1. Forum candauliste
  2. »
  3. Carnet coquin
  4. »
  5. Chroniques libertines
  6. »
  7. Curieuse et Dévergondée mais...

Curieuse et Dévergondée mais surtout prête à tout pour réussir


Je m’appelle Victoria, Vicky pour les intimes. Je suis âgée de 22 ans, en 3ème année à l’université, célibataire et pas prête à me caser avec un homme. Ce n’est pas que je n’aime pas leur compagnie. Mais les relations durables n’ont jamais été mon point fort. Je préfère entretenir un tout autre type de relation avec eux. Une aventure où je finis souvent dans leur lit sans qu’il n’y ait de lendemain à notre rencontre. Pour faire court, je suis du genre grosse baiseuse et nymphomane, et j’assume pleinement. Inutile de jouer les petites filles innocentes et hypocrites. Beaucoup font semblant d’être dégoûtées des garçons alors que leur entrejambe les réclame sans cesse. Je suis des cours de mannequinat à côté de mes études. Parallèlement, je pose pour des stylistes qui paieraient cher pour me faire poser toute nue…

Retour aux chroniques libertines

Nature de fêtarde aimant les ambiances chaudes

Depuis mon adolescence, j’aimais me faire belle, attirer le regard des garçons. Par-dessus tout, j’adore m’éclater avec mes copines. Le jour où la vie me donna enfin des courbes de femmes était comme une délivrance pour moi. J’exhibe mon corps dès que l’occasion se présente : petites tenues, maillots de bain exagérément petits, des dessous un peu trop sexy… bref, je remercie le ciel de me faire sentir bien dans ma peau.

Mon addiction pour les bites (il faut dire ce qui est) a commencé d’une façon que je classerais de bizarre. On était en dernière année du lycée, peu avant les vacances de Noël. Un pote avait organisé une fiesta chez lui, alors que ses parents n’étaient pas chez eux du week-end.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Vu que je suis partante pour tout ce qui est fête, j’ai décidé d’y aller avec mes copines. On était une bande de quatre amies et on se considérait comme des sœurs. Aucune de nous n’avait encore eu d’expérience sexuelle. Mais évidemment nous fantasmions à l’idée de voir un jour un beau mâle bien bâti prêt à nous emmener au nirvana.

Un beau mec célibataire pour un collé serré

La fête battait son plein : alcool, beaux mecs, jeunes filles en chaleur… Il régnait une ambiance de malade. Je portais une minijupe qui faisait tourner la tête à beaucoup de garçons durant la soirée, surtout dans la bande de Jordan. C’est le gars qui jouait aux durs au lycée. Dès qu’une embrouille pointait son nez, il était forcément dans les parages.

D’ailleurs, je discutais au calme avec mes copines quand il m’invita à danser sur une musique plutôt hot. Je me pris au jeu et nous nous rendîmes sur la piste de danse. Il avait beau avoir une réputation de brute, il dansait plutôt bien. On était collés l’un à l’autre, mon dos contre son torse et mes fesses contre son sexe. Il avait une telle façon de me tenir dans ses bras tout en humant mes cheveux.

Il veut me faire baiser par son groupe de pote

Très vite, j’ai senti ses mains se balader partout sur mon corps. Le pervers n’avait aucun scrupule à me toucher les seins et caresser le cou, mais je le laissais continuer. À la fin de la chanson, il me prit par la main et m’empêcha de revenir vers mes copines. Il m’invita à aller nous isoler à l’étage. Je savais à peu près ce qui m’attendait, et j’étais toute excitée. De plus, Jordan avait sûrement de l’expérience en sexe et ce n’était pas non plus le gars le plus laid du lycée.

On entra dans une chambre où il faisait un noir complet. Il avait pris soin de verrouiller la porte et de ranger la clé, avant d’allumer la lumière. Stupéfaction : Toute sa bande était dans la pièce. Quatre autres gars, affamés de sexe, n’attendaient que moi pour assouvir leurs désirs.

Toute fille sensée aurait tenté de se sauver par tous les moyens. Mais moi, j’étais divisée entre la peur et une vive excitation en moi. D’ailleurs, c’est cette sensation qui dominait. Je ne pouvais pas m’empêcher de mouiller ma petite culotte rien qu’en les voyant, torses nus devant moi.

Initiation au sexe par le gangbang : Débuts réussis

Tous, avec leur air un brin dépravé, se bousculaient vers moi, presque tels des zombies, en me disant « Ne crains rien, nous ne te ferons aucun mal. », « Comment t’es trop belle ! », « Montre-nous ce que tu sais faire, ma chérie ».

Paralysée par la situation, je les laissais faire de moi ce qu’ils voulaient. J’étais devenue un l’objet sexuel de cinq jeunes hommes tous nus. L’un me mettait son sexe dans ma bouche, tandis que deux autres m’invitaient à tenir leur sexe dans chacune de mes mains. Le quatrième suçait allègrement mes tétons, et j’aimais trop cela. Jordan, quant à lui, utilisa ses lèvres pour caresser mon entrejambe. Quelle sensation ! Je n’avais jamais ressenti un tel plaisir auparavant.

En entrant dans cette chambre, ce n'était pas à un gangbang que je m'attendais
En entrant dans cette chambre, ce n’était pas à un gangbang que je m’attendais

Quand Jordan s’était enfin décidé à me pénétrer, je me retenais de crier de douleur. Mais quelques minutes plus tard, je pus enfin ressentir combien il était bon de faire l’amour. Chacun à leur tour, les cinq jeunes hommes m’avaient tellement martelé l’entrejambe que j’avais eu du mal à marcher correctement pendant deux jours.

Le sexe, un atout pour réussir dans la vie

Depuis cet évènement, je savais que j’aimais le sexe comme personne d’autre ne pourrait l’aimer. Désormais, je ne vis plus que pour assouvir ma soif de sexe et d’hommes.

Une fois que j’ai intégré la fac, j’avais découvert que le sexe était un moyen d’avoir presque tout ce qu’une femme souhaitait. Il ne s’agit pas seulement d’argent, mais d’un véritable avantage pour ouvrir de nombreuses portes. Je vous explique.

Faire partie de l’équipe des pom-pom girls de notre école constituait un tremplin pour avoir toutes les chances de se faire financer un stage à l’étranger. Toutefois, il fallait être à la fois belle et avoir un physique de rêve, mais également et surtout l’appui de l’un des professeurs titulaires.

Le côté physique n’étant pas trop mon souci, c’était au niveau du soutien des enseignants que le problème se posait. Mes notes de premier semestre n’allaient sûrement pas jouer en ma faveur. Je devais donc jouer de mes atouts pour obtenir ce que je voulais des profs. Qui de mieux que le coach de l’équipe de basket pour user de mon charme ?

C’est ainsi que je commençais à trainer au gymnase pour le traquer continuellement. Il s’appelait Simon. C’était un homme grand et musclé, la cinquantaine, un air strict avec les joueurs. J’avais découvert qu’il aimait jouer les voyeurs avec les cheerleaders un peu salopes qui effectuaient leurs répétitions à côté.

Séduire un prof et obtenir ce que je veux de lui

Munie de ma jupe la plus courte et de mon débardeur, je fis mine de passer près de lui. Puis j’ai fait semblant de laisser tomber mon classeur. Dans un geste de panique, je m’empressais de le ramasser et il voulu m’aider. Je le laissais entrevoir mon sous-vêtement sexy pendant que nous étions en train de ramasser mes cahiers et mes livres. Ses yeux fixèrent mon beau string en dentelle avant avant que je ne me redresse. Je sentais qu’il voulait fourrer son nez dedans…

« Comment se fait-il que vous ne soyez pas en train de vous entraîner avec vos amies ? », me demanda-t-il. « Il serait criminel pour une fille de votre calibre de ne pas être au top de ses capacités », ajouta-t-il, en fixant mes seins.

« Je ne me suis pas inscrite », lui dis-je. « Mais je compte bien intégrer la formation si vous me soutenez », lui affirmai-je sur un air de plaisanterie. Je voyais dans ses yeux cet air de perver cinquantenaire en manque. « Cela peut s’arranger, ma belle » me dit-il en me faisant un clin d’œil. « Retrouve-moi à mon bureau de la salle de sport d’ici une heure et je serai ton soutien indéfectible. », dit-il en accompagnant sa phrase d’un sourire vicieux.

Voilà, j’avais déjà presque obtenu ce que je voulais. Vu que les hommes fonctionnent tous de la même manière, il n’était pas difficile de lui offrir mon corps pour qu’en retour, il me donne son soutien.

Décidée à lui offrir ce qu’il désirait tout en prenant mon pied

J’étais toute excitée, impatiente de le rencontrer, et de commencer les négociations. Je tenais particulièrement à intégrer cette équipe, non seulement pour avoir une chance de visiter l’Europe, mais également pour être célèbre dans toute la fac. Et surtout, pour être enviée par les filles et les garçons.

L’heure du rendez-vous sonnant, je me rendis au bureau de la salle de sport. Simon m’y attendait déjà. Avec courtoisie, il m’ouvrit la porte et m’invita à entrer. Il jeta, en outre, un regard furtif dans le couloir pour s’assurer que personne ne nous avait remarqués.

Ma mèche de cheveux roulait entre ses doigts, il me demandait comment je m’appelais. Il m’expliqua ensuite ce qu’il voulait en échange de son soutien pour mon dossier. Non, je ne m’étais pas trompée : Il voulait « faire de moi ce qu’il voulait », ce furent ses termes.

À peine la vingtaine, je sais déjà comment chauffer un mec mature

Puis je m’approchais alors de lui, très près, à un point que mes seins se collaient quasiment à son torse. Délicatement, je glissai ma main sous son pantalon pour saisir son sexe. Il bandait comme un âne. J’en profitais pour lui murmurer aux oreilles. « Et qu’est-ce que vous voulez faire de moi ? »

Il ne pouvait presque plus se retenir, tellement il était excité. Il prit tout de même le temps de me répondre : « Te prendre dans tous les sens, dans cette salle. Tu vas voir comment baise un homme expérimenté. »

« Je suis toute à vous », lui dis-je tout en mordillant ses oreilles. « Mais avant, faites-moi le plaisir de signer votre accord ». Il se mit à signer à la va-vite le papier que je lui présentais, et à remplir tous les documents nécessaires que j’avais apportés. De mon côté, je commençais à me déshabiller en lui faisant un strip-tease bien sensuel. Je ne portais déjà plus que mon soutien-gorge et mon string…

Comme un taureau, il m’a pénétrée puissamment

Une fois la dernière signature effectuée, il se jeta sur moi comme un affamé. Avec ses bras musclés, il me souleva et me porta sur la table. Il commença par m’embrasser le cou, me suça les seins avec ferveur, me lécha l’abdomen jusqu’à ma chatte toute trempée.

Dans les gestes de sa langue, je sentais son expérience et sa maturité. Sûr de lui, il savait exactement où appuyer et comment jouer avec ses doigts. Il mit ensuite son sexe dans ma bouche le plus profondément possible. Il était à la fois doux et brutal et j’aimais ça. À aucun moment je n’avais mal.

Allier ses ambitions personnelles au plaisir sexuel, quel problème cela pose-t-il ?
Allier ses ambitions personnelles au plaisir sexuel, quel problème cela pose-t-il ?

Allongée sur la table, je sentais enfin son sexe pénétrer en moi. Je retenais au maximum les cris de gémissement qui montaient en moi par peur que quelqu’un ne nous entende. Après des minutes de va-et-vient puissants, il me retourna complètement, les seins collés à la table et ma croupe béante face à lui.

Chatte et cul défoncés, j’ai adoré ses coups de queue musclés

Il a recommencé à me lécher la chatte, puis sa langue se mit à se diriger vers mon autre orifice. J’avais compris qu’il souhaitait visiter l’autre porte, la petite. Sa langue me donnait un tel plaisir que j’avais à peine senti son sexe pénétrer doucement mais sûrement mon anus. Je ne pouvais plus retenir mes gémissements, tellement le plaisir était intense.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Nous avons passé quasiment une heure dans la salle à faire nos batifolages. Quand il en avait terminé avec moi, nous nous rhabillâmes et nous nous en allâmes comme si de rien n’était. En tout cas, j’avais eu ce que je voulais, et lui également.

J’ai pu intégrer l’équipe des pom-pom girls de la fac, et j’en suis actuellement la capitaine. Depuis, je me sers de ma chatte comme d’un moyen pour contrôler les hommes et avoir tout ce que je veux. Je compte en profiter autant que possible, tant que la vie me le permettra.

Initiée au glory hole par mon chéri

Initiée au glory hole par mon chéri
J’ai commencé sur le tard – j’avais 19 ans lorsque j’ai perdu ma virginité avec le cousin de mon copain de l’époque – mais le sexe et moi, ça a été le grand amour dès le début. Je ne savais pas à quoi m’attendre, j’avais lu et entendu tellement d’opinions différentes… Mais ce jour-là, un...

Mon mari aime aussi les hommes et il veut me partager (suite)

Mon mari aime aussi les hommes et il veut me partager (suite)
Je vous ai longuement parlé de mon histoire dans une lettre précédente. Je m’appelle Sylvie et j’ai découvert que mon mari avait des penchants homosexuels. Après plus d’un an de thérapie de couple, de recherches et d’ouverture, j’en suis venu à accepter ses désirs, ses fantasmes et je dois confesser que j'adore ça. Retour aux...

Une nuit seule avec plusieurs mecs dans un refuge

Une nuit seule avec plusieurs mecs dans un refuge
« T’es prête ? T’as bien tout pris ? Allez, grimpe en voiture et dors un peu, on te réveille quand on fait une pause café. » Je fais exactement ce que Fabien m’a dit et, après m’être assis sur la banquette arrière, je ferme les yeux. J’entends les autres prendre place à côté de moi. La voiture démarre,...