7 jours de rencontres au Cap d’Agde (partie 2)


Les libertins que nous sommes se sont réveillés tard, et avec un sérieux mal de tête. Le Muscat d’hier était délicieux, mais traître avec son goût sucré qui fait oublier les près de 20 degrés d’alcool. Nous avons bu bien plus que de raison, finissant plusieurs bouteilles à nous quatre.

Retour aux chroniques libertinesLire la Partie 1

Une longue soirée coquine à boire et à discuter

Mais ça valait le coup, on s’est vraiment bien amusés. Nos hôtes étaient sympathiques et intéressants, la conversation allant d’un sujet à l’autre, nous avons discuté aussi bien des bienfaits de l’huile d’argan que des difficultés d’être libertin dans une société si prompte à juger sans savoir.

Le problème d’une conversation passionnante, c’est que le temps passe vite et il était déjà près de deux heures du matin lorsque nous nous sommes rendus compte que nous étions toujours sur la terrasse à boire et discuter. Nous avons coquiné avec l’idée de passer tous au lit, mais nous avons dû abandonner en voyant les effets de l’alcool sur les performances de ces messieurs. À vrai dire, moi non plus je n’étais pas au sommet de ma forme et j’ai presque été soulagée lorsque nous avons décidé de nous séparer et de rentrer chez nous.

Nous garderons contact avec ces adorables amis libertins rencontrés pendant nos vacances
Nous garderons contact avec ces adorables amis libertins rencontrés pendant nos vacances

Je dis « presque », parce que quand même, je n’aurais pas refusé un orgasme pour finir la soirée !

Se retrouver à deux pour des plaisirs de couple reposants

Un café bien serré, couplé à deux aspirines pris avec de grandes quantités de jus d’orange, nous remet sur pied, et nous permet de trouver l’énergie pour aller manger dans l’un des restaurants en bord de plage. Le poisson grillé y est excellent, mais nous ne commandons pas de vin pour l’accompagner. L’estomac bien rempli, nous sentons venir la fatigue et décidons de fuir la chaleur en retournant dans notre appartement. Je m’endors peu après avoir posé la tête sur l’oreiller, et lorsque je me réveille plusieurs heures plus tard, je vois que mon mari a lui aussi succombé aux bras de Morphée.

Cette longue sieste nous a requinqué, et nous sommes maintenant plein d’énergie et d’envies de distraction. Il est déjà trop tard pour se joindre à l’une des fêtes organisées pendant la journée, mais il est encore trop tôt pour aller en club. C’est donc tous les deux, dans notre lit, sans public, que nous donnons cours à nos désirs. Même si nous sommes des libertins en vacances au Cap d’Agde, nous savons apprécier les plaisirs du sexe normal, en couple.

Prendre en l’air après une partie de sexe à deux

Rassasiés pour le moment, nous décidons de sortir dîner puis de continuer la soirée en club. Mon mari met un pantalon en cuir moulant qui laisse admirer sa virilité, et un t-shirt noir semi transparent dévoilant ses pectoraux bien dessinés. Il a peut-être 52 ans, mais il est encore sacrément bien foutu !

De mon côté, je choisis une petite jupe fendue aussi bien sur les cotés qu’à l’avant et à l’arrière, que je combine avec un top en tissu fin et brillant qui cache à peine ma poitrine. Mon mari rit en me faisant remarquer que la plupart de mes soutiens-gorge ont plus de tissu que ce top, et j’accepte le compliment avec un sourire complice : j’ai remarqué la bosse dans son pantalon lorsque je m’habillais…

Le Cap d’Agde offre des plaisirs variés, adaptés à tous les fantasmes

Je ne suis jamais déçue par les clubs libertins du Cap d’Agde. Il y en a pour tous les goûts, et nous choisissons selon nos envies. Cela fait partie de la magie du lieu, la possibilité de choisir entre un club luxueux plutôt soft réservé aux couples, un club spécialisé dans le bondage, entre la domination et le sado-masochisme pour les initiés, ou encore un club ouvert aux hommes seuls pour les femmes qui aiment la pluralité…

Ma jupe de pétasse sexy en cuir, généralement portée pendant les séances bondage avec mon mari
Ma jupe de pétasse sexy en cuir, généralement portée pendant les séances BDSM avec mon mari

Je n’ai jamais compris ceux qui se plaignent que tel club n’a pas répondu à leurs attentes, je suis convaincue qu’ils ne se renseignent pas avant. Il est évident que les libertins les plus avertis vont être déçus par un club pour les débutants, ou que ces derniers vont être choqués s’ils choisissent un club où la pluralité est encouragée !

Des sorties libertines qui renforcent les liens de notre couple

Après plus d’une vingtaine d’étés ici, nous savons où aller. Ce soir, nous sortons dans un club ouvert aux homme seuls, à mon plus grand plaisir. Savoir que je vais avoir autant de mains, de langues, de bites que je le souhaite… Évidemment que je suis excitée rien que d’y penser ! Alors que nous prenons place au bar sous les regards libidineux des dizaines d’hommes présents, je remarque la posture fière de mon mari.

Cela me plaît…

  • De le sentir fier d’être à mes côtés,
  • Qu’il prenne autant de plaisir à me voir jouir,
  • De savoir qu’il a suffisamment confiance en mes sentiments pour ne pas être jaloux,
  • De le voir toujours aussi beau que lorsque je l’ai connu il y a trente ans.

Ce n’est pas que je l’aime autant qu’au premier jour ; je l’aime bien plus qu’au premier jour.

Je suis interrompue dans l’admiration de mon mari par deux hommes venus faire notre connaissance. Ils sont bien plus jeunes que nous. Bien qu’ils soient très mignons, je ne suis pas très réceptive au premier abord : nous avons eu plusieurs expériences négatives avec des jeunes se prétendant libertins, mais n’ayant pas la moindre notion de respect et de plaisir mutuel.

Abordée par deux jeunes hommes expérimentés

Mes doutes sont cependant vite levés. Marc et Rémy sont des habitués du lieu : aussi bien leurs gestes que leurs mots démontrent qu’ils savent ce qu’ils font et je m’ouvre à eux. Leurs mains parcourent mon corps, nos lèvres se rencontrent, la température monte. Tout en discutant avec mon mari des mésaventures de son coureur favori lors du dernier Tour de France, Marc remonte sa main le long de ma cuisse, caresse mes lèvres humides, et se met à masser mon clitoris entre ses doigts.

De son côté, Rémy a baissé mon top afin d’avoir un meilleur accès à ma poitrine, qu’il caresse en m’embrassant. Sa langue se fraie un chemin dans ma bouche, mes tétons durcissent entre ses doigts insistants et je sens les premiers frissons de plaisir parcourir mon corps. Mes amants les remarquent, et s’activent avec une ardeur redoublée, massant mes tétons et mon clitoris jusqu’à ce que j’explose une première fois sous les yeux émerveillés de mon mari.

Des amants audacieux qui savent s’y prendre

Terriblement excitée par ce premier orgasme, mais loin d’être rassasiée, je plonge mes mains dans les pantalons de mes amants, histoire de tester la marchandise. Je souris en sentant deux belles queues déjà bien dures que je saisis à pleines mains. Je les sens pulser sous mes caresses, raides comme un bâton, comme un sucre d’orge prêt à fondre sur ma langue et à me remplir la gorge.

J’ai envie de me faire prendre, de sentir une bite bien dure me baiser la chatte et exploser en moi.

Je me lève de mon siège et fais un signe à Marc et Rémy en direction du bol de préservatifs posé sur le bar. Ils comprennent le message et s’équipent pendant que je me tourne vers mon mari, pose les mains sur ses genoux et me penche lentement vers lui. Mes lèvres effleurent les siennes tandis que l’un de mes amants, je ne sais pas lequel, saisis ma croupe offerte entre ses mains.

Le spectacle des queues autour de moi me rend folle

Sa queue dressée se pose contre mes lèvres humides et les parcourent lentement, de bas en haut puis de haut en bas. Cette caresse me rend dingue, je sens mon intimité s’ouvrir, mes lèvres se gonfler de sang, j’ai tellement envie de le sentir en moi… il me pénètre soudainement, enfonçant son long membre au plus profond de mes entrailles et mes yeux s’écarquillent de plaisir.

Le cul de ma femme pris d'assaut par une horde de jeunes mecs
Mon cul de femme mariée pris d’assaut par une horde de jeunes mecs

Puis le va-et-vient débute, rapide et puissant. Mes yeux ne quittent pas ceux de mon mari qui me sourit tendrement pendant que je me fais défoncer. Mais, à ma grande déception, mon amant pousse un cri rauque et je le sens se vider en moi, son sperme remplissant le préservatif. Heureusement, mon deuxième amant le remplace rapidement et le pilonnage vigoureux reprend, pour mon plus grand plaisir.

Malheureusement, il n’est guère plus endurant que le premier et je ne jouis qu’une seule fois avant qu’il finisse lui aussi. Ravie et déçue à la fois, je savoure les tendres caresses de mon mari sur mon visage lorsque que je sens de nouveau des mains sur mes fesses, et je suis pénétrée encore une fois.

Ma croupe offerte à de nombreux inconnus

Je réalise rapidement que ce n’est ni Marc ni Rémy, cette nouvelle queue est plus courte et plus large. Prévenant comme toujours, mon mari a invité un nouvel homme à se joindre à nous et je le remercie d’un regard. Cet amant est plus endurant que les précédents et me procurent deux orgasmes avant d’exploser lui aussi entre mes cuisses.

Honnêtement, je ne saurais dire combien de mâles se sont succédés cette soirée-là, j’ai arrêté de compter à partir du quatrième. Tout ce que je sais, c’est qu’au bout d’un moment, n’en pouvant plus, j’ai ouvert la braguette de mon mari pour libérer ce sexe dressé qui lui déformait le pantalon depuis quelques temps déjà.

Je me penchais alors un peu plus vers lui et posait mes lèvres sur son gland, ma langue s’enroulant autour, mes mains caressant ce long membre turgescent. Plongée dans la dégustation de mon mari, émerveillée par les orgasmes successifs que me donnaient mes amants mystérieux, je perdis toute notion du temps.

Lorsque je finis d’avaler la dernière goutte de semence offerte par mon cher et tendre, je me relevais et mettais fin à notre session de plaisir. Un rapide coup d’œil me confirma que de nombreux hommes attendaient leur tour et je leur fis signe que nous avions terminé. Bien que visiblement déçus, aucun ne protesta, respectueux de ma décision. Au contraire, lorsque nous avons quitté le club, nous avons reçu de nombreux remerciements de la part des autres clients.

Prêts à réserver au Cap d’Agde pour nos prochaines vacances

Nos vacances continuèrent à un rythme similaire ; les exhibitions sur la plage entrecoupées de délicieux repas au restaurant succédant aux après-midis dans la mousse, les soirées en club alternant avec les apéros chez des amis nouvellement rencontrés.

Et comme chaque année, le jour du retour arriva bien trop vite. Remettre des vêtements, perdre de nouveau du temps en voiture coincés pendant des heures sur l’autoroute, retourner à notre appartement d’où ne pouvions voir que des bâtiments au lieu de la mer…

La première chose que nous fîmes, une fois les valises défaites, fut de réserver nos vacances de l’été suivant. Au Cap d’Agde, évidemment.

Initiée au glory hole par mon chéri

Initiée au glory hole par mon chéri
J’ai commencé sur le tard – j’avais 19 ans lorsque j’ai perdu ma virginité avec le cousin de mon copain de l’époque – mais le sexe et moi, ça a été le grand amour dès le début. Je ne savais pas à quoi m’attendre, j’avais lu et entendu tellement d’opinions différentes… Mais ce jour-là, un...

Initiation BDSM en couple – Les plaisirs de la soumission

Initiation BDSM en couple – Les plaisirs de la soumission
Cela peut sembler surprenant pour beaucoup de gens, mais ce n’est pas mon mari qui a eu l’idée d’essayer de nouvelles choses sur le plan sexuel. Bien au contraire, il m’a fallu insister un bon bout de temps pour le convaincre que c’était dommage de nous limiter. Quand j'ai évoqué le BDSM il était plutôt...

Oser une étreinte éphémère avec une amie d’enfance

Oser une étreinte éphémère avec une amie d’enfance
Cela faisait des années que j’attendais ce moment. Ma femme était déjà à la retraite depuis deux ans, et maintenant c’était mon tour. Enfin ! J’avais toujours aimé mon travail, ce n’était pas le problème. Mais après quarante ans passés à vivre en ville et non loin de l'océan, j’avais besoin de retrouver le calme des...
Notez ce texte
[Total: 0 Moyenne: 0]

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.