Amant au service de vos femmes


Je m’appelle Thomas, j’ai 30 ans, célibataire et j’exerce un métier peu commun : les hommes fortunés font appel à mes services pour satisfaire les besoins sexuels de leurs femmes. Pourquoi, me demandez-vous ? Les raisons qui les poussent à me contacter sont diverses. Dans la plupart des cas, ils optent pour mes compétences sexuelles afin d’éviter que leur épouse n’aille voir ailleurs dans leur dos. Malgré les apparences, mon métier est plutôt exigeant. Je dois prendre soin au maximum de mon apparence afin d’être toujours au top pour satisfaire mes clientes. D’un point de vue physique, j’ai été un poil gâté par la nature. Naturellement grand, j’entretiens régulièrement mon corps à la salle de musculation.

Retour aux histoires candaulistes d’amants

Les riches sont très capricieux et cherchent un physique typique des magazines de mode pour réaliser les fantasmes de leurs conjointes. Métier rare, mais particulièrement lucratif, il s’agit de mon principal gagne-pain et je ne m’en plains pas. Tant que mon physique me permettra d’attirer de la clientèle, je ne pense pas me reconvertir. Si vous êtes curieux d’en connaitre davantage sur mon « travail », je vais vous narrer quelques prestations qui m’ont particulièrement marqué.

Des clients vraiment désireux de mes services

La première cliente que je vais vous présenter est Rachel. Son époux, Boris, un millionaire russe aux airs de chef de mafia, a un air de parrain de la drogue, mais est plutôt drôle. La première fois où le couple m’avait contacté, je devais directement me rendre dans leur manoir à Montpellier, moi qui habite non loin de Narbonne, donc à plus d’une heure en voiture.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au mercredi 22 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

J’étais sceptique à l’idée de les rejoindre aussi loin de ma zone de confort, mais Boris avait un discours tellement convaincant que j’étais obligé d’accepter. Je lui avais proposé mon tarif, mais il m’avait promis le quadruple si j’acceptais de me déplacer les voir. Comment refuser une telle offre ?

Afin de s’assurer que je vienne réellement au rendez-vous convenu, une limousine noire était même venue me prendre à mon domicile. Des hommes de main en costume m’ont même escorté. Vous ne pouvez pas imaginer le stress que cela a engendré. Tous ces chiens de garde m’attendant devant ma porte, c’était un scénario digne d’un film hollywoodien.

Un homme riche, et à son bras une épouse magnifique

Durant le trajet, Boris m’appela pour me demander de me détendre. Cette mise en scène était juste une petite blague qu’il souhaitait me faire. En tout cas, les gens friqués ont un sacré sens de l’humour.

Arrivé dans le manoir dont le domaine s’étendait sur quasiment plusieurs hectares, le couple m’accueillit devant leur immense porte, escortés de gardes du corps habillés à la Men in Black. J’avais à peine le temps de me remettre de mes émotions que Boris s’approcha de moi. Puis il me salua, et me présenta sa femme.

Il s’agissait d’une superbe créature, un peu trop maquillée, mais superbe quand même. Elle était sûrement dans la quarantaine, mais son surplus de maquillage lui donnait dans les trente ans tout au plus.

Arrivés dans un grand bureau où seuls nous trois avions le droit d’entrer, Boris me proposa un de ses gros cigares et un verre d’alcool. Ni l’une ni l’autre proposition ne me tentaient, mais vu que je risquais de finir en chair à saucisse si je les froissais, j’acceptais volontiers son verre. Par contre pour le gros cigare, niet, même s’il me braquait un fusil à la tempe.

Avec ses gardes du corps il m'a vraiment fait flipper. Son épouse est bien protégée.

Avec ses gardes du corps il m’a vraiment fait flipper. Son épouse est bien protégée.

Bien commencer le “boulot” : Un premier rendez-vous prometteur

Boris m’expliqua, ensuite, les réelles raisons de ma présence chez eux. En fait, il est un important homme d’affaires qui voyage beaucoup et pour encore plusieurs années. De ce fait, il avait peu de temps à consacrer à sa femme, surtout sur le plan sexuel.

Je devais, donc, à sa demande, venir pour satisfaire ses envies. Toutefois, Boris était impératif sur certains points : Interdiction de déjeuner, dîner ou de faire quoi que ce soit avec sa femme à part baiser. Je ne devais être qu’un réconfort charnel et aucun rapprochement d’un point de vue sentimental n’était permis. Je devais également être disponible dès que mon téléphone sonnerait.

Une voiture m’escorterait à l’aller et au retour et le paiement de ma prestation se ferait à la fin de chaque séance. Un pourboire me serait offert si je satisfaisais particulièrement bien sa femme.

Ce fut ainsi que ma collaboration avec Boris et Rachel débuta. Pas plus tard que le lendemain, mon téléphone sonna. Il s’agissait de Rachel qui souhaitait vivement voir de quoi j’étais capable. À mon arrivée, une servante me guida jusqu’à la porte d’une grande chambre. Rachel m’y attendait. Elle était habillée d’une très belle lingerie fine avec une nuisette en soie qui couvrait à peine ses seins. D’ailleurs, elle avait de très beaux seins, refaits sûrement, mais très beaux.

Une séance de sexe bien rémunérée

Elle ne perdit pas son temps et m’invita à m’allonger sur le grand lit. Elle se plaça au-dessus de moi, puis se mit à déboutonner ma chemise. En découvrant mon torse et mes abdominaux, elle eut un petit frisson de désir qui accentua son excitation. J’aime faire cet effet-là aux femmes.

Elle m’embrassa le corps, se retourna complètement pour placer ses fesses et sa chatte pile au niveau de mon visage, pendant qu’elle retirait mon pantalon et découvrait mon sexe tout dur. Une séance torride de sexe oral débutait, alors. Elle aimait particulièrement lorsque je lui mordillais la chatte. Elle aimait pousser de véritables cris de gémissement que l’on pouvait sans doute entendre dans les pièces voisines de la demeure lorsque l’on faisait l’amour.

Une fois que nous en avions fini, nous nous rhabillions, et elle sortit un bon paquet de billets bien emballés dans une enveloppe. Puis, elle sortit une autre enveloppe et m’expliqua que c’était un pourboire pour mon service, tout en me faisant un clin d’œil.

Parmi toutes les clientes, Rachel est ma priorité absolue. Nous nous voyons régulièrement deux fois par semaine et elle me paie extrêmement bien, de quoi largement arrondir mes fins de mois.

Greta et Nico, un couple adepte de triolisme déviant

D’autres clients figurent parmi mes habitués, Greta et Nico. Il s’agit d’un couple marié qui est passionné de tout ce qui est farfelu dans le sexe. Fétichisme, masochisme et autres pratiques déjantées, les deux en sont adeptes.

En faisant appel à mes services, ils m’ont expliqué qu’ils souhaitaient tester le triolisme, mais que Greta n’était pas trop partante pour intégrer une femme dans leur couple, par jalousie. Ils ont alors décidé de faire appel à mes services afin de satisfaire leur fantasme.

Greta et Nico sont relativement jeunes, dans les 25 ans. N’ayant pas encore d’enfants, ils jugent que leurs désirs en tant que jeune couple n’étaient pas encore rassasiés. Donc les enfants pouvaient attendre.

Je les aime vraiment bien. Ils sont des gamins dans leur tête, toujours en train de s’amuser, de se taquiner et de ne jamais rien prendre au sérieux. Par contre, ce sont deux jeunes qui ont percé sur le business en ligne, genre marketing digital et autres spécialités du web. À eux deux, ce sont de véritables multimillionnaires dont l’apparence et le comportement ne laissent présager rien de tel.

Un fort penchant candauliste allié à des tendances SM

J’avais pour habitude de me rendre chez eux une fois par semaine. Le couple intégrait souvent dans nos parties de sexe à trois leur penchant pour le masochisme. Par exemple, Nico me demandait de pénétrer Greta tout en la cravachant. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point elle aimait qu’on lui fasse mal pendant qu’elle se faisait baiser. Son corps était même recouvert de micro-cicatrices dont les deux se souvenaient à peine des causes. Trop défoncés qu’ils étaient pendant ces séances spéciales…

Ce jeune couple est très déjanté et chaud comme la braise quand il veut

Ce jeune couple est très déjanté et chaud comme la braise quand il veut

Pendant que je m’exécutais, donc, Nico nous filmait. On se croyait dans un tournage de film pornographique. Il se masturbait tout en voyant sa femme se faire pénétrer et cravacher, tirer les cheveux ou se faire bifler.

Greta avait même supplié pour que Nico et moi la pénétrions simultanément. Si cela ne gênait pas Nico, j’étais partant pour une première expérience de ce genre. Au final, chacune de nos parties de jambes en l’air à trois était une séance de défoulement total et de découverte de nouvelles facettes du sexe.

Au bout de deux mois à profiter de mes services, le couple m’a remercié pour les bons moments passés ensemble. Puis ils m’ont avoué qu’ils allaient passer à une autre folie. D’ailleurs, leur remerciement s’est soldé par un très beau chèque témoignant de leur satisfaction.

Émilie, la jeune épouse matérialiste

La dernière cliente que j’ai eue s’appelle Émilie. Il s’agit d’une petite bimbo de 23 ans à peine, mariée à un businessman, Denis, sexagénaire quasiment impuissant et qui n’aurait plus beaucoup de temps devant lui. Les excès de la vie ont eu raison de sa santé depuis quelques temps maintenant.

Son entourage met en doute la sincérité de l’amour que lui porte Émilie. Toutefois, la jeunette n’a que faire des avis des autres, et profite au maximum de l’argent de Denis. Le dernier caprice d’Émilie : Avoir son jouer sexuel rien qu’à elle pour combler les fantasmes que Denis n’était plus en mesure de lui procurer. Et ce jouet, c’était moi, bien sûr.

Denis était quelqu’un de très occupé, non plus par ses affaires qui tournaient à merveille au quatre coins du monde, mais par ses va-et-vient à l’hôpital, ses analyses et bilans de santé. Il disposait même de soins avec du personnel soignant à son domicile.

Elle profite de son argent pour baiser avec des gigolos qui la font jouir

Elle profite de son argent pour baiser avec des gigolos qui la font jouir

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au mercredi 22 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Il avait alors laissé le soin à Émilie de trouver son joujou sexuel, mais de le lui présenter impérativement avant, pour validation. Je fus le candidat sélectionné et en venant faire mon entrevue avec le couple, je découvris un vieux débris croulant sous le poids de l’âge, mais extrêmement fortuné. À ses côtés, une superbe poupée blonde toute jeune, avec des vêtements et chaussures de marque, et des bijoux étincelants.

Profil de petite salope avide de sexe

L’avantage avec Émilie et Denis, c’est que je pouvais gérer mon emploi du temps, étant donné qu’Émilie n’avait rien à faire de ses journées. Cela me donnait la liberté d’arranger mes séances de sport, de jongler avec les appels de Rachel et de gérer les autres clientes éventuelles tout en satisfaisant la belle Émilie.

La jeune femme avait un physique de mannequin. Ses longues jambes, ses fesses et sa poitrine bien entretenues plaisent forcément aux hommes. Elle était également tout excitée à l’idée de m’avoir comme objet de satisfaction de ses désirs sexuels personnels, et cela allait me faciliter la tâche.

Au moment de notre premier rendez-vous, elle s’est faite toute belle et sexy. Un short très court laissait entrevoir le galbe de ses fesses et un petit haut bien serré lui moulait les seins. En se déshabillant comme pour un strip tease, elle me laissa découvrir un magnifique corps aux courbes plus féminines que jamais. Dommage que le vieux Denis ne puisse pas profiter de tout cela.

Elle suçait et léchait mon sexe comme personne. À son âge, elle était drôlement expérimentée. Émilie aimait qu’on la prenne sauvagement et brutalement, une chose que Denis ne pouvait, et ne pourrait jamais plus lui faire. Elle eut même plusieurs orgasmes durant notre première partie de jambe en l’air. Jusqu’à aujourd’hui, nous avons régulièrement rendez-vous dans leur belle maison pour satisfaire ses besoins de sexe.

Bien entendu la prostitution est interdite, et je vis ces expériences avant tout pour ma passion du sexe. Je n’encourage donc personne à faire comme moi.  J’espère juste vous avoir transmis le plaisir que je prends au travers de toutes ces rencontres.

Comment embaucher cette belle femme sans se compromettre ?

Comment embaucher cette belle femme sans se compromettre ?
Le professionnalisme de Nathalie est au-dessus de tout soupçon, et je le sais depuis que je l’ai rencontrée pour la première fois. C’était lors de son embauche, à l’entretien final. Nous recherchions un directeur commercial, et elle était largement au-dessus de tous les autres candidats. J’avais vu les résultats des tests, les appréciations du responsable...

Cassandra, une jeune domina rencontrée en club

Cassandra, une jeune domina rencontrée en club
Avez-vous déjà ressenti une telle attirance pour une personne au point que vous êtes en mesure de tout accepter pour elle ? Je ne parle pas uniquement d’amour, mais d’une attirance physique, voire sexuelle. Si vous n’avez jamais éprouvé ce sentiment, vous ne serez pas en mesure de comprendre ce qui m’est arrivé il y a...

Cette sublime MILF qui n’a pas froid aux yeux

Cette sublime MILF qui n’a pas froid aux yeux
Au travail, j'ai un poste à responsabilité qui me rend nerveux et parfois impulsif. Souvent, je pense à aller me masturber aux toilettes pour me calmer, et parce que j'ai très envie de baiser. Sauf quand Céline, une MILF vraiment bonne me rejoint à côté du boulot pour une gâterie. Là, il n'y a plus...