Addicte au sperme, cette liqueur de mâle qui me rend folle


Ce que je préfère dans le sexe, c’est l’éjaculation. Voir le sperme gicler, le recevoir sur mon corps ou en bouche, me caresser avec : voilà ce qui me provoque de la jouissance ! Difficile d’en parler autour de moi tant cette pratique est hors norme. Mais si éjacs faciales et gokkun sont mes fantasmes de femme, pourquoi le tairais-je ?

Retour aux conseils pour femme coquine

Je suis addict au sperme : c’est ma passion

Je suis spermophile. Non, il ne faut pas confondre avec ce petit animal du même nom, une sorte d’écureuil tout mignon. On l’appelle ainsi parce qu’il aime les graines. Eh oui, « sperma », en grec signifie graine et « philein », aimer !

Moi ce sont les graines d’hommes dont je raffole : leur sperme. Ce n’est pas banal, je l’avoue. En règle générale, les femmes de ma génération (j’ai dépassé la cinquantaine) ne sont majoritairement pas spermophiles.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

C’est un fait, une pratique comme l’éjaculation faciale est quelque chose de relativement nouveau qui s’est démocratisé dans les années 1980 grâce aux films pornos.

Attention, cela ne veut pas dire que ça n’existait pas avant – le marquis de Sade l’évoque dans ses livres –, mais elle n’était pas vraiment pratiquée.

Beaucoup ont vu cela comme quelque chose d’avilissant pour la femme. Le facial cumshot  est souvent vécue comme une gifle, comme une humiliation, même si cela n’est, à mon avis, pas vraiment le cas. Ou alors, disons que j’adore prendre des baffes !

Inspirée par les scènes dans les pornos

Ma relation avec le sperme commença ainsi par une éjaculation faciale. C’était l’époque où les lecteurs de vidéocassettes envahissaient les salons de tous les foyers. Et les vidéothèques louaient tous les nouveaux films en format VHS.

Bien évidemment, ces derniers disposaient généralement d’un bel espace contenant des films pornos, très recherchés les samedis soirs, notamment sur Canal +. C’est là qu’avec mon mari de l’époque, nous vîmes pour la première fois des éjacs faciales.

Je me souviens très bien de cette scène où des hommes se masturbaient les uns après les autres et giclaient sur le visage de cette jeune femme qui se délectait de toute cette semence. Le soir même, je demandais à mon mari de l’essayer sur moi.

Avant de prendre leur sperme, j'adore les sucer longuement

Avant de prendre leur sperme, j’adore les sucer longuement

Jamais assez de sperme pour me contenter

Seulement voilà, certaines personnes ne produisent que très peu de liquide séminal ! Cela n’est pas un problème de virilité, car peu de jus ne signifie pas forcément peu de spermatozoïdes. Mais le résultat, lorsque vous le recevez en bouche où sur le visage, n’est pas du tout le même.

Je m’attendais ainsi à prendre une grosse giclée sur la figure. Ce ne fut pas le cas. Son nectar sortit par saccades du bout de son gland mais pas en jet, et d’une quantité trop insuffisante pour me procurer du plaisir. Je restais donc sur ma faim.

Ce n’est pas la raison pour laquelle nous nous sommes séparés moins d’un an plus tard, mais je dois dire que lorsque je redevins célibataire et que je commençais à rencontrer d’autres hommes, la manière et la vigueur avec laquelle ils éjaculaient étaient aussi importante, voire plus, que leur physique.

Incollable sur la semence des hommes

Ma passion pour le sperme n’est pas seulement sexuelle. J’en suis venue à me documenter énormément même si les articles sur le sujet ne sont pas fréquents. Ainsi, saviez-vous que le sperme est essentiellement composé d’eau ? Oui, l’idée qu’il s’agit d’une sorte de glaire n’est que pure élucubration, souvent colportée par les femmes pour justifier le fait qu’elles refusent de l’avaler.

D’ailleurs, savez-vous également qu’ingurgiter le liquide séminal qu’il soit issu d’hommes ou d’animaux (je vous en parlerai plus tard), s’appelle la séminophagie ? Cela n’est pas propre aux femmes ou aux gays. Vous seriez surpris de savoir que de nombreux hommes avalent leur propre sperme.

Bref, le foutre est, en outre, très nutritif. Il contient tous les éléments qu’un organisme a besoin pour survivre comme des Oméga 3, des protéines, du magnésium, du potassium, du cuivre, du zinc et j’en passe. Attention de ne pas en abuser, car une cuillère à soupe de sperme équivaut, en calories, à la moitié d’un paquet de chips !

Vive les hommes fontaines

Étant redevenue célibataire donc, je m’étais mise à rencontrer des hommes et à enchaîner les aventures. À 45 ans, on est vite cataloguée de cougar, mais cela ne me gênait pas. Après tout, il était bien temps que je profite de la vie et avec les rencontres sur Internet, tout était devenu si facile.

Sur mon profil, il est écrit que je n’accepte que les hommes qui éjaculent en grande quantité (“gros gicleurs only !”). Désormais, après quelques aventures malheureuses, je propose toujours de faire un Skype avec ceux qui me désirent. Ils se masturbent devant leur caméra et je peux juger l’importance de leur éjaculation.

Je dois dire que je suis souvent agréablement surpris. Certains sont de véritables fontaines ! Leur sperme sort par puissants jets réguliers quasi ininterrompus. Cela peut même être dangereux lors d’une gorge profonde ! Lorsque je les vois venir aussi énergiquement, je n’ai plus ensuite qu’une hâte, c’est de les rencontrer et les faire gicler sur moi et qu’ils me recouvrent de leur liquer. Il arrive que certains me proposent de venir avec leurs amis. Et mon fantasme du bukkake se réalise alors plusieurs fois par mois !

Quel bonheur de recevoir du jus épais de plusieurs hommes

Quel bonheur de recevoir du jus épais de plusieurs hommes

Avaler ou ne pas avaler ?

Lors de ces rencontres avec des inconnus, je n’avale pas. Il faut rester prudente, le sperme peut contenir des maladies et ce serait une folie que de boire toutes ces giclées de tous ces hommes, même si j’en ai souvent une terrible envie… Quel pied que d’avoir un cocktail de sperme rien que pour soi…

Lorsqu’ils éjaculent sur moi, en général sur mon visage et sur mes seins, je suis pris d’une frénésie incontrôlée. Cela peut même me procurer un orgasme, mais il faut alors que quelqu’un s’occupe en même temps de mon minou. Le simple fait de sentir que mon partenaire va jouir accélère mon orgasme et je viens quasiment instantanément.

Ensuite, c’est un régal que de jouer avec tout cette jute, de l’étaler sur mon corps tant qu’il est encore compact et chaud. Au bout d’un moment il devient trop liquide pour cela. Quel bonheur de m’enduire le visage, le cou, le torse et surtout les seins avec tout ce sperme !

En fin de bukkake, je suis souvent méconnaissable

En fin de bukkake, je suis souvent méconnaissable

Il avale son propre sperme

J’ai également quelques amants en qui j’ai toute confiance. Il s’agit uniquement d’hommes mariés. Je les fréquente depuis des années et je sais qu’ils ne font pas de bêtises. Ceux-là, je peux sans crainte les sucer jusqu’à ce qu’ils crachent dans ma bouche. Je peux alors avaler tout leur jus avec gourmandise.

Comme ils n’ont en général que peu de rapports sexuels avec leur épouse, lorsqu’ils viennent me voir, ils ont comme ils aiment à le dire « les couilles pleines ». Et cette expression n’est pas vide de sens, c’est le moins que l’on peut dire ! Moins l’homme fait l’amour ou se branle et plus le liquide séminal s’accumule. La décharge est alors un véritable feu d’artifice.

C’est un fait, plus l’homme éjacule et plus il jouit. Mes quelques amants sont tous de gros éjaculateurs. Ils ont pour certains d’énormes réserves de sperme. Avec l’un d’eux, nous avons un jeu. Il jute toujours dans ma bouche et me demande de tout garder puis il se couche sur le dos. Je viens ensuite lui reverser tout son nectar dans sa propre bouche. Nous nous embrassons alors avec fougue. J’en garde toujours un peu pour l’étaler sur son visage avec mes joues. Ce moment est terriblement excitant.

C’est le premier homme qui, comme moi, aime prendre le sperme en bouche. Il me dit que cette habitude lui vient de tout jeune, lorsqu’il se masturbait. Il adorait porter son sperme à son visage après s’être branlé. Au début, il ne le faisait qu’avec le peu qu’il avait sur les doigts puis plus tard, il s’amusait à tout recueillir dans le creux de sa main et à s’enduire totalement la face et à se lécher les lèvres.

Les spasmes du pénis me traversent

Prendre la semence d’un homme en bouche dégoûte de nombreuses femmes. Si elles le font, c’est souvent pour faire plaisir à leur partenaire. Moi, c’est tout le contraire. Certains hommes veulent éjaculer lors de la pénétration. Je leur demande de se retirer au dernier moment pour tout me mettre sur la gueule ou dans la bouche.

Il n’y a pas que le goût, la texture et la chaleur du sperme qui gicle par flots successifs dans ma cavité buccale. J’apprécie surtout ces spasmes qui secouent leur verge, cette sensation réelle de sentir le jus monter le long de leur membre avant d’exploser littéralement.

Bien tailler une pipe sans prendre le foutre en bouche c’est passer à côté de ce moment unique. L’homme s’abandonne alors mais sa queue est prise de ces convulsions qui ont quelque chose de terriblement excitant.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Goûts et couleurs du sperme

Certaines de mes amies n’aiment pas du tout le goût âcre et salé du sperme. Mais, c’est souvent car elles n’en ont pas goûté assez. En effet, chaque foutre est différent et aucun n’a la même saveur. Certains sont véritablement doux, quasiment sans odeur alors que d’autres sentent fort et ont un goût beaucoup plus prononcé.

Il en va de tous les fluides corporels. Je pense que c’est la même chose pour un homme qui pratique un cunnilingus. Toutes les chattes n’ont pas la même odeur ni toutes les cyprines le même goût ! Il en va exactement pour le sperme qui peut également avoir des couleurs allant du blanc transparent au jaune clair.

Je suis intimement persuadé que le refus d’avaler ou de se faire gicler sur le visage est avant tout psychologique. Appréhension pour le premier et peur de se rabaisser ou d’être humiliée pour le second. Or, une fois ces appréhensions et ces idées reçues passées, je peux vous assurer qu’il n’y a pas meilleur plaisir que ceux procurés par une bonne giclée de foutre.

La cuisine au foutre

De retour des États-Unis, ma meilleure amie qui connaît mon amour pour la liqueur de mâle, m’a ramené un drôle de livre de cuisine : Natural Harvest propose en effet 25 recettes qui contiennent du sperme. Le bouquin a beaucoup fait parler de lui, mais c’était avant la sortie du second tome, spécialisé dans les cocktails à base de la même liqueur !

Certes, ces livres sont avant tout provocateurs. Mais avec mon amant, nous n’avons pas résisté et nous avons essayé plusieurs recettes lors d’un dîner prévu de longue date. J’avais récolté son nectar lors d’un de ses précédents passages que j’avais mis dans un bac à glaçons. Il avait éjaculé suffisamment de fois pour pouvoir faire six glaçons de taille normale.

Tout était prêt pour le repas et lorsqu’il arriva, nous fîmes l’amour et il juta longuement. Je récupérais ainsi son sperme sans en perdre une goutte et je filais à la cuisine. Au menu, huîtres au foutre, brochettes de saumon vernies et tartes au citron meringuées. Le repas fut parfait, et l’occasion de bonnes crises de fou rire. Et pour finir, nous eûmes droit à deux excellents cognacs dans lesquels flottaient quelques cubes de sperme bien glacés !

Comment comprendre ses fantasmes et oser en parler ?

Comment comprendre ses fantasmes et oser en parler ?
Le fantasme ne doit pas être un simple échappatoire à un réel trop étriqué. Souvent les personnes l'entendent ainsi, comme une mise en scène, un scénario, impliquant un imaginaire fertile. Et l'objectif à cela reste la satisfaction d'un désir conscient ou inconscient. La raison de ce besoin repose sur un réel trop borné qui ne...

Comment rester femme dans son rôle de mère de famille ?

Comment rester femme dans son rôle de mère de famille ?
Être maman est certainement la plus belle chose qui puisse arriver dans la vie d’une femme. Mais, en devenant mère de famille, nombreuses sont les femmes qui en viennent à s’oublier totalement et se négliger. Cela a des impacts négatifs aussi bien pour la femme elle-même que pour la vie de couple. Pourtant il est...

Les meilleurs endroits pour baiser et en garder un souvenir mémorable

Les meilleurs endroits pour baiser et en garder un souvenir mémorable
D’une manière générale, il n’existe pas d’endroits favoris où il est bon de s’envoyer en l’air. Le choix dépend du goût de chaque couple et du grain de folie qui les anime. Comme eux vous souhaitez pimenter votre vie sexuelle et tenter des expériences nouvelles, dans des lieux insolites et originaux. Alors voici une sélection...