ce lieu – nous sommes trop près de l’autoroute pour faire des observations intéressantes – mais on ne sait jamais. Et puis cela me permettra de faire une pause technique pour soulager ma vessie.

Je gare ma voiture près de la plateforme d’observation et jette un coup d’œil rapide sur les panneaux d’information. Comme d’habitude, ils laissent à désirer : L’information n’est pas fausse en soi, mais incomplète. La vue sur les étangs est effectivement magnifique, mais comme je m’en doutais ce n’est pas un bon endroit pour voir les oiseaux : trop de bruit, trop de monde. Il semble même y avoir une plage où se prélassent quelques personnes… C’est évident que les spécimens les plus intéressants ne viendront pas faire leur nid dans le coin !

Et non ! Ma femme rôde mystérieusement…

Convaincu que cela ne vaut pas le coup de perdre plus de temps ici, je file donc aux toilettes à l’autre bout du parking pour me soulager avant de reprendre la route. C’est en ressortant que je la remarque, à quelques mètres derrière le bâtiment. Surpris, j’y regarde à deux fois et m’approche pour vérifier : il n’y a pas de doute, c’est bien la voiture de ma femme ! Qu’est-ce qu’elle fait ici ?

Supposant qu’elle s’est elle aussi arrêtée aux toilettes je l’attends quelques minutes puis, ne la voyant pas venir, je décide de l’appeler. Son téléphone est éteint, pourtant le réseau passe bien ici.

Ma chérie en compagnie d’hommes inconnus

C’est alors que je me souviens des gens que j’ai aperçu près de l’étang. Il me semble bien qu’il y avait une blonde parmi eux, peut être que ma femme est venue se promener ici avec ses amies ?

Cela me parait surprenant qu’elle soit venue aussi loin mais ce n’est pas impossible. Elle aussi aime la nature et il est probable qu’elles aient souhaité voir un endroit nouveau. Je retourne donc sur la plateforme d’observation des oiseaux et la cherche du regard parmi les groupes sur la plage.

Il y a bien une blonde assise avec un groupe de quatre personnes, mais elle est bien trop loin pour que je puisse la reconnaitre. Puis elle semble être la seule fille, ce serait étonnant qu’elle soit sortie sans aucune de ses amies.

Tout à coup, je vois la blonde se mettre à genoux devant l’un des membres du groupe et, bien que je sois trop loin pour distinguer les détails, il m’est absolument évident qu’elle commence à lui faire une fellation. Puis les autres membres du groupe se rapprochent eux aussi et encerclent la blonde à genoux, dont les mains et la bouche passent de l’un à l’autre.

Un lieu libertin à l’abri des regards, en pleine nature

Je n’en crois pas mes yeux !

Un lieu de rendez-vous libertin, ici, en plein milieu de la réserve naturelle !

Je me rends compte que cela m’excite et je durcis déjà à l’intérieur de mon pantalon en pensant à cette blonde agenouillée devant ces hommes, les pompant sans vergogne, prenant son pied en aspirant leur jus. Et si je descendais moi aussi sur la plage, est-ce que je serais le bienvenu ? Cela pourrait être sympa de se faire sucer par une inconnue avant de rentrer à la maison auprès de ma femme.

Je ne peux m'empêcher d'être subjugé par le spectacle qui fait de moi un vrai cocu
Je ne peux m’empêcher d’être subjugé par le spectacle qui fait de moi un vrai cocu

Ma femme ! C’est peut-être ma femme ! J’avais complètement oublié que sa voiture est garée ici ! Comment puis-je m’en assurer ? Descendre sur la plage est risqué s’il s’agit bien d’elle…

Comment accepter que sa femme se tape d’autres mecs ?

Je retourne donc à ma voiture pour récupérer mes jumelles et reviens en courant sur la plateforme d’observation. Il ne me faut que quelques secondes pour faire le point et la reconnaître : les seins à l’air et la jupe retroussée, c’est bien ma femme qui est en train de donner du plaisir à ces hommes.

Je n’en crois pas mes yeux. Vraiment, me voilà bouleversé. Je ne m’y attendais absolument pas.

J’observe l’un des hommes prendre place derrière elle, je vois comme elle redresse la croupe vers lui, l’invitant ostensiblement à la pénétrer pendant que ses mains et sa bouche sont toujours occupées à satisfaire les autres membres du groupe. Ils échangent leurs positions à tour de rôle, chacun d’entre eux se faisant plaisir aussi bien dans la bouche que dans la fente humide de ma femme.

Malgré la surprise et le sentiment de tromperie, je ne peux détacher mes yeux du spectacle offert. La voir ainsi, totalement déchaînée, laissant cours à ses fantasmes les plus profonds m’excite. C’est certain que j’aurais préféré être avec elle et m’amuser aussi, mais de savoir que ma femme est en réalité une salope qui aime se faire baiser me plait et m’excite.

Joie du cocu : un spectacle sexuel fort plaisant

Alors oui, c’est dommage qu’elle ait gardé ça pour elle, mais maintenant que j’ai découvert son secret je peux moi aussi m’amuser un peu. Pestant contre ce satané téléobjectif plein de buée, je dois cependant me contenter de l’observer à travers mes jumelles, impatient de voir ce dont elle est capable.

Tenant mes jumelles de la main gauche, je défais mon pantalon de la main droite et libère mon érection. Je commence à me caresser en la voyant passer d’un homme à l’autre. Elle les masturbe, elle les suce, elle les accueille dans son intimité, semblant en vouloir plus à chaque fois.

Comme j’aimerais y être aussi !

Comme j’aimerais passer derrière elle, sans qu’elle me voie, et m’introduire entre ses fesses. La faire crier de plaisir pendant qu’elle continue à sucer ces hommes, sans qu’elle sache que c’est son mari et pas un autre qui lui ramone les fesses !

Quelle surprise de découvrir ma femme taillant des pipes à des mecs en pleine nature
Quelle surprise de découvrir ma femme taillant des pipes à des mecs en pleine nature

Je me masturbe alégrement, profitant du spectacle que ma femme m’offre avec ces inconnus et laissant libre cours à mon imagination. J’espère la voir se faire enculer. Je sais qu’elle n’aime pas trop ça d’habitude, mais je n’aurais jamais soupçonné qu’elle puisse se donner à quatre hommes en public, alors pourquoi pas ?

Troublé par une soudaine présence

Oh oui, j’aimerais tant la voir se faire enculer et baiser en même temps. Une bonne double pénétration, pendant que les deux autres lui remplissent la bouche avec leur sperme. Oui, c’est ça qu’elle mérite…

Bonjour Monsieur. Est-ce que l’on peut vous aider ?

Surpris par cette voix derrière moi je sursaute et laisse échapper les jumelles qui s’écrasent sur la plateforme en bois avec un bruit de verre brisé n’augurant rien de bon. Je me retourne, ma queue raide toujours dans ma main droite, et me retrouve face à face avec deux policiers.

« Roger, il me semble bien que l’on a encore trouvé un pervers. 

  • C’est à chaque fois pareil ici le dimanche, tous les pervers se retrouvent sur cette aire d’autoroute.
  • Et oui, l’endroit est connu pour ça ! »

Puis le dénommé Roger m’adresse la parole :

« Monsieur, au cas où vous ne le saviez pas l’exhibition publique est interdite. De même que l’espionnage à l’aide de jumelles. Je vais donc vous demander de vous rhabiller et de bien vouloir nous suivre au poste. »

Condamné à passer pour un gros pervers

Je commence à peine à reprendre mes esprits. J’étais tellement absorbé par le spectacle que je n’ai pas entendu la voiture de police se garer sur l’aire d’autoroute, je ne les ai pas remarqués lorsqu’ils se sont approchés de moi et maintenant je me retrouve dans une situation bien embarrassante. Ne sachant pas comment leur expliquer la situation, je commence à bafouiller :

« Messieurs les policiers, vous ne comprenez pas. Je me suis arrêté pour observer les oiseaux. Et ma femme, elle aime bien le coin, alors vous voyez…

  • Oui, oui, c’est cela, bien sûr interrompt Roger.
  • L’observation des oiseaux, un grand classique ! ajoute son partenaire.
  • Et votre femme aime bien venir ici ! surenchérit Roger en rigolant.
  • Mais oui ! Puisque je vous dis que c’est pour la voir que je suis revenu sur la plateforme !
  • Vous êtes venu voir votre femme sur une aire d’autoroute connue pour ses prostituées ? Ce motif n’arrange pas votre cas, Monsieur ! Vous feriez mieux de vous taire et de nous suivre. »

Que pensera ma chérie de cette situation fort embarrassante ?

Me rendant compte que je n’arriverai à rien, je décide d’obtempérer. Je jette un coup d’œil sur la plage, mais ma femme n’y est plus. Tous les groupes ont disparu, ils ont dû décamper en voyant les uniformes sur le parking.

Je me laisse accompagner par les policiers jusqu’à leur voiture, me demandant comment je vais réussir à sortir de ce pétrin sans que ma femme ne le sache, lorsque je réalise qu’elle va sûrement voir ma voiture garée ici lorsqu’elle va revenir prendre la sienne. Peut-être qu’elle va s’imaginer que plutôt que d’être allé observer les oiseaux, je suis venu aux putes.

Sans trop savoir pourquoi, j’éclate d’un rire nerveux.

À la recherche de l’amant régulier pour ma femme

À la recherche de l’amant régulier pour ma femme
Un couple installé, équilibré, souhaite parfois mettre du piment dans ses relations sexuelles. Une épouse peut vouloir découvrir des hommes mieux membrés que soi, ou tout simplement goûter à ce qu'elle ne connaît pas. Un couple formé tôt n'a laissé ni à l'un ni à l'autre le temps de beaucoup expérimenter sa sexualité. D'où le...

Comment ma femme me fait payer mon laxisme

Comment ma femme me fait payer mon laxisme
J’ai failli oublier l’anniversaire de ma femme. J’ai des excuses, je suis stressé au boulot et puis après vingt ans de vie commune c’est le genre de choses qui arrivent. On ne fait plus attention à ce genre de détails. Ce qui me dérange le plus, c’est que c’est ma secrétaire qui me l’a rappelé....

Natalia, une femme séductrice qui joue avec les hommes

Natalia, une femme séductrice qui joue avec les hommes
Jean et moi, on se connait depuis plus de 30 ans. Nous étions encore gamins lorsqu’on s’est rencontré, nous devions avoir douze ou treize ans à l’époque, et nous jouions déjà au tennis. Le tennis, ça a toujours été notre passion. C’est ce qui nous a lié dès le début et qui a fait que...

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.


Enable referrer and click cookie to search for pro webber