J’ai demandé à mon voisin de séduire ma femme

Ma femme ne voulait pas entendre parler de libertinage et encore moins d’échangisme. Il m’était impossible de la faire céder. J’ai alors eu une idée : j’ai demandé à mon voisin de la séduire.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Un couple parfait mais raplapla sexuellement

Nous sommes ce que l’on peut appeler, un couple parfait. Après 20 ans de mariage, nous avons deux grands enfants et nous habitons dans la grande banlieue de Lyon, une belle maison bourgeoise. Pour mon travail, je passe beaucoup de temps sur la route, et ma femme ne travaille pas. Au bout de 20 ans de vie commune, le sexe, ce n’est plus tout à fait ça. Les habitudes se sont installées, lentement, mais inexorablement, et le sexe est devenu davantage une corvée qu’un plaisir. Étant souvent à l’extérieur, j’ai bien évidemment eu quelques maîtresses. Mais j’ai surtout pris l’habitude de sortir dans les clubs libertins. Seul.

C’est là que j’ai découvert des couples unis, amoureux et totalement ouverts avec qui j’ai eu des relations bien au-delà d’un simple rapport sexuel. J’ai lié de véritables amitiés avec certains que je revois régulièrement, lorsque mon travail me pousse dans leur région. Et je contente les épouses sous l’œil approbateur des maris !

Une double vie que j’aimerais partager

Bref, je vis depuis plus de 5 ans une double vie, fréquentant les clubs lors de mes déplacements et jouant le rôle du mari modèle à la maison. Or, cette vie ne me correspond pas ; elle ne me convient pas. J’aime ma femme et j’ai le besoin et surtout le désir de l’amener doucement à partager ces pratiques.


Vous êtes dans "Le Carnet", l'espace dédié aux articles de Candaule.fr mais fermé aux interactions entre les inscrits du site.

Nous vous invitons à découvrir "Le Forum", là où nos membres racontent leurs expériences candaulistes réelles.

Aller sur le Forum


Pour celles et ceux recherchant des rencontres orientées "plan cul", renseignez le formulaire ci-dessous.


Durant les 5 années passées à fréquenter des couples candaulistes, j’ai réalisé que j’avais, moi aussi, le désir de voir un autre homme coucher avec ma femme. Je me mis alors à fantasmer en imaginant des collègues de bureau en train de la prendre lors de mes déplacements. 

Le fantasme n’a cessé de croître et très souvent au cours de la journée, lorsque je croise un homme seul dans un bar, à la terrasse d’un bistrot, je ne peux m’empêcher de l’imaginer faisant l’amour à ma femme.

Paul, le voisin amant qui tombe à pic

Puis, un jour, je suis tombé sur un de nos nouveaux voisins. Nous avons rapidement sympathisé et, comme à mon habitude, je l’ai immédiatement imaginé en train de baiser ma femme. Cette image est rapidement devenue une obsession !

Un soir que je m’étais rendu chez lui pour qu’il m’aide sur un problème avec mon PC, notre discussion dévia rapidement sur les relations extra-conjugales. Il avait lui aussi « fait la route » comme il dit et comprenait que, étant absent de la maison régulièrement, il était difficile de ne pas céder aux chants des sirènes. 

Je lui confiais que j’étais un client assidu des clubs libertins. Il sourit et me dit que lui aussi ! Nous avions un point commun original et nous avons donc commencé à parler librement de nos expériences passées et de nos aventures. 

Des expériences et une vision commune

Paul n’a pas encore 40 ans. Grand brun aux yeux verts, il est sportif et bel homme. Récemment divorcé, il est venu s’installer ici suite à un héritage et n’a pas besoin de travailler pour gagner sa vie. Il gère un confortable portefeuille immobilier et son travail consiste à encaisser les loyers. Cela lui laisse donc beaucoup de temps libre.

Je lui expliquais longuement que j’adorerai impliquer mon épouse dans mes sorties libertines et que mon fantasme était de la voir entre les bras d’autres hommes. Je lui racontais en détail les longues conversations que j’avais eues avec elle sur ce sujet et son refus catégorique. 

Paul me demanda comment ça se passait avec ma femme au lit et si, par hasard, elle n’avait pas un amant. Je n’avais jamais pensé à cette situation à vrai dire. Il est vrai que, comme je suis la plupart du temps en vadrouille, elle aurait eu largement le loisir de prendre un amant. Paul me dit qu’il pouvait à l’occasion se renseigner et garder un œil sur elle. Ça tombait bien, je partais en province pour 10 jours dès le lendemain. 

Et mon voisin se rapprocha de ma femme

Lorsque je fus de retour, ma femme me parla beaucoup de Paul, me disant que ces derniers jours, il avait été adorable, l’aidant à faire les courses, passant la voir pour savoir si elle ne manquait de rien, etc. Bref, Paul avait joué le jeu à la perfection, semblait-il ; ce qu’il me confirma au moment même où je me rendis chez lui pour le remercier. 

J’appris ainsi que ma femme n’avait pas d’amants, mais qu’elle n’était pas insensible à ses charmes, d’après ce qu’il avait pu comprendre. C’était parfait ! Mon fantasme allait peut-être se réaliser et surtout, si cela se passait comme je l’imaginais, c’était là la clé que je cherchais pour ouvrir la porte à un changement total dans notre vie.

Sans aucune hésitation, je demandais à Paul de tout faire pour séduire ma femme durant mes prochains déplacements et si jamais la chose se faisait, je lui demandais d’enregistrer ses ébats avec elle, du moins au niveau sonore (même si la voir baisée en live serait le summum de mon fantasme). C’était à mon avis, le seul moyen de la persuader de démarrer une nouvelle vie sexuelle tous les deux, plutôt que chacun de notre côté. 

Comment Paul mit ma femme dans son lit

Cela ne se fit pas en un jour. Et il fallut à Paul plusieurs mois avant de parvenir à ses fins. Il n’enregistra pas ses ébats avec ma femme, par respect me dit-il, mais il était prêt, si jamais je parvenais à la convaincre, de faire ça devant moi. 


Vous êtes dans "Le Carnet", l'espace dédié aux articles de Candaule.fr mais fermé aux interactions entre les inscrits du site.

Nous vous invitons à découvrir "Le Forum", là où nos membres racontent leurs expériences candaulistes réelles.

Aller sur le Forum


Pour celles et ceux recherchant des rencontres orientées "plan cul", renseignez le formulaire ci-dessous.


Il me raconta par contre dans les moindres détails sa relation. Ma femme était venue chez lui prétextant une boîte de conserve difficile à ouvrir. Paul comprit que ce souci, à 21 heures et, de surcroît, présenté dans une tenue pour le moins décontractée, n’était qu’un prétexte. Et il l’embrassa sans même qu’elle n’ait eu le temps de dire un mot. 

La suite s’était déroulée très vite. Il l’avait prise debout contre la porte d’entrée, la faisant jouir en quelques minutes seulement. Elle l’avait ensuite sucé longuement et ils avaient terminé sur le canapé du salon. Paul me dit que ma femme avait un énorme besoin de sexe et qu’elle s’était littéralement jetée sur lui !

Pour rendre ma femme plus chaude, l'aide de mon voisin sera précieuse

Pour rendre ma femme plus chaude, l’aide de mon voisin sera précieuse

Ils avaient ensuite baisé quasiment tous les jours jusqu’à mon retour. 

L’occasion inespérée de tout se dire

Je décidai alors de tout dévoiler à ma femme. Non pas que j’avais demandé à Paul de la séduire, mais je décidai de tout lui dire sur ma double vie. Je lui avais longuement parlé de mon désir de changer de sexualité et je lui avais montré des sites Internet, et demandé de lire certains articles. Mais je ne lui avais jamais dit que je fréquentais déjà des clubs libertins. 

Devant mon déballage, elle m’avoua qu’elle aussi aimait bien s’envoyer en l’air à l’occasion, qu’elle m’avait plusieurs fois fait cocu et qu’elle l’avait même fait la veille de mon arrivée avec notre voisin ! Je me gardais bien de lui dire que l’idée venait de moi. Mais après des cris et des pleurs, nous nous trouvâmes soulagés d’avoir crevé l’abcès. 

Finalement, elle comprit que si nous avions continué comme cela chacun de notre côté, nous aurions fini par nous séparer. Je lui expliquai alors mon fantasme de la voir dans les bras d’un autre et mon envie de l’amener en club. Sur le coup, elle ne comprit pas vraiment mes désirs, mais elle accepta de tenter l’expérience. Tout était nouveau pour elle, mais d’après ce que m’avait raconté mon voisin, son appétit sexuel et sa curiosité jouaient en ma faveur.

Premiers jeux érotiques à plusieurs

Le lendemain, nous poussâmes la porte d’un club très en vue de Lyon. Ma femme tremblait de peur, mais j’étais là pour la rassurer. Tout se passa très bien, l’ambiance était feutrée et les couples charmants. Après avoir bu quelques verres au bar pour nous donner du courage, nous nous glissâmes dans le jacuzzi.


Un lieu mystérieux pour beaucoup – Et si vous osiez ?

Très vite, un couple vint se joindre à nous et la discussion démarra rapidement. J’expliquai que c’était la première fois pour ma femme et que nous n’étions pas sûrs de pouvoir aller plus loin. Le couple fut charmant et la dame parla longuement avec mon épouse. Il y eut quelques jeux érotiques, mais rien de plus. 

De retour à la maison, nous fîmes l’amour comme nous ne l’avions plus fait depuis longtemps. Je ne pus m’empêcher de l’imaginer dans les bras de Paul et de cet homme que nous avions rencontré. J’imaginais ma femme dans un gang bang, en train de se faire sauter par des tas d’hommes ! Mon imagination n’avait plus de limites. Notre vie sexuelle venait de prendre un nouveau départ. 

Les débuts d’un grand changement

Lorsque je partis à nouveau en mission, je demandai à ma femme ce qu’elle comptait faire avec Paul. Elle sourit et me demanda si je comptais toujours fréquenter les clubs seuls. Et nous nous quittâmes là-dessus. Bien évidemment, elle retourna voir Paul et je retournais dans mes clubs et chez mes amis candaulistes. 

À mon retour, je décidai d’inviter Paul et manger. Ma femme ne fit aucune allusion. Sincèrement, je pense qu’elle avait entièrement compris que ce repas n’était qu’un prétexte à franchir le pas. Paul se présenta avec deux bonnes bouteilles de vin que nous bûmes à l’apéritif et au cours du dîner. Tout naturellement, le digestif dérapa sur des jeux de mains entre mon épouse et Paul, pour mon plus grand plaisir. 

J’assistais alors à la concrétisation de mon fantasme. Paul s’approcha de ma femme et commença par lui caresser les cuisses tout en lui parlant doucement à l’oreille. Elle se laissa faire tout en me regardant avec un degré d’excitation que je ne lui connaissais pas dans le regard. 

Une soirée à trois hors du commun

Je me mis derrière ma femme et je commençais à lui masser les épaules. Paul posa ses genoux au sol et fourra sa tête entre les cuisses de mon épouse. Elle se tourna vers moi et je l’embrassai tout en regardant Paul lui lécher le minou. Ma femme appuyait sur sa tête à pleines mains en poussant des cris de plaisir. 

Au bout d’un moment, Paul se dressa, baissa son pantalon et enfourna son sexe dressé dans la bouche de ma femme qui l’accueillit avec passion. Je lui caressai les cheveux et le visage tandis qu’elle suçait avec une joie indescriptible notre coquin de voisin. Il finit par la prendre par-derrière sur le canapé et n’en pouvant plus, je baissais à mon tour mon pantalon et mis mon sexe dans sa bouche. Je jouis en quelques minutes, presque en même temps que Paul. La soirée était une totale réussite !

Grâce à ce subterfuge, j’ai réussi à montrer à mon épouse qu’il est possible de s’aimer et de s’épanouir pleinement. Depuis ce jour, nous vivons une sexualité sans tabous. Ainsi, le fait de ne plus avoir de secrets l’un pour l’autre a changé notre vie de couple. Je tenais à partager cette histoire pour aider ceux qui, comme moi, aimeraient faire de leurs fantasmes une réalité, tout en changeant radicalement leur relation avec leur épouse !

Ce jeune et sympathique étalon pour Marie-Lise

Ce jeune et sympathique étalon pour Marie-Lise
Nous sommes Marie-Lise et Serge, libertins depuis une quinzaine d'année. Marie-Lise est une superbe blonde, la quarantaine splendide, mère épanouie de nos 3 beaux enfants. Elle a le visage d'une poupée barbie, de grand yeux bleus, une jolie bouche, qui lui donnent un côté ingénue... Mais moi-seul, contrairement à notre entourage, sait de quoi est...

Ma femme me trompe et j’accepte son infidélité

Ma femme me trompe et j’accepte son infidélité
Je m’appelle Christian, trente-cinq ans, marié à Chloé, et père de deux beaux petits monstres, Tristan, sept ans et Eva qui vient tout juste de souffler ses quatre bougies. Nous sommes une petite famille qui mène une vie tranquille, naviguant au gré du vent sans chercher de complications. Je travaille comme architecte pour une grande...

Des hommes noirs pour baiser ma femme !

Des hommes noirs pour baiser ma femme !
Salomon est un multimilliardaire qui a percé dans la vente de véhicules d’occasion. La cinquantaine, il s’était marié une première fois à Sophie, un mariage qui avait duré une vingtaine d’années et qui leur a permis d’avoir deux grands gaillards de fils. Néanmoins, avec son business qui commençait à fleurir et l’argent qui coulait à...