Les cachotteries de ma femme me rendent fou


Je la vois sortir de la maison, vêtue d’une robe jaune et blanche. Elle s’est maquillée et, malgré les rides aux coins des yeux, elle est superbe. Elle a la beauté des quarantenaires qui prennent soin d’elles et qui ne courent pas après leur jeunesse. Une beauté assumée, de laquelle elle se sent fière. Elle passe à côté de ma voiture, et je me cache derrière un journal pour qu’elle ne me voie pas. Le risque est minime : J’ai emprunté la camionnette d’un collègue, il est peu probable qu’elle y jette un coup d’œil.

Mais on ne sait jamais avec ma femme, elle est capable de tout. Elle disparaît au coin de la rue et je démarre, m’insérant dans le trafic tranquillement. Je peux me permette de la perdre des yeux quelques instants, de toute façon je sais où elle va. Je me gare quelques rues plus loin, et je l’attends. Elle arrive quelques minutes plus tard. Et, comme je m’y attendais, elle rentre dans la boulangerie. Je regarde ma montre : Il est 9 heures et 4 minutes.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Épier ma femme pour avoir une preuve du cocufiage

Combien de temps va-t-elle rester ?

Je sais qu’elle me trompe avec le boulanger. Enfin, j’en suis intimement convaincu. Aujourd’hui je vais en avoir la preuve. Je ne pourrai plus me mentir, faire semblant de croire que, peut-être, il y a une autre explication. Je ne sais pas ce que je vais faire ensuite, pour l’instant je veux seulement éliminer mes derniers doutes, mes derniers espoirs.

À ma grande surprise, je la vois ressortir avec une baguette, et un petit paquet à la main. Je n’en reviens pas… Je regarde ma montre, il est 9 heures et 8 minutes. Elle est restée moins de cinq minutes au total ! Ce n’est pas possible, comment ont-ils pu faire aussi vite ?

Déjà, ma femme remonte vers la place de la mairie et j’ai du mal à la suivre des yeux parmi les passants. Je sors de la camionnette et la suis en courant. Mais je ne peux pas trop m’approcher, elle risquerait de me voir et de me demander pourquoi je ne suis pas au travail. Je réussis tant bien que mal à ne pas la perdre, et je la vois entrer dans un immeuble.

Encore une autre visite imprévue, mais que cache ma chérie ?

Il me semble bien que je suis déjà venu ici, mais je n’arrive plus à me rappeler quand. En vérifiant l’interphone, la mémoire me revient : Dr. Delpin, notre dentiste ! Est-ce que ma femme m’a dit qu’elle devait aller chez le dentiste ? C’est possible… Je ne m’en souviens pas. C’est impossible de me rappeler de tout ce qu’elle me raconte, elle ne fait que parler quand nous sommes à table !

L’heure tourne, et je sais que je ne peux rester longtemps. À 10 heures le chef de chantier arrive. Si je n’y suis pas, je risque de me prendre un avertissement. Quoiqu’il en soit, si Mylène est chez le dentiste, elle risque d’y rester au moins une heure.

Je me dirige vers la camionnette, et retourne au travail.

Un repas et quelques questions pour confirmer ma suspicion de tromperie

Le soir, pendant le repas, j’essaie de faire attention à tout ce qu’elle dit. À la fin du repas, elle apporte le petit paquet avec lequel elle est sortie de la boulangerie le matin même. Il contient un millefeuille et un chou à la crème. Mon dessert préféré et le sien. Saisissant l’occasion, je m’exclame :

« T’es folle Mylène, on va finir par avoir des caries avec tout ce sucre ! »

Elle se contente de me sourire en répondant de ne pas m’inquiéter pour nos dents, que ce n’est pas un petit plaisir de temps en temps qui pose problème. Pas un seul mot sur sa visite chez le dentiste.

Il y a quelque chose de louche, je le sais. Je pressens qu’elle m’est infidèle. Est-ce possible d’éviter pareille situation ?

Ma femme me fait cocu, comment le prouver ?

Je n’arrête pas d’y penser, et je suis perdu. Je suis convaincu que ma femme a un amant. Mais j’étais persuadé qu’il s’agissait du boulanger, et pourtant ma filature de la semaine précédente m’a prouvé que non. Apparemment ce serait plutôt le dentiste. Est-ce possible ? Oui, bien sûr que c’est possible. Je suspectais le boulanger à cause de ses regards insistants et de ses paroles qui me semblaient très suspectes, mais il est possible qu’il parle ainsi avec toutes les femmes.

Mais que femme ma femme quand j'ai le dos tourné ? Je suis sûr qu'elle me trompe...
Mais que femme ma femme quand j’ai le dos tourné ? Je suis sûr qu’elle me trompe…

Tout ça me trotte dans la tête pendant que je fais tourner la bière dans mon verre, comme s’il s’agissait d’un grand cru. Nous avons eu une inspection aujourd’hui sur le chantier, et ils nous ont renvoyés chez nous deux heures plus tôt. Au lieu de rentrer à la maison, je suis allé au bar du coin, histoire de pouvoir penser tranquillement.

Ma femme me trompe, mais avec qui ?

Et comment en être certain ? J’élabore des stratagèmes tous plus saugrenus les uns que les autres, lorsque je la vois passer dans la rue. J’essaie de me convaincre que c’est une hallucination, mais non. Elle est au passage clouté, attendant que le feu passe au vert pour traverser. Qu’est-ce qu’elle peut bien faire ici à cette heure ? Je me sens obligé de la suivre à la trace même si j’ai des remords.

Je quitte mon tabouret au comptoir pour prendre place près de la baie vitrée. Je la suis des yeux pendant qu’elle marche d’un pas décidé en direction du garage Peugeot. Elle y rentre sans hésiter. Qu’est-ce qu’elle peut bien faire au garage ? Elle n’y met jamais les pieds, c’est moi qui m’occupe de la voiture.

Je regarde ma montre : il est 16 heures 12. Je commande un autre demi, bien décidé à voir combien de temps elle passe avec le garagiste.

Une nouvelle sortie inattendue de ma femme – Que dissimulent ces mystérieux rendez-vous ?

De nouveau, je suis attentif à tout ce qu’elle dit lors du dîner. Elle ne mentionne à aucun moment le fait qu’elle soit allée au garage. Et elle ne parle pas d’un problème avec la voiture. Ma femme ne me dit rien de spécial, sa journée semble s’être déroulée normalement.

Et pourtant, elle a passé 44 minutes avec le garagiste. Pas une de plus, pas une de moins.

En réalité, je ne sais pas si elle était avec le garagiste. Je sais juste qu’elle a passé 44 minutes dans le garage Peugeot de l’avenue Gabriel Péri, mais je n’ai aucune idée de ce qu’elle y faisait.

Je pourrais lui demander, la mettre devant le fait accompli, mais cela ne changerait rien.

Il est évident que ma femme me trompe, je le sais depuis longtemps. Mais je ne sais toujours pas avec qui. Et je n’ai aucun moyen d’être sûr de moi. Comment faire pour garantir son infidélité ?

Ma filature finit par payer : Ma femme me trompe à notre domicile !

Je dors mal depuis quelques jours. Je n’arrive pas à trouver le sommeil, et celui-ci ne dure jamais bien longtemps. Je suis fatigué, je n’arrive plus à me concentrer sur ce que je fais. Le chef de chantier l’a remarqué, et il m’a renvoyé à la maison.

« Rentre chez toi reprendre des forces, Pierre. Mais si demain t’es pas en état de bosser, soit tu vois un médecin, soit tu prends la porte. »

Non seulement ma femme me trompe, mais en plus je risque de perdre mon boulot !

Je ne peux pas continuer ainsi, je décide d’en discuter avec Mylène. Dès que j’arrive à la maison, je lui en parle. Je n’ai plus le choix.

Alors que j’arrive à une centaine de mètres de la maison, je remarque la camionnette garée dans la rue. Je la reconnais immédiatement : c’est celle que j’avais empruntée à mon collègue. Qu’est-ce qu’il fait garé devant chez moi, lui qui habite à l’autre bout de la ville ?

Cette scène choquante prouve que je ne suis pas fou

J’ai un pressentiment, et au lieu de rentrer chez moi par la porte principale, je fais le tour par le jardin. Agenouillé et caché par les géraniums, je jette un regard par la fenêtre, celle qui donne dans le salon. Personne.

Me rendant compte que je suis en train d’espionner ma propre maison, je me sens un peu stupide. Mais tant que j’y suis, autant vérifier l’autre fenêtre, celle qui donne sur la cuisine.

Épier ma femme à longueur de journée pour savoir si elle me fait cocu n'est pas agréable du tout
Épier ma femme à longueur de journée pour savoir si elle me fait cocu n’est pas agréable du tout

Je les aperçois. Lui boit un café, je le vois porter mon mug préféré à ses lèvres. Il a l’air d’apprécier, ses yeux sont clos. En revanche, ce n’est pas une tasse de café que ma femme tient entre ses mains. Elle aussi ferme les yeux de plaisir quand elle prend le sexe de mon collègue en bouche.

Je suis confus et sidéré. Ca y est, j’ai enfin les preuves dont j’avais besoin, et les sentiments se mélangent. Je ressens de la colère, ce qui me paraît absolument normal étant donné les circonstances. Celle-ci est mêlée à un certain soulagement auquel je ne m’attendais pas. C’est compréhensible toutefois : Cela fait du bien de savoir que je n’étais pas fou.

Je ne suis pas parano, je ne m’étais rien inventé. C’est avéré maintenant : Ma femme me trompe ! Ces heures passées à ressasser, ces nuits sans dormir… Elles étaient justifiées.

Oui, je me sens soulagé. Mais il y a quelque chose d’autre, quelque chose que je n’arrive pas à m’expliquer.

Je reste bouche bée devant le spectacle qu’offre ma femme infidèle

En voyant les lèvres de ma femme s’activer sur ce sexe tendu, je ne peux m’empêcher de penser à la dernière fois qu’elle m’a fait la même chose, il y a trois jours. C’était tellement bon. Il n’y a pas à dire, elle sait y faire.

Et quand je vois le plaisir sur le visage de mon collègue, je sais que lui aussi pense la même chose. C’est évident qu’il n’a jamais pris autant de plaisir à se faire sucer auparavant. Seule ma femme sait faire des fellations aussi plaisantes !

C’est ça, ce sentiment que je n’ose m’avouer en les regardant. Je me sens fier. Fier de ma femme, qui est toujours aussi belle et désirable à 45 ans.

Je sais qu’elle va le laisser terminer dans sa bouche, et je sais qu’il ne va pas en revenir. Et en effet, l’expression de contentement sur son visage lorsqu’elle avale tout ce qu’il éjacule ne ment pas. Il essaie d’être blasé, mais n’y arrive pas. Et oui mon grand, ma femme, quand elle suce, elle ne fait pas les choses à moitié !

Alors qu’il se remonte son pantalon, je réalise que ma position est devenue inconfortable. Je n’ai pas mal aux cuisses à force d’être agenouillé, mais mon sexe est maintenant si gonflé qu’il ne tient plus dans mon jean. Sans y penser, je défais ma braguette et libère mon érection.

Mon épouse est l’amante idéale pour de nombreux hommes

Assis dans les fleurs sous la fenêtre de ma cuisine, je commence à me caresser. Les images de ce que je viens de voir me reviennent, et cela m’excite. Oui, cela ne sert à rien de me mentir. Voir ma femme donner du plaisir à mon collègue m’a plu. Ma chère et tendre, ma belle rien qu’à moi… Décidément ils la désirent tous.

Combien d’entre eux souhaiteraient être à ma place, à passer toutes les nuits dans le même lit qu’elle ? Combien d’entre eux me jalousent en sachant que je m’endors avec sa poitrine nue entre les mains ?

Je sursaute en entendant la sonnerie de la porte d’entrée. Je me relève pour voir ce qu’il se passe. Je la vois traverser le salon pour ouvrir la porte, mais je ne peux voir qui vient d’entrer dans ma maison. C’est une voix d’homme. Je l’ai déjà entendu quelque part, mais je ne sais pas où.

Puis ils arrivent dans la cuisine, et elle lui offre un café. Quand il se retourne, je le reconnais immédiatement et je ne peux m’empêcher de sourire.

J’avais raison. Ma femme me trompe avec le boulanger. Et pas que lui !

Comment ma femme me fait payer mon laxisme

Comment ma femme me fait payer mon laxisme
J’ai failli oublier l’anniversaire de ma femme. J’ai des excuses, je suis stressé au boulot et puis après vingt ans de vie commune c’est le genre de choses qui arrivent. On ne fait plus attention à ce genre de détails. Ce qui me dérange le plus, c’est que c’est ma secrétaire qui me l’a rappelé....

Notre mariage libertin et son fonctionnement hors du commun

Notre mariage libertin et son fonctionnement hors du commun
Louis a toujours été atypique concernant sa vie sexuelle. Alors même qu’il me séduisait, lorsque l’on venait de se connaître, il m’avait bien fait comprendre que la fidélité ne comptait pas parmi ses valeurs. Que le plaisir était le plus important pour lui. Au départ, j’étais quand même assez sceptique. Car l’idée de partager mon...

Ma femme baisée par un homme et un couple dominant

Ma femme baisée par un homme et un couple dominant
Ma femme et moi sommes formons un couple pervers quand la nuit arrive, bien que nous paraissions très sages en journée. Nous ravissons les hommes qui cherchent un couple candauliste car nous en sommes la définition. Adorateur de ma déesse, je ne l'aime jamais autant que quand des hommes bien bâtis s'occupent d'elle devant moi,...

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.