Je préfère le mec de mon amie au mien : J’en fais mon amant !


Hugo a tout pour plaire, c’est le partenaire que de nombreuses femmes rêveraient d’avoir. Âgé de trente-quatre ans, il gagne bien sa vie en tant que dentiste. Nous vivons ensemble dans un appartement simple et modeste, à l’image même de nos personnalités. Un jour, nous projetons de nous marier. Tout allait bien entre Hugo et moi. Je devrais être heureuse. Mais pas tout à fait. Il manquait un petit quelque chose. Du piquant sur le plan sexuel ! Et je comptais bien y remédier…

Retour aux histoires candaulistes de femmes coquines

Une vie de couple somme toute tranquille

Hugo et moi menions une vie tranquille et stable. J’avais tout pour être heureuse. Mon chéri est en effet le genre de partenaire attentionné, qui vous aide dans les travaux ménagers en rentrant du travail. C’est le type de personne qui se souvient de votre anniversaire et qui vous donne des cadeaux bien choisis. Il envoie des SMS tout au long de la journée pour me rappeler qu’il pense à moi. C’est l’homme idéal. Cependant, j’ai toujours su que je n’étais pas réellement faite pour ce genre histoire à l’eau de rose.

Hugo est agréable en société, mais au lit, c'est autre chose...

Hugo est agréable en société, mais au lit, c’est autre chose…

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Mon amie au bras d’un mec très séduisant

Alors que je véhicule cette image de femme modèle, ma meilleure amie Sophie est entièrement mon opposée. Elle enchaîne les plans cul et peut même sortir avec plusieurs à la fois. Comme elle a le sang chaud et le goût de l’aventure ! Et elle adore faire la fête, attirer les regards et mettre la gent masculine à ses pieds. C’est ma confidente depuis le lycée et je suis également la sienne.

Elle me raconte régulièrement ses prouesses, ses expériences inédites et surtout ses relations les plus intimes. On ne se cache rien.

Certes, je suis une oreille attentive pour elle. Mais d’un côté, je l’envie. Je souhaiterais vivre le même type d’expérience, ne serait-ce qu’une fois dans ma vie. Mon histoire avec Hugo commençait réellement à basculer vers la routine. Cependant, je n’osais pas m’en plaindre, car mon partenaire était toujours gentil et faisait tout son possible pour que je sois heureuse.

Un jour, Sophie me dit qu’elle avait rencontré l’homme de sa vie. L’heureux élu, un certain Dimitri. Les deux ont le même âge et s’entendent bien. Ma meilleure amie irradiait de bonheur et songeait même à se marier avec lui. Je ne l’avais jamais vu dans cet état et cela m’avait vraiment surprise.

Troublée par le charme de son petit ami

Sophie avait décidé de passer aux choses sérieuses. Elle disait être sûre de ses sentiments envers Dimitri. Un vendredi, elle invitait alors tous ses proches dans son appartement, dont Hugo et moi, pour la présentation officielle de son nouveau copain. Les deux tourtereaux nous accueillaient à la porte. Madame semblait épanouie et Monsieur était charmant, mais mystérieux.

Sophie me présenta à Dimitri et je lui serrais la main. Je sais que ça fait cliché, mais je crois que j’ai eu un véritable coup de foudre. En tout cas, il m’a tapé dans les yeux ! J’étais vraiment sous le charme. J’ai même eu comme un coup d’électricité entre les jambes. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait.

Dimitri avait ce côté spécial, attirant et pas très bavard. J’avais du mal à détacher mes yeux de ce bel homme de grande taille, aux cheveux bruns, avec un corps musclé. Cet apollon au look décontracté était donc cette personne qui avait réussi à faire chavirer le cœur de mon amie. Je ne pouvais pas m’empêcher de fantasmer sur lui. Je me demandais comment il était au lit ! J’étais persuadée qu’il serait un amant torride !

Bien qu’il parlait peu, mon attention était toute à lui quand il énonçait quelques mots. Il me lançait de temps à autre un petit sourire. Était-ce par signe de gentillesse ? J’étais quand même un peu gênée, mais tout émoustillée comme une ado. Je craignais alors que Hugo ne remarque ces détails, mais heureusement que non. Il était bien trop occupé à parler de produits et de soins dentaires aux autres invités.

Penser à un autre homme que son chéri pendant l’amour

La petite soirée s’était bien passée. Avant de partir, tout le monde s’était fait la bise traditionnelle. J’étais surexcitée lorsque c’était mon tour d’en donner une à Dimitri. J’avais des papillons dans le ventre. Je n’osais pas me l’avouer, mais j’avais le béguin pour lui !

À peine arrivé chez nous, je recevais un texto de Sophie. « Alors Emma, comment tu le trouves ? Il est hyper sympa non ? » Risquant de mettre une fin à notre amitié si je lui disais que j’étais attirée par son Jules, je lui avais simplement répondu que Dimitri et elle formaient un beau couple. Je n’en rajoutai pas plus.

À partir de là, Dimitri a continué à hanter mon esprit. C’est fou qu’une simple rencontre puisse avoir autant d’effet. Et puis, je me rappelais soudain des détails que Sophie m’avait révélés sur son nouveau chéri, surtout ses exploits au lit. Et surtout qu’il était super bien membré. Effet Dimitri confirmé ! J’étais bien en train de mouiller ma culotte…

Ce soir-là, lorsque j’enjoins Hugo de me faire l’amour, c’est un autre homme que j’imaginais en train de me procurer des plaisirs fous. Notre séance de câlins fut assurément bien plus chaude que d’habitude !

Un manque certain d’audace dans sa façon de me baiser

Hugo est certes un excellent partenaire, mais je sentais une certaine lassitude vis-à-vis de lui et de notre relation. « Vais-je être capable de tenir jusqu’au bout ce rôle d’épouse satisfaite, alors que c’est loin d’être le cas ? ». Le défaut de mon partenaire est son côté borné. Il déteste les aventures, il préfère rester dans sa zone de confort. Ce comportement persiste même lorsque nous faisons l’amour. Aucun piment dans les relations, systématiquement les mêmes positions. Actuellement, j’en ai tout simplement marre.

Un jour, je prenais un café avec Sophie et me plaignais de ma routine. Elle me disait « Emma, tu es jeune et pas encore mariée. Je te suggère de vivre d’autres histoires et d’assouvir ton goût pour le sexe. J’ai même un ami que je peux te présenter ». Je refusais à chaque fois par loyauté envers Hugo qui se pliait en quatre pour que nous puissions nous marier. Il croyait en moi et cela lui déchirerait le cœur s’il apprenait que je le trompais ou pire, si le quittais.

En tout cas, les conseils de Sophie me travaillaient. Son téléphone se mit à sonner et elle demanda à son interlocuteur de la rejoindre. Dimitri arrivait cinq minutes plus tard. Il était beau comme d’habitude. Il portait une chemise cintrée qui dessinait ses pectoraux, un jean moulant et une belle montre. Je me pinçais légèrement les lèvres en voyant son allure. Il s’approcha et me fit la bise après avoir embrassé sa copine. Il sentait particulièrement bon ce jour-là ou bien c’était moi qui exagérais.

Une envie forte d’un rapport sexuel avec cet autre homme

La conversation était bonne. J’avais du mal à détacher mes yeux des gestes et des lèvres de Dimitri. Je me faisais tout un film de ses ébats sexuels avec ma copine dans ma tête. Je regarde ses mains en me disant qu’elles faisaient partie des sources de l’épanouissement de Sophie.

Pendant ce temps, le couple avait une discussion passionnée. Je tenais la chandelle, mais ce n’est pas grave. J’avais un super spectacle devant moi : Dimitri. À un moment donné, j’étais un peu déconcentrée alors qu’il me posait une question. J’avais bégayé et j’étais sûre qu’il avait remarqué cette perte de mes moyens.

Sophie partit aux toilettes, me laissant seule avec lui. Dimitri commença alors à me dévorer des yeux et à me lancer des regards perçants. Je me demandais si j’imaginais tout cela. Il me fit même un sourire aguicheur tout en s’humectant les lèvres avec sa langue. J’étais complètement bouleversée. Un flot d’émotions et de sensations me submergeait. À mi-chemin entre un désir brûlant et une grande culpabilité. Lorsque Sophie était revenue, je décidais de partir, prétextant un rendez-vous urgent avec Hugo.

Sur mon trajet jusqu’à la maison, je ne pouvais m’empêcher de penser à Dimitri, à sa voix et à son corps. Je m’imaginais être avec lui, en train de vivre des moments intimes et sensuels. Un désir incontrôlable m’envahissait au plus profond de moi.

Je repris mon travail une fois arrivée chez moi. En ouvrant mon compte Instagram entre deux mails professionnels, je découvrais un nouvel abonné : Dimitri. Mon corps battait très vite.

Le début d’une relation interdite à distance

À peine avais-je découverte cela, que je reçus un message privé : « Salut Emma, agréable après-midi en ta compagnie, hâte de te revoir ». Comment est-ce que j’étais censée considérer ses propos ? Je répondis : « Plaisir partagé. Hâte de te revoir aussi ». Il poursuivit alors en disant qu’il me trouvait très sympa et qu’il avait particulièrement apprécié le haut légèrement décolleté que j’avais porté. Était-il en train de me draguer ?

J’ai répondu à ses compliments par de simples mercis. J’étais super excitée, mais je ne voulais pas en faire trop. En réalité, j’étais toujours déchirée. C’était le petit ami de ma meilleure amie. Je n’avais pas le droit ! D’un autre côté, j’étais contente à l’idée qu’il me trouvait pas mal. La conversation était agréable. Mais il fallait que j’accepte l’évidence : Dimitri était vraiment en train de me séduire. Ce qui m’amenait à me demander s’il était un coureur de jupons. S’il était prêt à tromper Sophie… « Et moi, serais-je capable de les trahir ? » me disais-je.

Quatre jours étaient passés. Dimitri et moi discutions désormais tous les jours, pratiquement tout le temps. On s’arrêtait un peu en soirée pour éviter les remarques de Hugo. En tout cas, on était bien vite passés à la vitesse supérieure. On avait désormais pris l’habitude de nous envoyer des photos de nos corps dénudés. Tout cela m’excitait d’autant plus que cette situation avait un parfum d’interdit.

La nuit quand Hugo était endormi, je me touchais en pensant à Dimitri et à nos conversations de plus en plus intimes. C’était plus fort que moi, même si je ne voulais surtout pas perdre mon amie de jeunesse et mon fiancé.

Se retrouver avec lui dans une voiture : Comment ne pas craquer ?

J’avais alors décidé d’arrêter cette histoire avant qu’elle ne gâche ma relation amoureuse et mon amitié. Mais je ne voulais pas arrêter les choses sans en parler directement avec Dimitri.

Je lui envoyais alors un message lui demandant de me rejoindre dans un endroit isolé à une quinzaine de kilomètres de la ville. Nous sommes arrivés là-bas vers 10 heures et quelques, séparément. Je l’ai rejoint dans sa voiture pour lui annoncer la nouvelle et pour lui rappeler les conséquences de nos actes si nous persistons à continuer.

Lorsque je terminais mon laïus, il m’avouait qu’il lui était impossible de tout arrêter et qu’il avait de plus en plus envie de moi. Sans crier gare, il m’embrassa dans le cou. J’avais vraiment du mal à le repousser. Je trouvais cela tellement agréable que mon entrejambe était en train de fondre littéralement. « Une fois ! Seulement une fois s’il te plaît ! Je sais que toi aussi tu en meurs d’envie » me répétait-il sans cesse que je finis par me laisser aller.

Comment Dimitri devint mon premier amant

Nous sommes allés vers la banquette arrière. Il commençait à me déshabiller en continuant à m’embrasser avec ardeur dans le cou, sur la poitrine et même sur le ventre. De mon côté, je le mordillais partout, et je ne savais même plus comment exprimer l’excitation qui montait en moi. Je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’il se comportait vraiment différemment de Hugo dans l’intimité. Dimitri était à la fois doux et brutal, je ne saurais comment l’expliquer et c’était tout simplement enivrant. Il semblait connaître les endroits parfaits à caresser et à marquer par ses lèvres.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 
Sans faux-semblants, Dimitri et moi avons niqué comme des bêtes dans sa voiture

Sans faux-semblants, Dimitri et moi avons niqué comme des bêtes dans sa voiture

Il empoigna mes cheveux d’une seule main comme s’il avait fait cela toute sa vie. Les cris légers sortis de ma bouche étaient plus synonymes de plaisir que de douleur. Il savait tellement s’y prendre que mes entrailles sentirent chacun de ses mouvements. Chaque baiser créait sur ma peau une chair de poule. Sophie avait raison, c’était un super coup. Ce jour-là, Dimitri était devenu mon premier amant.

Opération séduction à un mariage

Opération séduction à un mariage
Je suis devenue wedding planner par hasard. J’avais 20 ans quand je suis partie faire un stage d’été aux États-Unis, et à l’époque je ne savais même pas que ce métier existait. Le stage que j’avais trouvé était pour une assistante bilingue dans l’évènementiel. À ce moment je pensais travailler dans l’organisation de concerts ou...

Tromper mon mari avec un black musclé

Tromper mon mari avec un black musclé
L'envie de rencontrer un amant black naît chez beaucoup de femmes. Souvent, les couples éloignés des fantasmes sexuels, lorsqu'ils se libèrent, s'avouent des idées croustillantes. Au risque de choquer, ils s'avouent en toute transparence leur profondes envies. Plus l'aveu est transgressif, plus la confiance s'en retrouve renforcée au sein du couple. L'envie perverse par la...

Je me souviendrai de ma visite chez Daniel

Je me souviendrai de ma visite chez Daniel
Garce accomplie, j'ai 31 ans et je travaille dans la communication, en agence. Mariée depuis deux ans, je fonction en mode candauliste avec mon mari qui prend un plaisir fou à me savoir en train de batifoler avec un inconnu, ou du moins avec un homme que lui ne connaît pas. Retour aux histoires candaulistes...