Chaud lapin en apparence, qui finalement se débine


Je fulmine dans le taxi qui me ramène chez moi, et comme d’habitude je me promets de ne plus jamais aller à un rendez-vous avec quelqu’un rencontré sur Tinder. Je sais bien que je ne tiendrais pas ma promesse, c’est bien trop pratique pour trouver des plans culs, mais à chaque fois que je tombe sur un qui ment sur son profil, ça m’énerve.

Retour aux histoires candaulistes de femmes coquines

Tinder : Est-ce que ça marche ?

Je ne comprends pas ceux qui font ça. Ils pensent vraiment que je ne vais pas me rendre compte que leurs photos étaient fausses ? Ou peut-être qu’ils s’imaginent que je vais croire qu’ils ont pris vingt kilos et perdu la moitié de leurs cheveux en quelques jours ? J’aimerais bien voir leur tête si une fille leur faisait ça et qu’il perdait eux aussi leur temps.

Cela m’énerve d’autant plus qu’en plus des cinquante euros de taxi jetés pour rien, j’ai perdu mon vendredi soir. J’aurais mieux fait de sortir seule dans un bar, c’est sûr que je trouvais quelqu’un. Une grande blonde à forte poitrine, tous les hommes en raffolent, même ceux qui prétendent ne pas accorder d’importance au physique.

Chauffer le taxi pendant le retour de soirée

D’ailleurs, je remarque que le chauffeur de taxi me reluque dans le rétroviseur. Je décide de m’amuser un peu avec lui et je tire discrètement sur ma robe jusqu’à ce que mes tétons dépassent de mon décolleté. Ses yeux s’écarquillent, mais il ne dit rien. J’apprécie son comportement respectueux et décide de nous faire un petit plaisir mutuel.

Je me penche donc vers l’avant et pose ma main sur la bosse qui déforme son pantalon. Il se crispe mais ne dit rien et continue à conduire à travers Paris pendant que je le sens grossir sous mes caresses. J’aimerais prendre mon temps, mais mon appartement est à présent à moins de cinq minutes et j’ouvre sa braguette pour libérer sa queue dressée.

Rentrer de soirée avec l'envie de baiser... Il faut clairement que je trouve un mec pour ce soir
Rentrer d’un apéro avec l’envie de baiser… Il faut clairement que je trouve un mec pour ce soir

Que c’est bon d’avoir une bonne bite bien dure en main ! Au moins je n’aurais pas perdu totalement ma soirée !

Je le branle vite fait, souhaitant le faire jouir avant que l’on arrive au pied de mon immeuble. Sentant que je risque de le laisser sur sa faim si nous arrivons à destination trop vite, il ralentit afin de prendre les feux rouges. Sa tactique marche, et il jouit sur son tableau de bord au moment où nous tournons dans ma rue. Puis il me dépose devant chez moi, et me remercie d’un clin d’œil :

Cette course est pour moi, mademoiselle. Et merci pour le pourboire !

Comment trouver un mec fiable pour un plan cul en soirée ?

Je rentre chez moi un peu moins énervée, mais toujours aussi frustrée. Dans l’ascenseur qui m’emmène au dernier étage je me demande s’il vaut mieux que je me masturbe en matant du porno sur le net, ou si je me mets en quête d’un nouvel homme. Avec un peu de chance, je peux en trouver un dès ce soir, et peut être qu’il aura envie de venir jusqu’à chez moi ?

Plongée dans mes pensées, je ne remarque pas tout de suite l’homme qui attend assis devant ma porte en pianotant sur son téléphone. Je le reconnais immédiatement et reste bouche bée devant le spectacle qui s’offre devant mes yeux.

C’est Jérôme, mon voisin. Jérôme, qui travaille comme modèle de sous-vêtements pour Emporio Armani. Jérôme, qui jongle entre ses trois petites amies, une brune, une blonde et une rousse. Jérôme, qui est entièrement nu sur le pas de ma porte et me regarde en souriant :

« Bonsoir Alice, j’espère que je t’ai pas fait peur. On s’est engueulé avec Denisa et elle m’a mis dehors. Je commençais à me dire que j’allais devoir dormir dans le couloir. Pourrais-je dormir chez toi ce soir, le temps que tout se tasse ? »

Je n’ai aucune idée de qui est Denisa, je ne sais pas comment elle a fait pour le mettre à la porte de son propre appartement, et je ne vois pas comment il compte arranger les choses avec elle en passant la nuit chez moi, mais rien de tout ça ne m’importe. Je sais reconnaître une opportunité lorsqu’elle se présente, et je ne suis pas le genre de fille à la laisser passer.

Si les dieux du sexe ont décidé de m’envoyer un modèle de lingerie entièrement nu, je ne veux pas les vexer et j’invite donc Jérôme dans mon appartement.

Accueillir un sex symbol chez soi

Je lui dis de prendre ses aises sur le canapé du salon et lui propose une bière, qu’il accepte. Mais je prends bien soin de ne pas lui proposer de vêtements, et augmente le thermostat de quelques degrés, au cas où. Puis je m’assois sur le fauteuil en face de lui et nous commençons à discuter comme si de rien n’était. Je vois bien ses yeux descendre vers ma poitrine régulièrement, et je me dis que finalement cette soirée va se terminer bien mieux que je ne le pensais, lorsqu’il me dit :

« Dis Alice, je sais que c’est bizarre que je te fasse cette remarque alors que je suis moi-même à poil, mais ça m’intrigue… Ça t’arrive souvent de sortir en ville avec les seins à l’air ? »

Je baisse les yeux vers mon décolleté et me rend compte qu’effectivement mes seins sont sortis. J’ai totalement oublié de remonter ma robe après le petit spectacle offert au chauffeur de taxi ! Je me sens un peu stupide, et je décide de lui dire la vérité et je lui raconte ma soirée. Il rigole, puis conclut avec un sourire charmeur :

« Il a bien de la chance ce chauffeur de taxi. »

L’invitation est tellement évidente qu’elle me paralyse. Je ne suis pas du genre timide et je n’ai pas froid aux yeux quand il s’agit de sexe, mais savoir qu’un homme sur lequel des millions de femmes fantasment me désire est quelque chose de nouveau pour moi. Je ne sais comment réagir.

Très chaude pour mon invité d’un soir

Ne sachant que dire, je préfère me taire. Il me dévore des yeux, et cela m’excite. Il s’allonge alors contre le dossier du canapé et écarte ses cuisses musclées, me laissant découvrir sans ambiguïté pourquoi il est modèle pour des boxers et autres caleçons.

Il est incroyablement doté, et pourtant il n’est pas encore en érection.

Mon regard fixé sur lui, je me déshabille aussi et adopte la même position que lui, allongée dans le fauteuil d’en face, les jambes écartées. Cela a l’effet escompté, et je vois son sexe se gonfler doucement, se redressant peu à peu. Je suis tellement mouillée que je ne peux m’empêcher de commencer à me caresser entre les cuisses, et lorsqu’il en fait de même je m’introduis un doigt entre les lèvres avec un soupir.

La main gauche sur mon clitoris, la main droite à l’intérieur de ma chatte humide, je regarde Jérôme se caresser les couilles en face de moi. Sa queue n’en finit pas d’enfler. Longue, large et bien raide, elle me fait envie. Je me masturbe en m’imaginant ce que cela va être de le prendre en main, de sentir les veines gonflées le long de son chibre raide comme un bout de bois.

Brûlante d’envie de me faire défoncer le cul

Je dégouline en anticipation de cette queue gigantesque se frayant un passage entre mes lèvres gonflées, me pénétrant sans relâche, me faisant jouir encore et encore. Je veux le recevoir entre mes fesses, j’ai envie de sentir comment il m’écarte l’anus avec son gland énorme, de profiter de la douleur initiale qui fait place petit à petit au plaisir au fur et à mesure que mes muscles se détendent. J’ai envie qu’il me bourre le cul avec sa grosse bite.

N’en pouvant plus, je quitte mon fauteuil et vient prendre place entre ses cuisses écartées. Sa queue parait encore plus impressionnante vue de près. Du bout de la langue, je la goûte, je la lèche de haut en bas puis de bas en haut. Je m’attarde sur ses testicules gonflés à bloc, rasés de près, à la peau si fine et si sensible. Je joue avec son beau gland rose, prenant mon temps pour découvrir chaque recoin du bout de la langue.

Baiser avec un mannequin comme Jérôme, ça n'arrive pas très souvent
Baiser avec un mannequin comme Jérôme, ça n’arrive pas très souvent

Puis j’ouvre grand la bouche et commence à avaler ce membre incroyable. Jamais je n’ai eu la possibilité de me faire plaisir avec une aussi grosse queue. Même dans les films pornos que je regarde, les acteurs ne sont pas aussi bien membrés. Ma bouche semble déjà pleine, et son gland a à peine franchit me lèvres. Je ne sais pas jusqu’où je peux l’avaler, mais je suis bien décidée à faire de mon mieux et, encouragée par sa main sur ma nuque, je l’engloutis à chaque fois un peu plus profondément.

C’est alors qu’un téléphone sonne.

Utilisée puis délaissée par ce salopard

Jérôme sursaute et je le laisse échapper d’entre mes lèvres. Il bredouille un faible « excuse-moi » en se levant, puis va s’enfermer dans ma cuisine avec mon téléphone. Il en ressort moins d’une minute plus tard et, sans me regarder, se dirige vers la porte. Il prend tout de même le temps de s’arrêter pour me lancer d’un ton honteux :

« Denisa me demande où je suis, je dois y aller. Merci pour tout. »

Je n’arrive pas à y croire. Il m’a vraiment laissée toute seule, en plein milieu d’une pipe qui ne devait être que le début d’une nuit magique ? Je sens la colère monter en moi, et je ne peux m’empêcher d’exploser.

« Pauvre con ! Sale petit con, avec ta grosse bite qui sert à rien ! Va donc baiser ta grosse pute, espèce de salaud ! T’es rien qu’un puceau inutile ! »

Déverser un flot d’insultes me permet de me calmer, et au bout de quelques minutes je tombe sur le canapé, lessivée. Je suis encore plus frustrée qu’en rentrant de mon rendez-vous raté. Je passe une main entre mes cuisses pour découvrir sans surprises que je dégouline toujours. J’ai besoin de relâcher la pression.

Comment effacer cette profonde frustration sexuelle ?

Dans ces moments-là, internet est mon meilleur ami. Je sors mon jouet préféré de ma table de nuit, et recherche quelques pornos sur le site.

Tous me paraissent décevants. Je n’arrive pas à trouver une seule vidéo avec un mec vraiment bien membré. C’est pas possible, tous les acteurs me semblent avoir une queue minuscule !

Résignée, je lance une recherche de photos de Jérôme en boxer et en seulement quelques secondes je peux de nouveau admirer son corps musclé et la magnifique bosse de son pantalon. Mon vibrateur bien calé entre mes cuisses, je me fais jouir en repensant à la magnifique queue que je tenais entre mes lèvres quelques minutes auparavant.

De l’appart d’à côté, j’entends des cris qui indubitablement sont ceux d’une femme atteignant l’orgasme. Quelle salope cette Denisa !

Tromper mon mari avec un black musclé

Tromper mon mari avec un black musclé
L'envie de rencontrer un amant black naît chez beaucoup de femmes. Souvent, les couples éloignés des fantasmes sexuels, lorsqu'ils se libèrent, s'avouent des idées croustillantes. Au risque de choquer, ils s'avouent en toute transparence leur profondes envies. Plus l'aveu est transgressif, plus la confiance s'en retrouve renforcée au sein du couple. L'envie perverse par la...

Comment j’ai craqué facilement pour un pilote de ligne

Comment j’ai craqué facilement pour un pilote de ligne
Je prends souvent l’avion. À vrai dire, je passe un peu ma vie entre les aéroports et les hôtels. Je suis à mon bureau seulement 2 ou 3 jours par mois, et cela fait des lustres que je n’ai pas dormi plus de 3 nuits de suite dans mon lit. Je me dis souvent que...

Comment séduire un videur pour entrer en boîte

Comment séduire un videur pour entrer en boîte
C’est samedi soir, et je me prépare pour sortir en ville. J’ai choisi un maquillage discret mais tendance, mes longs cheveux blonds en queue de cheval sont tenus par un joli ruban rouge, assorti à ma nouvelle robe achetée le jour même. Courte, avec un long décolleté dans le dos et moulante au niveau de...

Votre hôte et serviteur. L'équipe de Candaule.fr et moi-même veillons en permanence à ce que votre expérience sur le site soit la plus agréable possible. Pour échanger avec la communauté de Candaule.fr (forum, tchat et messagerie), vous devez être inscrit·e.