Jeu sulfureux entre sa femme et son beau-père


« Vincent, mon fils ! Je suis sur un nuage ! La vie m’a donné une seconde chance, celle de trouver à nouveau l’amour, le vrai. Tu te rends compte ? Je me remarie bientôt et en suis tout excitée. Je suis heureuse mon chéri. » C’étaient les aveux d’Aurélie à son fils, Vincent. C’est la dernière fois qu’ils se voyaient avant le jour tant attendu du mariage. Vincent, bien que dubitatif, en parlerait plus tard à sa femme Cécile. Son épouse est séduisante, et a la fâcheuse habitude d’éveiller le désir chez les hommes qu’elle rencontre.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Deux tempéraments antagonistes liés par le mariage

Vincent et Cécile forment un jeune couple sympa, fraîchement marié (la cérémonie avait eu lieu quatre mois auparavant). « Les opposés s’attirent ». Cette phrase décrit bien ces deux tourtereaux. Monsieur travaille en tant qu’infographiste dans une boîte. Il est simple, calme, discret et réservé. Il est passionné par la nature, la randonnée et l’informatique. C’est un peu un geek.

Cécile, quant à elle, est tout à fait le contraire de Vincent. Elle voulait embrasser une carrière de chanteuse. Il faut le dire, elle aimait attirer les regards et guettait l’appréciation des personnes qui l’entourent. Elle adorait faire la fête et être au centre de l’attention, partout là où elle passait. Elle n’hésitait pas à être extravagante sur les réseaux sociaux, juste pour être complimentée. Son mari et elle, s’aimaient bien quand même, malgré leurs différences.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Un mari maladroit qui a encore besoin d’être initié au sexe

Vincent et Cécile voulaient attendre deux ou trois ans de mariage avant de faire un enfant. Madame voulait se consacrer à sa carrière avant de penser à une vie de famille.

Tout se portait pour le mieux dans la vie du couple. En tous cas, c’est l’harmonie au lit : Cécile était chaude et sexy. Elle était parfaite, sensuelle et toujours partante pour des moments de volupté. Parfois, il y avait quelques orages, mais rien de bien grave.

Un mari geek comme Vincent est souvent ennuyeux et pas forcément bon amant

Un mari geek comme Vincent est souvent ennuyeux et pas forcément bon amant

Vincent était un jeune homme un peu coincé sur le plan sexuel. Seules deux filles étaient sorties avec lui avant qu’il ne se marie. Il n’a d’ailleurs pas appris beaucoup de choses de ses relations antécédentes. Cécile était la femme qui l’avait fait grimper au rideau. C’était grâce à elle qu’il avait découvert, ou plutôt expérimenté, le Kamasutra.

Madame demandeuse financièrement : Une relation purement intéressée ?

Cécile était sûrement le fantasme de nombreux hommes, pratiquement une nymphomane qui en demandait toujours et n’en avait jamais assez.

Plus d’une fois, elle se réveillait à pas d’heure pour réclamer l’attention de son mari. Elle commençait par lui retirer le caleçon pour le surprendre en beauté. Elle se glissait ensuite sous la couverture afin de le faire bander. Ensuite, elle le léchait et le caressait tellement bien que Monsieur était bien vite au garde à vous.

Elle continuait de lécher son mari en remontant jusqu’à son cou et ensuite vers son oreille pour lui murmurer qu’elle avait besoin de quelque chose. Ça pouvait être une sortie, une somme d’argent conséquente ou encore des vacances à venir… Il était impossible pour Vincent de refuser à ce moment précis. D’autant plus que ce dernier avait hâte que le moment de plaisir entamé se poursuive…

Un brin cupide, Cécile a besoin d'argent pour faire les boutiques et parfaire son look sexy

Un brin cupide, Cécile a besoin d’argent pour faire les boutiques et parfaire son look sexy

Ainsi procédait Cécile pour obtenir tous ses désirs de son mari, qui ne lui refusait presque rien. Ses efforts pour devenir une chanteuse célèbre ne portaient malheureusement pas encore leurs fruits. Était-ce le talent qui manquait ? En tout cas, Vincent croyait en elle et subvenait à ses besoins d’habillement et en cosmétiques. Son salaire généreux permettait de tels caprices. Sa femme semblait vénale, et profitait de lui, mais en même temps, elle l’aimait.

L’époux gêné par l’allure avantageuse de l’homme alpha face à lui

La dernière étape des préparatifs du mariage d’Aurélie et de Philippe, le futur beau-père de Vincent, débutait. Vincent et Cécile prirent le train pour assister à l’évènement qui se déroulait à plus 350 kilomètres de la maison. Ils arrivaient une semaine plutôt, non seulement pour profiter de quelques jours de vacances, mais aussi pour aider dans l‘organisation. Le couple était accueilli par les beaux-parents à la gare. C’était la première rencontre entre le beau-papa, le beau-fils et la belle-fille. Aurélie se chargea de faire la présentation.

À la plus grande surprise de Vincent, Philippe était loin de ce qu’il imaginait : un homme faisant à peu près le même âge que sa mère, bien taillé, avec un grand gabarit, mais pas gros du tout. Et plutôt baraqué, dans le bon sens du terme. Il portait une chemise à manches longues bleu marine, un jean slim et des boots. Il était simplement beau-gosse, pour son âge. Vincent était bouche bée et était un peu embarrassé en se disant que ce monsieur aux allures de mannequin senior allait devenir son futur « papa ». D’autant plus qu’il avait surpris les regards entre ce dernier et Cécile. Décidément, Vincent n’était pas vraiment à l’aise.

Philippe salua le couple en serrant d’abord la main de Vincent, ensuite celle de Cécile. Entre les deux derniers continuaient à s’échanger des regards peu innocents. D’ailleurs, l’un était un homme séduisant tandis que l’autre était très belle. Quoi qu’il en soit, Vincent préférait ne pas se montrer jaloux ni possessif. Cécile ne lui avait jamais donné de raisons de l’être par le passé.

Un beau-père musclé qui reluque la femme de Vincent

Puis les 4 prirent la route pour la maison. « Vincent et Cécile, comment s’est passé votre voyage ? » demanda Philippe. Le petit groupe se mit à parler de tout et de rien, mais surtout des préparatifs. Les futurs conjoints à marier en était tous deux à leur second mariage.

Aurélie est juriste tandis que Philippe donne des cours particuliers de fitness et de musculation.  Cependant, il travaillait seulement deux à trois fois par semaine. Vincent en a déduit que c’était sa mère qui prenait en charge la majorité des dépenses à la maison. Le beau-père consacrait sans doute ses économies pour ses vêtements de luxe et pour chouchouter son apparence, pensait Vincent. Mais il chassa toutefois ces pensées négatives de sa tête. Le plus important : Sa mère semblait réellement épanouie.

Philippe avait emménagé chez Aurélie, dans la maison où Vincent avait grandi. Une fois que tout le monde était sur place, Philippe entreprit de décharger les bagages lourds de Cécile. Cette dernière se délectait d’ailleurs du spectacle. Et elle a bien fait en sorte de passer assez près de lui pour qu’il remarque ses fesses mises en valeur dans sa robe hyper cintrée. De son côté, Vincent ne se sentait pas plus serein. Cette situation commençait à l’agacer sérieusement.

Drôle de dîner fait d’échanges de regards sans équivoque

Vincent et Cécile étaient bien installés dans la chambre d’amis. Ils étaient en pleins préliminaires quand Aurélie les appela pour dîner. Puis ils se mirent tous à table et se régalaient du repas préparé avec soin par la mère de famille. Ils parlaient de sujets banals comme d’habitude.

Comme Cécile pratiquait également le fitness pour entretenir son corps, Philippe et elle étaient particulièrement connectés par cette passion commune. Cela gênait un peu Vincent qui commençait à manquer de confiance en lui.

Cécile remarqua bien vite le visage renfrogné de son mari et préféra se concentrer sur sa nourriture. Ce fut alors au tour de Vincent et sa mère d’avoir une longue conversation du bon vieux temps. Philippe en profitait pour dévisager Cécile lorsque la mère et le fils étaient focalisés sur leurs souvenirs. La jeune femme savait bien qu’il la regardait. Elle aimait cela et faisait exprès de manger de façon sexy… Par exemple en se léchant sensuellement les lèvres après chaque bouchée. Elle enroulait de temps en temps des mèches de cheveux qui tombaient sur son visage derrière les oreilles pour attirer l’attention de Philippe.

Philippe et Cécile se livraient à un jeu dangereux, mais ils aimaient cela, car au fond ils étaient identiques. Deux personnes passionnées par l’apparence et la vie de luxe. Chacun se rendit dans sa chambre, une fois le repas terminé. La femme de Vincent enfilait une nouvelle nuisette ultra sexy pour faire plaisir à son mari totalement excité de voir son épouse si glamour cette nuit-là. Ils pourraient enfin terminer ce qu’ils avaient débuté avant le dîner. Il se jeta carrément sur elle en arrachant immédiatement sa tenue, tellement il ne pouvait plus résister, avant de lui faire l’amour.

Pervers de beau-père voyeur qui enfreint l’interdit

Cécile était si fatiguée du voyage et des ébats qu’elle avait du mal à se lever le lendemain matin. Vincent la laissa dormir et descendit à la cuisine pour prendre le petit-déjeuner avec Aurélie et Philippe. Ce dernier apprenant que sa future belle-fille dormait encore, fit semblant de chercher sa veste en haut pour, en fait, aller l’épier.

Fasciné par le physique de sa future belle-fille

Il ouvrit légèrement la porte de la chambre de Cécile avant de la contempler à moitié nue pendant quelques secondes seulement, par peur de se faire prendre. Le voyeur prit une veste dont il n’allait pas avoir besoin avant de descendre. Puis ils sortit avec Aurélie pour rencontrer les organisateurs.

Vincent profita de la journée pour jouer les touristes avec sa femme et ne rentrer que le soir. Sa tendre moitié avait enfilé un short et un top qui mettaient son corps en valeur. Les hommes dans la rue l’admiraient dans sa belle tenue.

Une fois de retour à la maison, Philippe et Cécile continuaient leur petit scénario de charme et de séduction. Et ils devenaient de plus en plus audacieux ! Ils leur arrivaient désormais de s’effleurer le bras et même les fesses. La tension sexuelle entre eux devenait de plus en plus intense. Indéniablement, il fallait pour eux trouver une occasion afin de se retrouver seul à seul.

Besoin de se trouver seul avec cette jeune femme

Cécile avait donné discrètement son numéro à Philippe dans un petit papier alors que les deux couples se trouvaient dans le jardin. Ils commençaient à s’envoyer des SMS osés, mais en faisant attention. Des tonnes de compliments, des blagues salées et diverses propositions indécentes étaient ainsi échangés. De son côté, Vincent suspectait quelque chose à cause des regards complices que son épouse et son futur beau-papa s’échangeaient des fois. Mais il n’osait encore rien dire, car ce n’était que des soupçons… Pour le moment.

Puis, de façon très subtile, le beau-père fit en sorte d’organiser l’absence de la mère et du fils, mais de leur propre initiative. Philippe s’était alors proposé pour aller chez le traiteur avec sa future femme pour lui faire plaisir. Mais Aurélie savait bien que Philippe détestait cela. Par contre elle savait que Vincent apprécierait ce moment. C’est tout naturellement que la mère et le fils prirent la route pour cette course qui devrait prendre toute la matinée… Cécile s’était bien proposée pour les accompagner, mais Vincent l’encouragea à rester se reposer, elle avait encore une petite mine.

Un cocu témoin de cette décadence familiale

À peine Vincent et Aurélie partis, Philippe rejoignit Cécile dans sa chambre où elle l’attendait déjà dans un body en dentelle très excitant. Aucune discussion. Les deux se jetèrent littéralement l’un sur l’autre. Philippe la dévorait comme si son dernier rapport sexuel datait de l’an dernier. Les deux n’arrêtaient pas de se caresser, de s’embrasser, à un tel point que la jeune femme finit par atteindre l’orgasme grâce à la langue baladeuse de Philippe.

Pendant ce temps, Vincent et Aurélie avaient été obligés d’écourter leur sortie… Le traiteur avait appelé pour leur dire que c’est lui qui allait faire le déplacement, car il se trouvait déjà dans les environs. Aurélie avait demandé à Vincent de la déposer au salon de beauté. Lui prenait joyeusement le chemin de la maison, imaginant déjà les moments qu’il allait pouvoir savourer avec sa femme.

Quel choc de découvrir sa salope de femme en train de sucer son beau-père

Quel choc de découvrir sa salope de femme en train de sucer son beau-père

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Il entra alors dans la maison qui avait l’air déserte. Alors qu’il allait se rafraîchir avant de rejoindre sa femme en haut, des gémissements féminins lui parvinrent aux oreilles. Mais il se disait que ce n’était sûrement rien. Néanmoins, il se dirigea quand même vers leur chambre de Cécile et lui. La porte était entrouverte… Il la poussa doucement, sachant pratiquement ce qu’il allait découvrir. C’est sans surprise qu’il vit Philippe en train de remplir allègrement la bouche de sa femme à quatre pattes qui avait l’air d’y prendre un plaisir fou !

Des tapas et du sexe – De bonnes vacances à Barcelone

Des tapas et du sexe – De bonnes vacances à Barcelone
"Chanceux au jeu, chanceux en cocufiage", vous connaissez l'expression ? Un adage applicable à ce mari un peu trop crédule. Christian jouait toujours aux tombolas du supermarché, aux concours organisés par la station d’essence, au grand jeu de l’été des marques de bières… Il savait bien qu’il ne gagnerait pas une nouvelle voiture, un an...

Comment ma femme me fait payer mon laxisme

Comment ma femme me fait payer mon laxisme
J’ai failli oublier l’anniversaire de ma femme. J’ai des excuses, je suis stressé au boulot et puis après vingt ans de vie commune c’est le genre de choses qui arrivent. On ne fait plus attention à ce genre de détails. Ce qui me dérange le plus, c’est que c’est ma secrétaire qui me l’a rappelé....

Ma femme, cette garce qui excite les hommes sur Internet

Ma femme, cette garce qui excite les hommes sur Internet
Je suis marié à une aguicheuse née. Ma femme a toujours voulu exciter les hommes, partout où elle va. Elle veut qu’ils la désirent. Cette obsession se concrétise dans le sexe grâce à Internet. Elle excite les hommes et ça la fait jouir. Retour aux histoires candaulistes de maris cocus Ma femme est une garce...