Un accueil italien très chaleureux


Célibataire depuis peu, j’avais une relation très portée sur le sexe avec ma dernière copine. Une brune, belle femme, et de très jolies formes.

Retour aux histoires candaulistes d’amants

Besoin de nouvelles aventures

Parti pour de nouvelles aventures coquines, j’avais préparé un profil en ligne détaillant ma “belle et bonne constitution”. Un certain Giuseppe a répondu rapidement au message que je lui avais envoyé. Sans doute a-t-il été interpellé par la vue de mon membre, que je n’hésite pas à mettre en avant. Je sais les couples candaulistes assez fantasmeurs à l’égard des hommes bien voire très bien membrés. Parfois le mari manque de satisfaire son épouse sur ce plan, et leur recherche commune de trouver un étalon nourrit ce profond fantasme.

Giuseppe me parle de son couple. Lui a 55 ans, sa femme à peine 45 (j’en ai 32). Ils sont italiens, actuellement à Paris. Leur profession artistique les amène à voyager et à souvent changer de ville de résidence. Il me dit que ce n’est pas partout qu’il trouve des partenaires pour ces jeux interdits, mais quand il identifie un partenaire qui lui semble idéal, il aime creuser l’échange pour voir si une rencontre serait possible.

Je me fais la réflexion que ce Giuseppe tombe au bon moment. Mon excitation est forte, je suis dans une phase où j’ai très envie de prendre une femme, virilement, sous le regard de son mari.

Subjugué par la beauté de sa femme

Ce coquin de Giuseppe ne m’avait alors montré que des photos de sa femme nue, mais de dos, ou bien suggestives, où son corps n’apparait que partiellement. Quand je lui demandai de me partager une photo du visage de sa chérie, “Giulie”, j’en tombai presque amoureux.

La tenue d'une femme un peu salope ne reste pas longtemps sur elle
La tenue d’une femme un peu salope ne reste pas longtemps sur elle

La femme italienne dans toute sa splendeur, brune, un regard magnifique, le type de visage que l’on ne croise que dans les lieux huppés, une classe incroyable se dégage de Giulie. D’autres photos la présente dans des robes de soirées, mettant en avant des courbes incroyables. Non contente de posséder un fessier très rebondi, Giulie a l’arrogance d’avoir une belle et forte poitrine.

Ces quelques clichés me donnent envie de poser de multiples questions à Giuseppe, mais celle qui me taraude le plus est “Quand ?”. Oui. Quand pourrai-je les rencontrer ? Quand pourrai-je profiter des charmes de cette femme ? Giulie est moins attirée par les trios chauds à l’hôtel que par les soirées candaulistes sous le regard de son mari.

Rencontrer sa femme à tout prix

Avec un accent qui transpire dans les fautes d’orthographe qu’il commet, Giuseppe me dit que le samedi de la semaine prochaine, sa femme et lui souhaitent recevoir un homme, à l’hôtel où ils seront.

Giulie n’avait pas encore vu mes photos, son mari me promet de les lui montrer rapidement en me disant de lui faire confiance. Selon lui j’étais “son style”. Cette simple pré-validation m’excita énormément et à la fin de cette conversation qui m’a rendu bouillant, je n’ai pu m’empêcher de me masturber pour calmer cette excitation, dont aucune autre activité n’aurait su me défaire.

Dans les jours qui suivirent, je reçus la confirmation tant attendue : Je plaisais vraiment à Giulie qui était partante pour me rencontrer. Je remerciai déjà Giuseppe qui m’indiqua la date pour cette rencontre : Le samedi soir fixé risque d’être chaud.

À l’approche du jour “J”, Giuseppe m’indiqua le Novotel où ils seront, lui et sa chère et tendre. 20h, rendez-vous directement dans leur chambre. Je m’imagine déjà dans cette hôtel, prendre l’ascenseur pour les rejoindre. Mais il reste un peu d’attente, nous ne sommes que jeudi.

Le samedi de la rencontre, début d’après-midi, un SMS arrive sur mon téléphone. Giuseppe me donne le numéro de leur chambre. À cet instant, mon niveau d’excitation est tel que je ne sais pas comment attendre sagement jusqu’à l’heure de la rencontre. Je n’ai pas joui depuis 3 jours, et je ne pense plus qu’à ça.

L’heure approche, je me prépare en mettant de la musique et en essayant d’oublier la délicieuse rencontre qui m’attend. Je me parfume légèrement. J’essaie de me changer les idées.

Me voici sur le lieu du rendez-vous, bourré de testostérone

19h30, je pars de chez moi, direction le Novotel. Une fois garé, je sors, et regarde ce bâtiment en me disant qu’une déesse attend mon arrivée. J’en tremble presque, mais je me dois de me ressaisir. C’est en qualité d’étalon et de mâle viril que je suis reçu par ce couple.

Aussi chaleureux qu’ont pu être les échanges écrits avec Giuseppe, c’est un homme décidé et sûr de lui qui doit de leur rendre visite ce soir.

Sorti de l’ascenseur, je me dirige vers la porte de leur chambre, après avoir prévenu de mon arrivée imminente.

La porte s’entr’ouvre doucement, c’est Giulie que je vois en premier.

Waouh… La beauté que je m’étais imaginée est là, et est sans doute au-delà des mes espérances. Comme sur les photos, elle porte une robe moulante , des talons et des bas qui feraient fondre n’importe quel homme.

Je lui fais délicatement la bise et lui témoigne l’effet qu’elle fait, elle me dit d’entrer dans le salon avec son bel accent italien.

Giuseppe, assis, se lève pour me saluer et c’est un salut plein de chaleur et de cordialité qu’il m’adresse. Je prends place là où on me l’indique, à savoir dans le sofa, juste à droite de Giulie. Puis je regarde cette femme d’une incroyable beauté. Je m’en demande presque ce qu’elle a bien pu me trouver… C’en est intimidant, mais heureusement, elle aussi semble intimidée. Giuseppe, par sa chaleur et sa faconde naturelle, débride rapidement les choses en nous proposant un verre.

Nous trinquons à la rencontre et la conversation, doucement, se lance. Giulie en apprend un peu plus sur moi, du moins ce que j’ai pu dire à son mari et qu’il ne lui avait pas partagé.

Sentir la chaleur candauliste monter

Le fait que je sois “un homme à femme” semble la rassurer. Son époux m’a dit qu’elle a besoin d’être prise en main, et qu’un homme débutant ne l’exciterait pas.

La conversation va bon train, accompagnée de regards qui trahissent les attentes de chacun. Giuseppe s’approche de la fenêtre pour fumer une cigarette, laissant par la même occasion sa femme seule en ma compagnie.

J’avais déjà esquissé quelques tentatives de caresses sur la robe de Giulie, au niveau de sa cuisse. Je recommençai, et lui témoignai à nouveau à quel point je la trouvais belle, en la regardant dans les yeux. Elle me remercia en regardant mes yeux, puis ma bouche, j’en profitai alors pour l’embrasser, tout en balayant ses cheveux de ma main pour lui caresser le cou.

Un baiser passionné, très langoureux, auquel Giuseppe a jeté un oeil discret depuis la fenêtre. À partir de ce moment, la glace était brisé, et nous pouvions sans doute faire monter plus rapidement la température. Je me sentais très à l’aise. La femme coquine aimant s’offrir, le mari cocu jouisseur, et le mâle donneur de plaisir, nos rôles étaient désormais clairement définis, et aucune barrière ne pouvait nous freiner.

Giuseppe nous rejoint et fait un commentaire, ravi de voir comment évolue la situation.

Bizarrement, Giulie ne voulait pas faire face à son homme pendant qu’elle m’embrassait. Mais c’était désormais elle qui prenait ma bouche pour y balader sa langue.

Une petite demie-heure sur ce rythme, ponctuée de quelques échanges, se déroula. Une musique douce accompagnait nos caresses et baisers desquels le mari complaisant ne manquait rien.

Effeuiller la beauté avec délicatesse

Nous nous sommes ensuite dirigées vers la chambre, l’envie d’aller plus loin n’était plus tenable. Tout en nous levant et en nous embrassant, je déshabillais doucement la Belle.

Je l’avais alors face à moi, en talons et dentelle. J’avais ôté ma chemise, puis retirai mes chaussures et mon pantalon. J’étais face à cette créature, avec une érection de taureau. Mon sexe débordais de mon boxer, ce que Giulie remarqua. Elle en profita pour s’agenouiller et prendre en main mon sexe gonflé, après avoir soigneusement baissé mon boxer.

Profiter de la femme d'un mari candauliste et prêteur
Profiter de la femme d’un mari candauliste et prêteur

Elle me regarda dans les yeux puis engouffra mon sexe dans sa délicieuse bouche. Je me décalai puis m’assis sur le lit, en caressant ses cheveux et sa poitrine.

Giulie me suça pendant 5 bonne minutes, en se montrant de plus en plus gourmande. Je vis dans l’oeil de son mari qu’il ressentait lui aussi un plaisir infini.

Je l’invitai à se redresser, puis lui dégrafai son soutien-gorge, qui dévoila sous mes yeux une merveilleuse poitrine, que j’embrassai à pleine bouche.

Comment montrer sa virilité à une épouse qui veut votre queue…

Nous nous sommes allongés sur le lit, et je me souviens avoir pris la Beauté dans de nombreuses positions. Je me souviens en train de la pénétrer de face, elle me regardant droit dans les yeux, ses jambes écartées et relevées, avec un bruit de claque à chacun de mes coups de reins sur ses fesses humides. Ses rugissements m’excitaient terriblement. Nous ne nous sommes pas dit grand choses pendant ces ébats, mais nos yeux parlaient pour nous.

J’ai pu sentir que Giulie avait joui au moins 2 fois, je m’étais de mon côté retenu jusque-là, autant que j’avais pu. Après cette fougueuse séance de pénétration dont Giuseppe n’a loupé aucune miette, je m’allongeai sur le dos et embrassai Giulie, qui descendit au niveau de mon sexe pour le prendre en bouche. Elle savait que je n’avais pas encore éjaculé et souhaitait me faire jouir en me suçant.

Je vis Giuseppe se rapprocher de nous, et me demander s’il pouvait filmer la scène. Je lui ai dit qu’il n’y avait aucun souci, tant que mon visage ne figurait pas dans la vidéo. Cela tombait bien, il ne souhait filmer que mon sexe, englouti dans la bouche salivante de sa femme.

L’extase en compagnie d’une épouse de rêve

Alors que je pensais être à deux doigts de jouir, Giulie pu me sucer pendant trois bonnes minutes avant que je ne sente monter ma semence. Je voulus sortir mon sexe de sa bouche pour lui administrer une belle éjaculation faciale, ce à quoi Giuseppe m’encouragea par un furtif regard approbateur, mais Giulie fit du forcing pour garder ma queue en bouche afin que j’y recevoir le torrent de sperme mérité.

Alors que je m’évanouissais presque de jouissance, j’entendis la beauté italienne gémir de plaisir lorsqu’elle reçu mon foutre en bouche. En redressant la tête, je la vis rapidement remettre en bouche du sperme qui avait coulé de son menton, pendant qu’elle regardait son mari qui la filmait.

Son mari coupa l’enregistrement, elle me regardait avec un joli sourire, bien plus mutin qu’à mon arrivée dans leur chambre. C’était le regard de la femme qui a eu ce qu’elle voulait : le plaisir de son amant, celui de son mari, et son plaisir à elle.

Après nous êtres rhabillés, nous nous sommes promis de garder contact pour leur prochain passage à Paris. Je repartis, léger, en sachant que je dormirai très bien ce soir-là.

Cette sublime MILF qui n’a pas froid aux yeux

Cette sublime MILF qui n’a pas froid aux yeux
Au travail, j'ai un poste à responsabilité qui me rend nerveux et parfois impulsif. Souvent, je pense à aller me masturber aux toilettes pour me calmer, et parce que j'ai très envie de baiser. Sauf quand Céline, une MILF vraiment bonne me rejoint à côté du boulot pour une gâterie. Là, il n'y a plus...

Rencontrer une épouse subjugante dans les loges VIP

Rencontrer une épouse subjugante dans les loges VIP
Même si je ne suis pas un grand fan de foot, cela fait des années que je suis mon club. J’ai grandi en les supportant, et les souvenirs de ces matchs de deuxième division que mon père m’emmenait voir en plein hiver font partie des plus beaux moments de mon enfance. Retour aux histoires candaulistes...

Comment mettre dans mon lit cette serveuse excitante ?

Comment mettre dans mon lit cette serveuse excitante ?
Depuis que je bosse sur Paris, j’ai pris l’habitude d’aller manger tous les midis à la pizzeria située à quelques rues du bureau. C’est vrai qu’elle est un peu loin, mais comme ça je suis sûr de ne pas croiser de collègues. J’aime bien manger tranquille, et je n’ai vraiment pas envie de parler boulot....
Notez ce texte
[Total: 0 Moyenne: 0]

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.