Journée libidinale pour mes 40 ans


C’est mon anniversaire. Pas n’importe lequel, aujourd’hui je viens de faire mon entrée dans le club des quarantenaires. C’est fou comme le temps passe vite, j’ai l’impression qu’hier je rencontrais ma jolie femme, que je fêtais mes trente ans, mais dès dimanche prochain je vais concourir dans la catégorie vétéran au marathon. Malgré mon âge qui avance, j’excite toujours autant ma conjointe. Alors qu’en effet, l’horloge biologique tourne, et je devrais m’en inquiéter.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Un mari épanoui et chanceux grâce à sa femme

Pourtant je ne me plains pas : contrairement à la plupart des hommes de mon âge je n’ai pas de problèmes à vieillir. C’est sûr que mes genoux me faisaient moins mal il y a quelques années, et que maintenant si je passe une nuit blanche j’ai besoin de trois semaines pour récupérer alors qu’il y a quinze ans je pouvais passer un week-end sans dormir et être au travail le lundi matin. Mais j’ai aussi appris à profiter des petits plaisirs de la vie, j’ai appris à mieux me connaître et à savoir ce qui me plaît, au niveau professionnel je suis reconnu, je n’ai plus besoin de me battre pour démontrer quoi que ce soit.

Et puis j’ai ma femme à mes côtés. J’ai de la chance, j’ai épousé la plus belle femme du monde. Peut-être que je ne suis pas très objectif, il est vrai, mais c’est un fait : ma femme est superbe. Grande, avec des jambes magnifiques, des fesses rebondies, un ventre plat, une poitrine ferme et généreuse, de beaux cheveux auburn qui lui tombent aux épaules, de grands yeux d’un vert émeraude dans lesquels je me noie…

Ce matin elle m’a réveillé avec une petite gâterie dont elle a le secret, puis elle m’a préparé mon petit déjeuner préféré (une omelette au fromage, je ne suis pas difficile) et lorsqu’elle m’a servi mon café, elle m’a amené L’Équipe, pour que je puisse lire tranquillement. Pas une version digitale à lire sur tablette, non, le vrai journal en papier comme au bon vieux temps ! Elle n’est pas géniale ma femme ?

Une journée qui ne s’annonce pas comme les autres

Alors que je m’apprêtais à partir au travail, elle me lança d’un ton innocent : « Essaie de pas rentrer trop tard si tu peux, je t’ai préparé une surprise pour ton anniversaire. Moi je pense être de retour vers 17h. »

Depuis je ne pense qu’à ma surprise. Je n’ai pas du tout la tête à ce que je fais, je suis incapable de travailler, je pense sans arrêt à mon cadeau. Qu’est-ce qu’elle a bien pu préparer ?

Mon épouse sous ses airs de femme rangée, adore faire sa garce et exciter des inconnus
Mon épouse sous ses airs de femme rangée, adore faire sa garce et exciter des inconnus

J’hésite à prétendre que je ne me sens pas bien pour sortir plus tôt du bureau, mais cela risque de se voir : C’est justement le jour de mes quarante ans que je pars en avance. Je passe donc l’après-midi à faire semblant d’être concentré sur un dossier, alors qu’en réalité je ne pense qu’à ma femme et sa surprise. Encore quarante minutes, et je peux partir.

Ma femme en robe de soirée me chauffe grave

Lorsque j’ouvre la porte de la maison, je découvre ma femme m’attendant dans le hall d’entrée et je reste bouche bée devant le spectacle qu’elle m’offre : de longues bottes noires qui lui remontent jusqu’aux cuisses, une robe noire courte et moulante qui laisse admirer sa plastique parfaite, et un maquillage qui sublime sa beauté.

Lorsqu’elle se tourne pour me faire admirer sa tenue, je ne peux retenir ma surprise. Sa robe est sexy vue de face, mais vue de dos elle est incroyablement excitante avec un décolleté plongeant à n’en plus finir. Et lorsque je dis qu’il n’en finit pas, c’est parce qu’il descend effectivement jusqu’au bas de la robe, laissant entrevoir la raie de ses fesses. Elle ne porte ni culotte, ni soutien-gorge. Elle est absolument irrésistible.

Je la prends dans mes bras et l’embrasse, puis elle me dit qu’il est temps de sortir en ville.

« Je me suis dit qu’avec ce beau temps, ce serait sympa de se promener en centre-ville. On pourrait aussi aller boire un verre un peu plus tard. Tu n’en as pas envie ? »

Voilà ma surprise. Ma femme me connaît si bien, elle sait à quel point je suis dingue d’elle, elle sait que je suis fière de savoir qu’elle est à mes côtés, et elle sait que mon égo masculin se réjouit lorsque d’autres hommes l’admirent. Lorsque nous étions plus jeunes, je lui ai souvent parlé de mes fantasmes, et je vois qu’elle ne les a pas oubliés.

Je souris en lui ouvrant la porte : « Après toi mon amour. »

Balade impudique en ville

Nous nous baladons dans le centre, et j’ai l’impression de vivre un rêve éveillé : cette créature de rêve à mes côtés, c’est bien ma femme. Pas un seul homme n’est capable de passer près de nous sans la regarder, à chaque fois que je me retourne, j’en surprends un ou deux qui se sont arrêtés pour admirer son dos nu. Et ma femme continue à se promener comme si de rien n’était, me tenant la main, me parlant de son envie d’aller passer un week-end chez ses parents en Bretagne.

Je joue le jeu et je converse avec elle normalement, comme si nous sortions tous les jours en ville dans cette tenue, mais à l’intérieur de moi je suis submergé par les émotions. Évidemment je la désire à chaque fois que mes yeux tombent sur sa plastique incroyable, mais je regarde aussi les hommes qui meurent d’envie de posséder une telle beauté. J’observe les femmes qui la scrutent et expriment leur jalousie d’un air désapprobateur… C’est sans aucun doute le plus beau cadeau d’anniversaire que je n’ai jamais reçu.

Quand elle me propose de rentrer dans ce magasin d’arts graphiques, je suis cependant déçu. C’est vrai qu’elle est passionnée par tout ce qui est peinture et sculpture, et je comprends qu’elle ait envie de voir ce qu’ils ont en magasin, mais pourquoi aujourd’hui ?

Si notre mariage est solide, c’est parce qu’il n’y a pas de non-dits, et je lui fais donc part de ma déception. Elle me sourit en me promettant que ce ne sera pas long, et que je ne vais pas voir le temps passer.

« Tu peux te promener un peu dans le magasin pendant que je cherche deux trois trucs, mais ne va pas trop loin s’il te plaît. »

Plan voyeur avec ma chérie dans un magasin

Elle s’éloigne alors vers un rayon de crayons de couleur, et lorsqu’elle se penche pour admirer les modèles exposés tout en bas, je comprends. Sa robe remonte et m’offre une vue imprenable sur son derrière. Je ne peux détacher mes yeux de sa belle fente que j’apprécie tellement, et ce n’est que lorsqu’elle se relève que je réalise que je n’étais pas le seul à bénéficier de la vue : autour de moi, tous les hommes ont les yeux fixés sur ma femme. Je souris, et la suis des yeux.

Au rayon suivant, plutôt que de se pencher elle choisit de s’accroupir et je me force à ne pas regarder entre ses jambes si innocemment ouvertes. Je préfère profiter du spectacle des hommes autour de moi qui ne peuvent détacher leur regard de ma femme. Je vois le désir dans leurs yeux et cela m’excite de savoir que tous meurent d’envie de coucher avec ma femme.

Elle se relève et continue à se promener dans les rayons, adoptant diverses positions qui sont à la fois absolument naturelles et incroyablement provocatrices. Lorsqu’elle finit son tour et revient vers moi en me disant qu’il se fait tard et que l’on devrait aller boire ce verre, je regarde ma montre et me rends compte que nous sommes ici depuis près d’une heure.

« Tu avais raison, je n’ai pas vu le temps passer. »

Plein de mecs célibataires pour ma MILF

Le bar qu’elle a choisi n’est pas dans notre style, mais je comprends bien vite pourquoi elle nous a amené ici lorsque je me rends compte que la grande majorité des clients sont des célibataires à la recherche d’une aventure facile. Tous les regards se tournent vers ma femme, qui s’assied au bar et commande deux Black Russian.

Je suis à côté d’elle, la main sur sa cuisse, nous discutons ensemble, nous nous embrassons… Mais cela n’est pas suffisant pour couper l’ardeur des autres hommes dans un tel endroit et plusieurs n’hésitent pas à venir la draguer sous mes yeux. Évidemment, cela me plaît.

Des hommes parmi les plus audacieux n’hésitent pas à draguer ma femme devant moi. Ils ont dû se dire que l’idée d’être cocu me plairait…

Après notre troisième cocktail, elle a besoin d’aller aux toilettes et ce ne sont pas moins de trois hommes qui l’abordent en chemin. Quelques instants plus tard je reçois un message de sa part, bref et direct : « Rejoins-moi ». Je ne me fais pas prier et prends la direction par où elle est partie. Je descends un escalier, suis un couloir qui part à gauche, et trouve enfin la porte des toilettes.

Ma femme est chaude comme la braise

En ouvrant celle-ci je découvre ma femme assise sur le lavabo, les jambes grandes ouvertes. Entre ses jambes, un homme goûte son intimité et s’évertue à la faire jouir avec sa langue. Pour un instant, je suis choqué. Pour un instant seulement. Ma femme me regarde, me sourit, m’envoie un baiser silencieux et je décide de profiter du spectacle.

Ce jour-là, elle passe un cap et se tape un mec sous mes yeux
Ce jour-là, elle passe un cap et se tape un mec sous mes yeux

Je ne sais pas qui est cet homme, je ne sais pas si elle vient de le rencontrer ou si cela était prévu, et je m’en contrefiche. Il ne me voit pas, il n’a aucune idée que le mari de la femme à laquelle il est en train d’offrir un cunnilingus se trouve juste derrière lui. Le mec fait de son mieux pour lui donner du plaisir, met tout son cœur, ainsi que ses doigts, à l’ouvrage. Probablement, il espère qu’elle lui retournera cette faveur un peu plus tard.

J’avais toujours rêvé d’une telle scène, mais la réalité dépassait toutes mes espérances. La complicité que je partage avec ma femme depuis tant d’années atteint un niveau supérieur, la voir me sourire pendant que cet inconnu la lèche me remplit d’amour pour elle, et ses gémissements alors qu’elle approche de l’orgasme me rendent fou de désir.

Je vois son corps se contracter, l’inconnu accélère le mouvement de ses doigts à l’intérieur de ma femme, celle-ci lui plaque le visage entre ses cuisses, sa poitrine se soulève, sa respiration s’accélère, l’orgasme est proche.

Elle explose sous la langue de cet homme, mais c’est mon nom qu’elle crie lorsqu’elle jouit.

Mon voisin rocker, ce traître insoupçonné, danger pour ma famille

Mon voisin rocker, ce traître insoupçonné, danger pour ma famille
En soi, je n’ai rien contre lui. Il est mal vu dans le quartier, mais c’est parce que les gens sont pleins de préjugés. Ils n’acceptent pas son métier. Il y a une part de jalousie, c’est certain. Mais c’est surtout que dans un quartier résidentiel bobo, être chanteur d’un groupe de black métal, ça...

Des tapas et du sexe – De bonnes vacances à Barcelone

Des tapas et du sexe – De bonnes vacances à Barcelone
"Chanceux au jeu, chanceux en cocufiage", vous connaissez l'expression ? Un adage applicable à ce mari un peu trop crédule. Christian jouait toujours aux tombolas du supermarché, aux concours organisés par la station d’essence, au grand jeu de l’été des marques de bières… Il savait bien qu’il ne gagnerait pas une nouvelle voiture, un an...

Ma femme baisée par un homme et un couple dominant

Ma femme baisée par un homme et un couple dominant
Ma femme et moi sommes formons un couple pervers quand la nuit arrive, bien que nous paraissions très sages en journée. Nous ravissons les hommes qui cherchent un couple candauliste car nous en sommes la définition. Adorateur de ma déesse, je ne l'aime jamais autant que quand des hommes bien bâtis s'occupent d'elle devant moi,...

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.