Ma femme se fait sauter par les coursiers et les livreurs et j’aime ça !

Cette idée toute bête nous est venue en regardant une vidéo et cela nous a donné envie d’essayer. Depuis, ma femme adore ces rencontres impromptues à notre domicile. Elles sont toujours pleines de surprises…

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Nous formons un couple totalement libre


Vous êtes dans "Le Carnet", l'espace dédié aux articles de Candaule.fr mais fermé aux interactions entre les inscrits du site.

Nous vous invitons à découvrir "Le Forum", là où nos membres racontent leurs expériences candaulistes réelles.

Aller sur le Forum


Pour celles et ceux recherchant des rencontres orientées "plan cul", contactez directement les dernières inscrites.



Avec mon épouse, nous pratiquons l’échangisme et le candaulisme depuis de nombreuses années. Nous avons nos habitudes ainsi que nos amants (maîtresses) régulier(e)s. Nos pratiques sexuelles sont en fait très larges. Au fil du temps, nous avons découvert que nous étions pansexuels. En effet, nous sommes davantage attirés par l’énergie d’une personne que par ses autres attributs.

Avant notre mariage j’avais vécu en couple avec un homme puis j’avais tourné la page et m’étais mis à fréquenter des femmes. Mais je gardais toujours un certain intérêt pour les garçons. De son côté mon épouse a toujours été ouvertement bi, fréquentant des femmes et des hommes au gré de ses humeurs.

Nous nous sommes immédiatement sentis à l’aise l’un avec l’autre, un peu comme si nous étions deux âmes sœurs qui s’étaient enfin retrouvées après des siècles de réincarnation. Notre sexualité est à l’image de notre vie ; totalement libre, sans attaches ni tabous et sans contraintes. Nous avons tous deux la chance d’exercer des professions libérales et nous travaillons à la maison, dans nos ateliers respectifs.

Deux vidéos nous ont donné l’idée de ce scénario

Ainsi, nous avons toujours fréquenté les clubs et même avant leur développement, nous étions dans des associations libertines. Dans le milieu artistique dans lequel nous évoluons, tout est plus simple en réalité. J’oserai dire que les gens sont plus ouverts sans vouloir ne vexer personne. Mais c’est un fait.

Notre vie libertine est donc très riche et nous n’étions pas forcément en recherche de nouvelles pratiques ou expériences. Ma femme a ses amants réguliers et j’ai mes maîtresses. Parfois même nous partageons les mêmes, ensemble ou séparément. La vie est une immense boîte de chocolat comme dirait Forest Gump et nous adorons tous les croquer, même si on ne sait jamais sur lequel nous allons tomber.

Cette fameuse scène de la boîte de chocolats constitue une belle analogie avec la diversité des plaisirs qu’offre la vie.

Ainsi, alors qu’un soir nous visionnons quelques vidéos pornos sur un site payant qui propose des tas de choses originales, nous sommes tombés sur plusieurs vidéos qui ont excité notre curiosité. On y voyait des femmes, la plupart du temps seulement vêtues d’une serviette nouée autour de la poitrine, recevoir des livreurs chez elles. À un moment donné, elles laissaient tomber leur serviette et se trouvaient alors nues devant le livreur. C’est là que les choses devenaient intéressantes.

Plan baise avec le livreur de pizza : Follement excitant

Sur ces vidéos, les femmes avaient pris soin, auparavant, de dissimuler leur téléphone dans la pièce de manière à enregistrer la totalité de la scène. D’après ce que nous avons pu voir de l’environnement et de la physionomie des protagonistes, toutes ces vidéos avaient été prises en Asie, principalement en Chine, pensons-nous.

Sur la première, il s’agissait pourtant d’une femme occidentale, dans la quarantaine, qui recevait un livreur de bonbonnes d’eau. Elle l’accueillait donc comme au sortir de la douche, une serviette nouée sous les aisselles, s’arrêtant au milieu des cuisses. Très vite, elle laissa tomber la serviette au sol et fit mine de ne pas s’en soucier. Elle se trouvait ainsi totalement nue devant le livreur qui, gêné, semblait pétrifié.

Au bout de quelques secondes, on comprenait qu’il avait saisi la situation et qu’il devait également saisir l’opportunité. Le plus marrant c’est qu’il avait encore son casque de moto sur la tête et son masque sur le visage. Il commença à lui caresser les seins. Tout alla ensuite très vite. Elle se mit à genoux, lui sortit le sexe du pantalon et se mit à le sucer. Elle reçut rapidement une belle giclée sur les seins, s’essuya avec la serviette tandis que le livreur rangeait son matériel et s’en allait comme il était venu. Il n’avait pas pris la peine d’enlever son casque !

Mon épouse, vite convaincue par ce scénario

D’autres vidéos présentaient d’autres scènes similaires dans d’autres intérieurs. La plupart du temps le livreur ne prenait pas la peine de se déshabiller. Parfois, il prenait la dame directement debout, là où elle se trouvait. Les scènes étaient terriblement excitantes et on imaginait l’état dans lequel devaient se trouver l’un et l’autre des protagonistes.

Ma femme prit le téléphone et commanda une pizza. Elle alla prendre une douche et noua une serviette autour du corps pendant que je préparais le téléphone, dissimulé sur un meuble, derrière un bibelot. Depuis le WhatsApp de mon ordinateur de bureau, j’appelai le portable de ma femme. Après quelques réglages j’avais une vue imprenable de l’entrée et du salon. Sur grand écran, haute résolution et avec le son.

Le livreur ne mit pas longtemps à arriver. Je matais la scène depuis mon ordinateur dans mon bureau, dans un état d’excitation hors du commun. Je me sentais rajeunir en fait. Ma femme était également très excitée. Elle n’arrêtait pas d’ajuster sa serviette. On sonna à la porte. Elle se précipita et l’ouvrit !

Le livreur n’en revenait pas…

Derrière la porte se trouvait un beau jeune homme d’origine africaine. Il ne parut pas étonné de voir ma femme vêtue seulement d’une serviette de bain. Elle lui demanda d’entrer, prétextant devoir aller chercher l’argent. Il entra, mais resta sur le pas de porte, cette dernière toujours ouverte.

Ma femme revint en tenant un billet à la main. Comme dans la vidéo, elle fit en sorte de laisser tomber sa serviette. Le jeune homme eut un léger mouvement de recul et détourna le regard par politesse. Ma femme ne se baissa pas pour ramasser la serviette et lui dit que si ça ne le dérangeait pas, elle se sentait à l’aise comme ça. Et elle commença à lui dire qu’elle le trouvait à son goût.

Le jeune homme était visiblement décontenancé par cette situation. Certes, dans cette profession, ils doivent en voir de toutes les couleurs, mais ce ne doit pas être tous les jours qu’une femme d’âge mûr (ma femme a 55 ans) vous reçoit totalement nue.

Le premier pas de ma femme, face à un jeune homme pétrifié

Comme il ne bougeait pas, c’est ma femme qui fit le premier pas. Avec son pied, elle referma la porte et posa sa main sur la cuisse du jeune homme. Je ne voyais pas son regard, mais je pense qu’il devait être plus qu’explicite. Le jeune homme se tortillait sur place et il se tapait le front en riant d’un rire gêné. Il n’arrêtait pas de répéter : « Madame, ho madame, mais qu’est-ce que vous faites ? »

Ma femme se mit à genoux et commença à lui défaire son pantalon. Toujours en se passant la main sur le visage et en répétant des « Madame, madame », il se laissa tout de même faire. Je notais que lui non plus n’avait pas ôté son casque de moto ni son masque.

Elle extirpa un énorme sexe de son caleçon et elle en engloutit une bonne partie au fond de sa gorge. Le jeune livreur commença alors à caresser les cheveux et les épaules de ma femme et se laissait faire avec un plaisir qui se lisait désormais dans son attitude.

Il se laissait sucer sans bouger, sans même penser à se mettre à l’aise et à enlever au moins son casque. L’homme, debout sur ses pieds, regardait la tête de ma femme aller et venir sur son sexe en érection.

L'idée originale devenue fantasme est même devenue réalité

L’idée originale devenue fantasme est même devenue… réalité !

Un jeu régulier, des partenaires différents à chaque fois

Au bout d’un moment elle retira le sexe de sa bouche et prit le préservatif qu’elle avait dissimulé dans une coupe sur le meuble de l’entrée. Elle le lui montra et se mit à quatre pattes devant lui. L’homme ne se fit pas prier. Il prit la capote, déchira l’emballage d’un geste rapide et le déroula sur son sexe avant de se positionner pour prendre ma femme en levrette. Elle jouit rapidement en hurlant. Le jeune livreur jouit à son tour et se retira pour rester un moment sur ses genoux, sans bouger, les mains encore sur les fesses de ma femme.

Après cet interlude, la pizza était froide ; mais elle fut la bienvenue. Ma femme était comblée. Jamais nous n’avions pensé à ce genre de divertissement auparavant, mais après y avoir goûté, ma femme eut envie de recommencer l’opération. Ce qu’elle fit dès le week-end suivant.

Elle eut droit à trois livreurs différents durant les trois jours du long week-end, un par soir. Aucun ne s’est défilé et tous ont répondu favorablement à ses avances. De mon bureau, je n’avais qu’une envie c’était de les rejoindre et de profiter du spectacle d’un peu plus prés. J’adore voir ma femme jouir dans les bras d’un autre.

Sur les trois hommes qui se sont présentés, un seul s’est totalement dévêtu et a accepté de prendre ma femme dans le canapé du salon, beaucoup plus confortable et surtout plus proche du téléphone-espion. L’homme a remis deux fois le couvert. Après lui avoir éjaculé sur le visage, et sa bière terminée, il baisa ma femme comme un taureau durant une bonne demi-heure.

Comment faire évoluer ce plan si fun pour les prochaines soirées ?

Je ne pourrai pas rester toujours derrière mon écran. Il me faut participer et j’en meurs d’envie. Nous avons en projet de tenter d’expliquer aux prochains que la condition pour baiser ma femme est que je sois présent avec elle. Après tout, nous n’avons rien à perdre !

Jusqu’à présent, ce petit jeu est sans danger (après tout je suis dans la pièce voisine) et terriblement excitant. Les livreurs ou coursiers sont principalement des jeunes dans la force de l’âge qui ne rechignent pas à une expérience avec une femme d’âge mûr.

Le piment de la surprise, et surtout la rapidité avec laquelle les choses se passent, sont des atouts extraordinaires par rapport aux rencontres sur Internet ou dans des clubs. De plus, cela se passe à la maison et surtout à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Regarder ma femme se faire sauter en direct derrière un écran, mais en l’entendant de vive voix prendre son pied est une expérience assez originale je dois dire, mais je reste sur ma faim. Elle est aux anges. Il faut dire qu’elle n’a jamais eu autant l’occasion de tomber sur de jeunes hommes tous aussi désirables les uns que les autres.

Je conseille fortement à tous ceux qui désirent mettre un peu de fun et d’insolite dans leur vie sexuelle…

Ma femme, cette garce qui excite les hommes sur Internet

Ma femme, cette garce qui excite les hommes sur Internet
Je suis marié à une aguicheuse née. Ma femme a toujours voulu exciter les hommes, partout où elle va. Elle veut qu’ils la désirent. Cette obsession se concrétise dans le sexe grâce à Internet. Elle excite les hommes et ça la fait jouir. Retour aux histoires candaulistes de maris cocus Ma femme est une garce...

Mon Mari, mon cocu, ma Lope de Romain que j’aime humilier

Mon Mari, mon cocu, ma Lope de Romain que j’aime humilier
J’ai toujours été une femme active, aimant être indépendante, mais surtout, j’ai voulu une vie bien rangée avec un homme me mettant en valeur. Un mari aimant, un mâle alpha que les femmes s’arrachent, surtout un homme cherchant les mêmes buts que moi… Je m’appelle Maria, je suis une femme de 33 ans, franco-tunisienne, mais...

Ma femme me trompe et j’accepte son infidélité

Ma femme me trompe et j’accepte son infidélité
Je m’appelle Christian, trente-cinq ans, marié à Chloé, et père de deux beaux petits monstres, Tristan, sept ans et Eva qui vient tout juste de souffler ses quatre bougies. Nous sommes une petite famille qui mène une vie tranquille, naviguant au gré du vent sans chercher de complications. Je travaille comme architecte pour une grande...