Nous recevons un mec TBM pour ma femme mannequin


Avoir de l’argent et être exigeant dans la vie nous mènent à ce qu’il y de mieux, y compris dans le sexe. Ma femme est très belle et lorsque je dois lui trouver un amant, celui-ci doit respecter nos exigences et se montrer performant. Un mâle TBM avec du tact et de l’élégance, c’est précisément ma recherche coquine pour ma belle épouse.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Une bourgeoise belle et riche que les hommes veulent séduire

Nous vivons à Neuilly-sur-Seine, je bosse dans l’import – export de produits alimentaires, j’ai ma propre société. Ma boîte rencontre un fort succès, il faut dire que je travaille comme un taré, très souvent pendu à mon téléphone pour gérer le business. Quinze ans plus âgé que ma compagne, j’ai gardé un côté jeune, aussi bien sur le plan physique, que dans mon style et ma façon de m’habiller.

Quelque part, je n’ai pas le choix de reste dans le coup, car ma femme est ancienne mannequin. Après sa retraite (très anticipée, à l’âge de 24 ans !), Baby a préféré passer à autre chose. Elle est toujours superbe, grande, avec une taille toujours semblable à celle des mannequins. Quelques kilos en plus lui barrent désormais le chemin des podiums, mais ils restent complètement imperceptibles.

Là où Baby fait tomber les hommes comme des mouches, c’est grâce à son minois. Un visage un peu à la Christy Turlington, légèrement plus rond. Et du haut de ses 26 printemps à ce jour, ma chérie dégage une fraîcheur à laquelle succombe tout homme qu’elle croise dans son quotidien. Cela a du pour et du contre. Les femmes découvrant la beauté de Baby s’en trouvent parfois éprises de jalousie. Elle lui lancent alors des regards désagréables. Mais ma bourgeoise s’élève au dessus de ça et oublie vite ces petites mesquineries.

Le tempérament d’une coquine de toujours

Baby et moi avons eu un bébé. Nous le chérissons chaque jour et sommes incroyablement heureux de l’avoir eu. Il nous égaye et nous apaise, après le rythme de nos journées, parfois effrénées. Notre appartement, grand, calme et confortable, est un havre de paix où nous nous ressourçons. Avec chacun désormais notre propre business – moi dans l’import – export, et elle dans la mode, nous nous devons de décompresser.

Le stress de nos journées nous amène à être des personnes impulsives, caractérielles, mais sachant ce qu’elles veulent. Nous avons de l’argent, et cédons souvent à des caprices, même déraisonnables. Sur le plan de la séduction, Baby a souvent l’occasion de croiser des hommes à son goût. Je suis moi-même encore très séduisant (me dit-elle), mais elle m’a déjà avoué l’envie de découvrir le sexe avec un autre homme.

Une bourgeoise de haut standing salope à ses heures, exige les meilleurs amants
Une bourgeoise de haut standing, salope à ses heures, exige les meilleurs amants

Nous en avons parlé à plusieurs reprises, mais sans aller plus dans les détails. Son ancien boulot de mannequin la confrontait tous les jours à des plans dragues de mecs plus ou moins habiles. De temps en temps, elle cédait à des avances, mais vraiment parce que le mec lui plaisait, jamais pour des “promotions canapé”. C’était de toute façon avant que l’on se rencontre, et jamais je ne pourrais lui tenir rigueur de ce qu’elle a fait avant que l’on se connaisse.

Le besoin de voir ma femme baiser avec un autre

Mais quelque part, cette curiosité des autres hommes qu’elle porte en elle, j’ai très envie qu’elle l’assouvisse. Quand nous baladons dans des quartiers chics de Paris, que nous nous attablons à une terrasse, j’aime voir les regards des hommes alentours se poser sur elle. Un peu comme pour une belle voiture, les voyeurs n’hésitent pas à porte un regard insistant sur Baby, comme si cela leur était autorisé, qu’ils ne gênaient pas ma femme.

J’ai compris avec le temps qu’au contraire, ma chérie aime cela. Peut-être une nostalgie des objectifs de photographes braqués sur elle, mais elle aime toujours autant être au coeur de l’attention. Et des regards, même s’ils semblent un brin pervers.

Conscient de son besoin de plaisir, je proposai alors à Baby d’assouvir son fantasme de rencontrer un autre homme. L’idée serait de le faire venir chez nous après un petit casting, puis, s’il y a feeling, laisser ma femme et son amant d’un soir aller plus loin. Les hommes seront vraiment triés sur le volet, car ma femme est exigeante. Parmi les caractéristique de l’homme, ma coquine de femme souhaite un homme TBM. Baby est très vaginale. Moi-même normalement pourvu, je sais qu’elle aimerait tester avec un homme très bien membré.

Un amant avec une grosse queue pour satisfaire ma chérie

Baby a ses sextoys préférés avec lesquels elle se détend, parfois avant, ou après que l’on fait l’amour. L’un d’entre eux est une bonne grosse bite, avec un gros diamètre, que Baby arrive à s’enfoncer pour rapidement jouir comme une folle. J’aimerais lui procurer pareille sensation mais ça n’est pas possible vu mon modeste engin. C’est pourquoi un mâle TBM serait parfait pour combler mon manque de virilité sur le plan des dimensions. L’amant devra être avant tout à l’écoute de nos envies, mais surtout très doux.

En effet, Baby, après son accouchement, a eu une déchirure vaginale, ce qui a nécessité de la chirurgie pour reformer parfaitement sa belle chatte. Aujourd’hui on ne voit plus rien, mais je suis certain que la moindre douleur aurait un impact psychologique sur elle, et qu’elle souhaiterait aussitôt ne pas poursuivre la pénétration, voire la soirée.

Pas facile de trouver l’amant parfait

J’avais remarqué sur un site un jeune homme, d’à peine 25 ans, avec un beau corps, musclé mais pas trop, et surtout une belle grosse bite. Je présentai son profil à Baby, qui fut tentée de le rencontrer. Connaissant ma femme, j’ai alors bien prévenu le candidat que ma chérie était capricieuse, et que même s’il se rendait chez nous, il pourrait ne rien se passer, surtout s’il ne convient pas à Baby. Car c’est vrai que, entre les photos et en vrai, il y a parfois des déconvenues.

Un soir en fin de semaine, ça devait être un vendredi, le jeune mec, Nicolas, vint nous rendre visite. Il sonna, je descendis lui ouvrir. Pendant que nous remontions, je lui demandais s’il était bien clean, qu’il n’avait pas besoin de se doucher, ou quoi que ce soit. Nous sommes très regardants sur l’hygiène, ce qui est tout à fait normal. Pour Baby, la moindre odeur désagréable et c’est bye bye pour le mec.

La venue de l’amant à notre appartement

Rien d’étonnant en même temps qu’une fille de sa beauté, ex model, soit exigeante et veuille le mec parfait pour s’éclater avec lui. En tous cas, Nicolas se montra rassurant, et il présentait bien. Je lui montre le chemin jusqu’à chez nous et l’installe sur le canapé. Je lui sers un coca. Baby finit de se pomponner. Nicolas et moi faisons brièvement connaissance. Étant voisin, il a préféré venir à pied. Peut-être a-t-il vu là une occasion de rencontrer une épouse qu’il pourrait venir saillir de façon régulière. Malheureusement pour lui, Baby et moi ne recherchons pas un “PQR”, mais plutôt un beau gosse capable de la satisfaire en mode one shot.

Baby nous rejoint enfin, Nicolas se lève pour la saluer. Visiblement Baby est satisfaite de l’homme qu’elle rencontre, il semble lui plaire réellement. Toutefois, j’aimerais en être totalement certain. Là Baby me lance un petit regard et part dans la salle de bain. Je la suis en m’excusant auprès de Nicolas. Une minute plus tard, je reviens vers notre invité, Baby l’a bien validé. Elle voulait me le confirmer de vive voix… et je crois prendre un malin plaisir à faire douter Nicolas pendant quelques instants.

Comment rassurer ma femme pour ce plan cul

La beauté revient dans le salon puis nous échangeâmes à trois quelques banalités autour d’un verre, pour détendre l’atmosphère. Je lance alors à Nicolas “Apparemment, tu es très bien membré”. Il me confirme que oui avec un sourire malicieux. Je demande alors à baby si elle entend ça, elle me répond que oui avec un air faussement gêné. Sachant qu’au fond elle n’attend qu’une chose, c’est d’être dans la pièce d’à côté, c’est-à-dire notre chambre, nue, et prise par son amant au gros sexe, je leur propose de passer à l’étape suivante.

Je rappelle alors à Nicolas, pendant que nous nous dirigeons vers la chambre, que Baby aura les yeux bandés pendant la séance coquine. Il acquiesce à cela. Nicolas se met nu, dévoilant ainsi un torse fin et musclé, avec de beaux abdominaux que Baby prendra plaisir à parcourir de ses doigts et sa langue. Baby me prévient qu’elle est prête, je vais alors la chercher dans la salle de bain pour la présenter à Nicolas.

Nicolas pénètre ma femme, aux yeux bandés

Bandant à fond, Nicolas accueille ma beauté dans ses bras très chaleureusement. Il s’apprête à embrasser Baby sur la bouche… Mais j’ai oublié de lui préciser qu’elle n’aimait pas cela. Du moins pas avec des amants, juste avec moi. Le roulage de pelle me reste réservé. Nicolas esquiva et laissa un petit baiser sur la joue de ma belle, avant de balader sa langue plus bas. Il parcourut son corps de son cou jusqu’à son vagin et embrassa à pleine bouche sa poitrine.

L'amant amène doucement ma femme au sommet du plaisir
L’amant amène doucement ma femme au sommet du plaisir

Baby avait pris en main son gros sexe, non sans pousser quelques expressions d’étonnement : “Waouh”, “Putain”, “Oh le morceau”, et autres “Hum…”. Elle approcha le sexe démesuré de Nicolas qui avait enfilé un préservatif, vers son vagin, puis doucement, l’y inséra. On voyait que Nicolas savait y faire ; Il pénétra Baby avec un savoir-faire que seuls les amants de son niveau possèdent. Malgré la taille de son engin, il avait su faire mouiller Baby suffisamment pour qu’elle se fasse pénétrer sans ressentir la moindre douleur. C’était parfait.

Une épouse comblée de plaisir

Là, la séance de pénétration fut lancée. Baby n’avait pas envie de changer de position tellement elle se sentait bien : Sur le dos, jambes écartées, chatte bien offerte à son amant d’un soir. Nicolas, agenouillé face à elle, la baisant tendrement et fougueusement tout en la caressant, prenait un plaisir fou. J’étais très proche d’eux, assis sur le lit, et m’étais mis à l’aise pour pouvoir me masturber, ce qui ne gênait absolument pas Nicolas, concentré sur son devoir d’amant.

Baby gémissait et sa douce voix décrivait comme un cycle au travers duquel on devinait les phases où le plaisir était au maximum, coïncidant sans doute avec un orgasme profond. À plusieurs reprises, Baby sembla atteindre le septième ciel, rien qu’à l’entendre. Je fis signe à Nicolas par des murmures et des gestes maladroits de la façon avec laquelle lui et moi devions jouir. Je lui en avais brièvement parlé en montant les marches. L’idée est de me laisser jouir d’abord, puis d’enchaîner dans la seconde une fois que je termine. Et le tout, sur le visage de Baby. L’idée avait beaucoup excité Nicolas.

Des jouissances croisées pour un plaisir à trois

Après ces explications, en rapprochant mon sexe de Baby, je lui demandai d’ouvrir la bouche en grand et de tirer la langue. Elle s’exécuta, très excitée, alors que Nicolas se retirait de son vagin et enlevait sa capote, faisant ainsi sonner l’heure de la douche de sperme. Quelques gestes du poignet m’amenèrent rapidement à jouir sur le visage de ma chérie, une bonne dose finit sur le masque noir qui cachait son beau regard. Elle reçut toutefois deux belles giclées sur la langue et sur la joue.

Là, Nicolas était encore en train de se masturber, dommage. Il n’avait pas pu enchaîner dans l’instant comme je lui avait demandé. Il se fit pardonner en libérant soudainement plusieurs jets d’un foutre très épais qui arriva massivement sur la langue de ma chérie. Elle sentit que la dose était vraiment copieuse, et referma un instant sa bouche pour refaire couler tout le foutre sur son menton. J’en profitai pour faire quelques clichés avec mon iPhone que j’avais à portée de main.

Je suggérai alors à Baby de retirer son masque. Elle l’ôta doucement, et son regard de déesse nous excita beaucoup quand on le vit accompagnant tout ce sperme qui recouvrait le bas de son visage. Elle passa un coup de langue sur le devant du masque comme pour le nettoyer, et avala le sperme. Baby passa ensuite son doigt sur son menton pour récupérer un peu de ce nectar, cocktail du mien et de son amant, pour s’en délecter malicieusement. Nicolas et moi jouissions encore, mais cette fois du spectacle visuel que nous proposait ma femme, et cela n’avait pas de prix.

Incroyable : Elle fait la pute sur une aire d’autoroute

Incroyable : Elle fait la pute sur une aire d’autoroute
Ma femme n’a jamais compris ma passion pour l'ornithologie mais elle l’accepte. Comme elle le dit souvent à ses amies « c’est plus original que d’avoir épousé un footeux, et ça revient moins cher qu’un passionné de voiture » ! OK, je passe pour un voyeur avec ces jumelles suspendues à mon cou. Mais c’est mon petit plaisir...

Comment ma femme me fait payer mon laxisme

Comment ma femme me fait payer mon laxisme
J’ai failli oublier l’anniversaire de ma femme. J’ai des excuses, je suis stressé au boulot et puis après vingt ans de vie commune c’est le genre de choses qui arrivent. On ne fait plus attention à ce genre de détails. Ce qui me dérange le plus, c’est que c’est ma secrétaire qui me l’a rappelé....

Ce jeune et sympathique étalon pour Marie-Lise

Ce jeune et sympathique étalon pour Marie-Lise
Nous sommes Marie-Lise et Serge, libertins depuis une quinzaine d'année. Marie-Lise est une superbe blonde, la quarantaine splendide, mère épanouie de nos 3 beaux enfants. Elle a le visage d'une poupée barbie, de grand yeux bleus, une jolie bouche, qui lui donnent un côté ingénue... Mais moi-seul, contrairement à notre entourage, sait de quoi est...
Notez ce texte
[Total: 0 Moyenne: 0]

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.