Comment ma femme me fait cocu après une rencontre à la piscine


Sandy et moi nous sommes mariés rapidement. Nos familles et nos amis nous ont dit de ne pas nous précipiter, que nous étions jeunes, qu’il fallait nous laisser le temps de bien penser les choses et toutes ces inepties qui n’avaient aucune logique. Nous nous aimons, cela a été clair depuis le premier regard, et nous n’avons aucun doute à ce sujet. Alors pourquoi perdre du temps ?

Retour aux chroniques libertines

Besoin d’évasion : Une réussite sociale trop lourde à assumer

C’est vrai que nous sommes jeunes, je ne peux pas le nier. Sandy n’a pas encore vingt ans, et j’ai à peine trois ans de plus. Mais cela n’a dérangé personne que je sois jeune lorsque j’ai écrit un programme innovant et que j’ai monté ma boîte. Et lorsque j’ai vendu celle-ci pour plusieurs millions l’année dernière, personne ne me disait que j’étais trop jeune pour être millionnaire et arrêter de travailler. Bien au contraire, tout le monde cherchait à m’aider…

La vérité c’est que nos proches sont jaloux. Ils sont jaloux de notre succès, jaloux de notre relation. Sans doute jaloux qu’on aille plus vite qu’eux dans la vie.

Je vois que mes amis d’enfance sont envieux de mon argent, et bien qu’ils ne le disent pas clairement tous sont frustrés de ne pas avoir une fille aussi belle et intelligente que Sandy à leurs côtés. Et toutes ces filles qui m’ignoraient lorsque nous étions au collège, qui se moquaient de mon côté geek lorsque nous étions au lycée, elles aimeraient toutes être à mes côtés à présent. Je les ai entendues dans un bar il y a quelques semaines. Au moins, contrairement aux mecs, elles ne sont pas hypocrites :

« T’as vu la pétasse qui est avec Franck ?

  • La blonde à gros seins avec des jambes qui n’en finissent pas ?
  • Ouais, la salope qui met tout le temps des jupes super courtes et des décolletés pour allumer les mecs.
  • De toute façon, c’est une pute. Elle vient des pays de l’est.
  • Tu te rends compte ? Maintenant qu’il est pété de tunes, Franck s’intéresse aux barbies de l’est et a oublié les vraies nanas comme nous ! »

Le choix d’une vie plus douce ailleurs : Sexe et soleil

Espionner leur conversation m’a ouvert les yeux. Elles savaient toutes que Sandy était en France depuis qu’elle avait 4 ans, mais elles ne voyaient que le fait qu’elle était née en Ukraine. Elles savaient parfaitement que Sandy travaillait depuis ses 16 ans dans le salon de coiffure de ses parents, en plus de ses études de langue, mais elles choisissaient de la considérer comme une prostituée intéressée seulement par mon argent.

C’est ce même jour que j’ai décidé que nous devions faire un break avec notre vie en France, nous éloigner de tout ça. Après en avoir discuté avec Sandy, j’ai acheté un appartement dans un quartier résidentiel le long de la plage de Cancun, et nous sommes venus y passer l’hiver.

Le confort au quotidien

Nous nous sentons beaucoup mieux ici. Personne ne nous connait, personne ne nous juge. Nous faisons notre vie tranquillement, profitant de notre temps libre. Pendant la journée, Sandy continue à étudier pendant que moi, je travaille sur un nouveau programme. Et le soir nous nous promenons le long de la plage avant de déguster quelques cocktails en admirant le coucher de soleil. Le midi, nous nous faisons livrer des plats typiques que nous dégustons sur la terrasse, en admirant la mer.

Sandy est une blonde de l'est à qui le soleil va à merveille - Une bombe sexuelle qui rendaient trop jaloux notre entourage
Sandy est une blonde de l’est à qui le soleil va à merveille – Une bombe sexuelle qui rendaient trop jaloux notre entourage

Et chaque matin, afin de bien commencer la journée, nous allons faire quelques longueurs à la piscine du complexe dans lequel nous résidons. Je ne connais pas de meilleur moyen qu’un peu de sport le matin pour être en forme toute la journée, et pouvoir se baigner dans une eau à 32 degrés est pour moi le summum du plaisir.

Voilà ce qu’a été notre vie, calme et sereine pendant un long moment.

Délicieuse rencontre en maillot de bain

Bien que nous descendions à la piscine très tôt, vers 6 heures du matin, nous n’étions jamais seuls. Tous les jours, nous croisions cette fille qui venait aussi nager pendant une heure avant de commencer sa journée. Grande et blonde comme Sandy, elle n’avait pas les formes voluptueuses de ma femme mais restait une femme magnifique.

Nous nous disions bonjour et au revoir, mais nous n’avions jamais fait connaissance.

C’est Sandy qui eut l’idée de faire le premier pas.

Je savais depuis longtemps – depuis le jour de notre rencontre – que Sandy était bisexuelle. Le jour où j’ai fait sa connaissance, elle embrassait une autre fille dans le bar où nous étions. Depuis que nous étions ensemble, elle m’était restée fidèle, mais je savais très bien qu’elle continuait à apprécier la compagnie des filles. Cela ne me dérangeait pas, bien au contraire. Comme la plupart des hommes, cela m’excitait d’imaginer ma femme au lit avec une autre femme.

Lorsqu’elle me dit que ce serait une bonne idée de faire connaissance avec notre acolyte de natation, histoire d’avoir un peu de vie sociale ici, je ne m’y opposais donc pas.

Les deux filles s’entendirent tout de suite très bien, et pour cause : la belle inconnue était elle aussi Ukrainienne. Elle avait fait une brève carrière de modèle qui avait été très lucrative, et elle était venue s’installer au soleil elle aussi.

Nous avons commencé à sortir tous les trois le soir, et elle nous accompagnait pour déguster des cocktails en admirant le coucher de soleil. Elles parlaient ukrainien entre elle et je ne comprenais rien, mais cela ne me gênait pas. Être assis en terrasse avec deux filles superbes à mes côtés suffisait amplement à mon bonheur.

Suis-je cocu ? Ma femme veut coucher avec une autre femme…

Un soir, alors que nous étions au lit, dans les bras l’un de l’autre, Sandy me demanda :

« Tu ne t’es jamais demandé pourquoi Katrina est seule ?

  • Euh… franchement, non.
  • Une fille aussi jolie, avec un compte en banque bien remplie… tu ne te dis pas qu’elle doit avoir pleins de prétendants.
  • Pas vraiment, non. Enfin si, je me doute bien que pleins de mecs sont intéressés, mais je n’y ai jamais vraiment pensé. Pourquoi ?
  • Parce que moi j’étais curieuse de savoir pourquoi je ne la voyais jamais avec un homme, me répondit elle. »

C’est ainsi que j’appris de quoi elles parlaient dans leur langue natale lorsque nous étions tous les trois à boire des cocktails. Katrina préférait les femmes, et fuyait tous les hommes qui la draguait. C’était d’ailleurs le principal motif pour lequel elle avait abandonné sa carrière dans la mode.

Évidemment, Sandy lui avait fait part de sa bisexualité et la conversation avait pris la tournure à laquelle on pouvait s’attendre. Je ne fus donc pas surpris lorsque Sandy me demanda d’une toute petite voix :

« Dis Franck… Ca te dérange si demain soir je passe la nuit chez Katrina ? »

Docile, j’accepte les volontés sexuelles de ma blonde

Je ne peux m’empêcher de sourire avant de lui répondre :

« À une seule condition mon amour. Que tu me racontes tous les détails ensuite !

  • Tous les détails ? Même les plus croustillants ?
  • Surtout les plus croustillants ! »

Elle se roula alors sur moi, m’offrant une vue imprenable sur sa lourde poitrine avant de s’empaler sur mon sexe raide et m’offrir une chevauchée inoubliable qui se termina par un puissant orgasme.

Ma femme radieuse après cette nuit d’adultère

Le surlendemain, en voyant Sandy et Katrina arriver ensemble à la piscine je sus tout de suite que la nuit s’était bien passée. Leurs visages irradiaient de plaisir, elles étaient plus belles que jamais. Comme si de rien n’était elles me rejoignirent dans la piscine, et nous avons fait nos longueurs avant de nous dire au revoir et de nous mettre au travail.

La youtubeuse Lena The Plug a organisé un plan à 3 avec sa meilleure amie et réalisé un trio FFH (vidéo en anglais)

Toute la journée, le visage de Sandy était illuminé d’un grand sourire, et je l’entendais chantonner pendant qu’elle étudiait. En mangeant sur la terrasse, elle tint sa promesse et me raconta sa nuit en détail, sans omettre les moments les plus croustillants. L’érection que son histoire provoqua nous empêcha de nous remettre au travail, et nous avons passé l’après-midi au lit.

Le soir, après notre promenade sur la plage, nous sommes allés boire un verre avec Katrina. En les voyant toutes les deux discuter je me suis rendu compte que pour être vraiment heureuse, ma femme avait besoin d’elle.

Je n’y avais jamais pensé jusqu’alors, mais si ma femme était bisexuelle je ne pourrais jamais lui donner tout ce dont elle a besoin. Ce n’est qu’en la voyant rayonnante aux côtés de Katrina que je compris. Plus tard, lorsque nous étions au lit, je lui dis :

« Tu sais Sandy, si tu as envie de passer la nuit avec Katrina de temps en temps, ça ne me dérange pas… surtout si tu me racontes tout après ! »

Elle ne répondit pas, se contentant de se blotir un peu plus près de moi. Mais quelques jours plus tard, elle me dit qu’elle avait envie de passer la nuit chez Katrina, et je l’embrassais en lui souhaitant de bien s’amuser.

Ainsi des mois et des mois de cette relation candauliste s’écoulèrent.

Relation à trois dans la durée : Du candaulisme au trouple

L’hiver se termine, et nous devrions songer à rentrer en France, mais j’hésite. Nous sommes tellement heureux ici.

Cela fait deux mois, Sandy a pris l’habitude de passer la nuit chez Katrina deux fois par semaine, et j’apprécie d’avoir quelques soirées pour moi. J’ai trouvé un bar où ils diffusent le foot européen, et j’aime bien y aller pour boire quelques bières avec les gars. Nous sommes plusieurs expatriés ici, et la plupart ont eux aussi une bonne situation, je ne sens pas de jalousie. C’est agréable. Mes amis et ma famille ne me manquent pas.

J’en ai discuté avec ma femme, et même si ses parents lui manquent, elle se sent aussi beaucoup mieux ici et se pose les mêmes questions que moi.

Cette relation candauliste évoluera sans doute vers des parties de baise à trois régulières - Nous formerons bientôt un vrai trouple
Cette relation candauliste évoluera sans doute vers des parties de baise à trois régulières – Nous formerons bientôt un vrai trouple

« Tu sais, j’aime bien notre vie ici. »

Hier, sur le ton de la plaisanterie, Katrina a dit que nous formions un trouple heureux. Je n’avais jamais entendu ce terme avant, j’ai donc dû vérifier sur internet et cela m’a ouvert les yeux. Elle a tout à fait raison. Notre situation n’est pas conventionnelle, mais nous nous sentons bien et au final c’est bien le plus important dans la vie.

Ce soir, lorsque nous sirotons nos cocktails sur une terrasse bordant la mer des Caraïbes, je pense proposer aux filles que Katrina vienne s’installer avec nous. J’espère qu’elles seront d’accord.

Envies licencieuses à la salle de sport

Envies licencieuses à la salle de sport
Comme la plupart des jeunes trentenaires dynamiques vivant dans une grande ville et passant la plupart de son temps au travail pour grimper l’échelle sociale, j’ai un abonnement à la salle de sport du quartier. La grande différence entre moi et la plupart de mes collègues : j’y vais souvent. Et cela porte ses fruits ! Clairement,...

Repas chez des amis – L’occasion d’oser de nouvelles choses

Repas chez des amis – L’occasion d’oser de nouvelles choses
Nous avons pris l’habitude d’aller manger chez Sophie et Jean tous les mois. Ils ne venaient jamais chez nous, car nous habitons en plein centre et il est impossible pour eux de se garer. Et puis nous avons seulement un deux pièces, alors que leur maison en banlieue est presque aussi grande que celle de...

Plaisirs naturistes imprévus lors du voyage de fin d’année

Plaisirs naturistes imprévus lors du voyage de fin d’année
Notre voyage de fin d’année s’est déroulé parfaitement pour l’instant. Cela me fait plaisir, c’est moi qui l’ai organisé. Pas toute seule, bien sûr. Je ne peux pas arranger une semaine de vacances pour cinquante étudiants excités sans l’aide de quelques amis, mais c’est moi qui fais office de chef. Comme souvent dans ces cas-là....

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.


Enable referrer and click cookie to search for pro webber