Notre mariage libertin et son fonctionnement hors du commun


Louis a toujours été atypique concernant sa vie sexuelle. Alors même qu’il me séduisait, lorsque l’on venait de se connaître, il m’avait bien fait comprendre que la fidélité ne comptait pas parmi ses valeurs. Que le plaisir était le plus important pour lui. Au départ, j’étais quand même assez sceptique. Car l’idée de partager mon amoureux avec d’autres femmes ne me disait vraiment pas. Par contre, il m’avait expliqué qu’il comptait également me partager avec d’autres hommes. La seule règle était de ne jamais rien cacher à l’autre…

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Un mariage libertin assumé clairement

J’avais toujours considéré Louis comme l’amour de ma vie. Lorsque nous nous sommes rencontrés, j’ai été séduite par sa manière de parler aux femmes. Par son charme naturel. Par sa façon d’être attentif aux moindres détails. Il connaissait le moindre de mes goûts et préférences. Et il ne manquait jamais d’exploiter cette connaissance de moi dans nos moments les plus intimes.

Très vite, je me suis rendue compte que le sexe allait tenir une place très importante dans notre couple. Il ne cessait pratiquement jamais d’en parler. Mais ce n’était encore rien à côté de ce qui m’attendait. Oui, car ce n’étaient que les prémices des aventures coquines que j’allais vivre avec mon cher et tendre. Et de nombreux hommes et femmes allaient transiter, encore et encore dans notre vie.

Le jour du mariage, je savais déjà que j'aurai à partager mon mari avec d'autres femmes
Le jour du mariage, je savais déjà que j’aurai à partager mon mari avec d’autres femmes

D’ailleurs, je dois souligner qu’avant de me demander de l’épouser, il m’a demandé des dizaines de fois si j’étais bien prête à le partager et à être partagée, car ce serait une condition sine qua non d’un mariage entre nous deux.

Pas facile de me faire accepter la présence d’autres femmes dans son lit

Notre nuit de noces a été très intense. Je n’oublierai jamais les moments tellement érotiques et voluptueux que Louis m’a fait vivre. Mais dès le lendemain, je le voyais déjà manger d’autres femmes du regard. Je dois avouer que cela me dépitait quand même. On venait juste de se marier quand même !

Louis, tu te rends compte que tu mates d’autres femmes ? Tu viens de te marier ! lui dis-je.

  • “Je ne fais que regarder ma belle. Rappelle-toi, mon cœur et mon âme sont tiens à jamais. Mon corps, tu devras le partager ! rétorqua-t-il.
  • Tu ne vas quand même pas baiser une autre fille durant notre lune de miel ? Demandais-je perplexe.
  • Si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas une seule seconde chérie. Et ça n’a absolument rien à voir avec toi. Tu apprendras aussi à apprécier cela, ne t’inquiète pas, disait-il, très calme.”

Nous avions eu de multiples fois ce type de conversation. Et il me répondait toujours avec le même calme. Il faut d’ailleurs souligner qu’il n’avait pas baisé une seule femme durant notre lune de miel. Mais quatre ! Oui quatre autres femmes ! Il ne m’avait rien dit alors, pour ne pas me choquer, mais il me le raconta quelques jours plus tard.

Il m’expliquait alors que ce n’était que des “satellites” de passage dans sa vie. Que je suis et que je resterai son rayon de soleil. Que les étoiles passeraient encore et encore pour lui donner quelques minutes de plaisir. Et j’allais rapidement découvrir qu’il ne plaisantait pas du tout. Mais alors là pas du tout concernant ces chers satellites. Ces analogies astronomiques ne me disaient rien qui vaille…

Le premier plan à trois de notre union maritale

Quand Louis me raconta ses exploits durant notre lune de miel. Il ne manqua pas un seul détail des moments de plaisir qu’il a vécus avec ces femmes, ces “satellites” du plaisir. Il a tellement bien raconté que j’étais furieusement excitée au bout de ses récits. Si bien que je voulais absolument assister à ses plans à trois.

Et mieux encore, je commençais à envisager de goûter moi aussi à des plaisirs inédits avec un ou d’autres hommes !

Pour le tout premier trio, je voulais déjà un autre homme parmi nous. Je dois avouer que mon souhait était surtout d’éprouver la jalousie de Louis. Je voulais voir s’il pouvait réellement supporter qu’un autre homme me touche ! Car même si je commençais à adhérer à ce concept, je n’étais pas persuadée qu’il pourrait si bien le supporter.

La seule condition que Louis avait imposée était le choix du mec pour le plan à trois. Il allait me choisir quelqu’un. Il me présenta alors à un de ses fidèles amis qui partageait son penchant pour la débauche. J’ai nommé, Samuel.

Du coup, je me sentais quand même à l’aise dans cette situation.

L’excitation à son summum lors d’une soirée introductive

Samuel a débarqué chez nous un vendredi soir. Dès qu’il était arrivé, il m’embrassa sur la bouche, sous les yeux très tranquilles de mon mari. Pas un seul clignement d’œil ou de tic chez ce dernier. À vrai dire, il était totalement zen !

Louis me précisait que Samuel est marié et amoureux de sa femme. Il était là pour le plaisir. À peine avions-nous terminé l’apéritif que les choses deviennent déjà très hot. Ambiance tamisée, musique douce.

Louis me demanda tout de suite de me déshabiller pour que Samuel et lui puissent me caresser et éveiller mes sens, selon ses dires. Sitôt dit sitôt fait. Je me retrouvais toute nue, entre ces deux hommes qui me dévoraient tous les deux du regard.

Ils commençaient alors à caresser mes seins et chaque centimètre carré de ma peau. Mais je constatais aussi qu’ils évitaient tous les deux soigneusement mon entrejambe. Je me demandais inévitablement ce qui se passait ? A quels jeux jouaient-ils donc ?

Louis m’expliquait alors que ce ne serait qu’une répétition. Que j’allais d’abord goûter aux joies de l’excitation et de l’attente. Alors que je mouillais tellement que j’avais l’impression que ma chatte allait fondre littéralement. Là, ils m’enveloppent dans une couverture qui traînait, comme par hasard, dans la pièce.

Alors, on termina la soirée à regarder un film érotique ! Ils avaient l’air tellement zen. Pendant ce temps, j’avais une folle envie de glisser ma main entre mes jambes pour me procurer un bon orgasme et en finir avec la tension qui me tenaille les entrailles !!

La soirée se terminait d’une façon quand même assez satisfaisante. Samuel passe la nuit dans la chambre d’amis et Louis me fit littéralement grimper aux rideaux ! C’était vraiment agréable car mon excitation était à son comble. Mais ce n’était que le début d’un week-end qui s’annonçait vraiment torride.

Rendue seule avec cet homme et la tentation qu’il représente

Le lendemain matin, je me réveillais seule. Une fois encore, j’étais perplexe. Pourquoi Louis s’était-il réveillé si tôt ? Ce n’était vraiment pas normal pour un samedi matin. J’allais alors dans la cuisine pour comprendre un peu ce qui se passe. J’y retrouvai Samuel sirotant un café, mais pas de trace de mon mari. Par contre, ce dernier a laissé un mot : « Amuse-toi bien ma belle ».

  • “Bonjour Samuel ! lançais-je. Où est donc Louis ?
  • Il est sorti pour la journée, répondit-il. Nous avons la journée pour nous deux très chère.”

Je ne savais quoi dire.

Je me remettais à peine du choc que causait cette situation, que Samuel s’approcha de moi et m’embrassa sans prévenir. Il le fit de façon vraiment insistante et il inséra déjà ses doigts entre mes jambes. Samuel n’avait pas d’états d’âme à baiser la femme de son ami.

Sincèrement, j’ai mouillé tout de suite. Sans prévenir. Et pire encore, c’est moi qui lui sautai dessus pour l’embrasser à pleine bouche.

Et je maintenais ses doigts dans ma féminité. Je n’avais qu’une seule idée en tête. Jouir violemment grâce à Samuel. D’ailleurs, celui-ci était très charmant. Je me disais alors que ce serait une belle manière de commencer la journée.

Je l’invitai alors dans notre chambre de couple marié pour démarrer les festivités. J’étais quand même épatée de la manière dont cette situation évoluait facilement. Et je ne pensais même pas à Louis. C’était le plaisir qui coule dans mes veines et qui me poussait à agir.

Samedi de détente, voué au plaisir sexuel et à l’oubli de soi

C’était dans notre lit conjugal que j’emmenais fiévreusement Samuel. Et je l’enjoignais de se dévêtir.

  • “Enlève tes vêtements Sam ! le pressai-je.
  • Du calme ma belle, nous avons la journée devant nous ! disait-il
  • Je ne veux pas de calme, Sam. Pénètre-moi sans attendre, le suppliai-je.”

À ce moment, une pensée fugace pour mon mari me traversa l’esprit. Je me demandais surtout où il était et avec qui ? Le temps que Samuel enfile un préservatif, il était déjà au fond de moi et me martelais. Je mis à peine quelques secondes pour exploser. C’est à peine croyable !

Je serrai cet homme que je connaissais déjà depuis quelques années quand même. On venait tout juste de baiser ! Un petit coup rapide pour commencer, mais c’était vraiment grisant. Et je n’avais qu’une seule envie. C’était de recommencer !

Notre journée se passa alors ainsi. À grignoter et à baiser. Encore et encore. Sans penser à rien d’autres qu’aux soubresauts de plaisir qui s’enchaînaient et qui me rendaient presque accro ! Mais que c’était bien, que c’était bon. Est-ce que je trompe mon mari si c’est ce dernier même qui m’a guidée dans cette situation un peu glauque ?

Un second amant pour faire mon mari doublement cocu

Samuel était resté jusqu’à la fin de l’après-midi, le temps de me faire vivre plusieurs orgasmes de folie. Et toujours aucun signe de mon mari… Mais où était-il, pardi ! Je commençais à me demander sérieusement où il était celui-là.

Vers 20 heures, il m’envoyait un texto pour me faire savoir qu’il allait encore rester dehors et que je pouvais continuer à profiter de Sam. Ne savait-il donc pas que ce dernier était déjà parti ? Si j’ai bien compris, il avait envie d’honorer sa femme. Qu’il voulait faire crier sa femme en me sachant multiplier les orgasmes. Et qu’il déléguait cette tâche à un amant.

Visiblement, me laisser seule avec un autre homme ne le gêne pas du tout
Visiblement, me laisser seule avec un autre homme ne le gêne pas du tout

Mes pensées s’enchaînaient très vite. Louis serait « encore » absent. Et si j’appelais Jules ? Le gars de la compta qui n’arrêtait pas de me faire du rentre-dedans au bureau ? Je suis sûre qu’il viendrait… Enfin, s’il pouvait.

Il avait suffi d’une heure à peine pour que Jules débarque chez moi, avec un super sourire aux lèvres.

Dire que j’ai passé ma journée à baiser. Mais qu’est-ce qui m’arrivait !

Toute trempée à l’idée de me faire sauter par mon collègue

Je l’accueillais avec un chaste baiser. Et je l’invitais au salon.

  • “Installe-toi, lui disais-je.
  • Alors, ma belle, tu as des plans coquins pour ce soir c’est ça ? Par quoi on commence ? demanda-t-il.
  • Avant de commencer les festivités, il faut que je te dise que mon mari est très ouvert d’esprit. Il sait que je suis avec un autre homme. Mais ce n’est pas censé être toi. Bref, je m’égare. Je veux que tu saches que je veux du plaisir, encore et encore…
  • Allons-y ma chérie, s’empressa-t-il de dire.”

Et c’est ainsi que commençait ma vie de débauchée. Une fois sur deux, Louis n’avait aucune idée d’avec qui je baisais. Mais, après tout, je ne sais pas non plus ce que mon mari fait la moitié du temps, lorsqu’il passe ses soirées dehors. Même s’il me raconte souvent des détails de ses escapades, j’ignore souvent de qui il s’agit. Alors, c’est de bonne guerre !

Natalia, une femme séductrice qui joue avec les hommes

Natalia, une femme séductrice qui joue avec les hommes
Jean et moi, on se connait depuis plus de 30 ans. Nous étions encore gamins lorsqu’on s’est rencontré, nous devions avoir douze ou treize ans à l’époque, et nous jouions déjà au tennis. Le tennis, ça a toujours été notre passion. C’est ce qui nous a lié dès le début et qui a fait que...

Nous recevons un mec TBM pour ma femme mannequin

Nous recevons un mec TBM pour ma femme mannequin
Avoir de l'argent et être exigeant dans la vie nous mènent à ce qu'il y de mieux, y compris dans le sexe. Ma femme est très belle et lorsque je dois lui trouver un amant, celui-ci doit respecter nos exigences et se montrer performant. Un mâle TBM avec du tact et de l'élégance, c'est précisément...

Incroyable : Elle fait la pute sur une aire d’autoroute

Incroyable : Elle fait la pute sur une aire d’autoroute
Ma femme n’a jamais compris ma passion pour l'ornithologie mais elle l’accepte. Comme elle le dit souvent à ses amies « c’est plus original que d’avoir épousé un footeux, et ça revient moins cher qu’un passionné de voiture » ! OK, je passe pour un voyeur avec ces jumelles suspendues à mon cou. Mais c’est mon petit plaisir...

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.


Enable referrer and click cookie to search for pro webber