Des amants vieux, pervers et bedonnants pour ma femme distinguée


Je voudrais partager avec vous un fantasme que j’ai depuis longtemps : j’imagine ma femme faisant l’amour avec des vieux, des gros, des libidineux mal lavés. Pourquoi une telle idée ? Je n’en sais rien, mais elle m’obsède. L’idée de savoir ma femme souillée par des vieillards sales me fait bander, je n’y peux rien.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

J’imagine ma femme avec des hommes répugnants

Cela fait longtemps que je rêve de voir un ou plusieurs hommes faire l’amour à ma femme. Lorsque nous faisons l’amour, ce qui n’arrive plus trop souvent je dois l’avouer, je rêve qu’elle couche avec d’autres hommes. Au fil du temps, je me suis créé des personnages qui baisent ma femme à ma place et la plupart du temps ils sont vieux, gros, moches et obscènes.

Je rêve de voir ces hommes lui faire des choses que jamais je n’oserais lui proposer. Ils sont nus et ils l’attachent aux barreaux du lit et se masturbent sur elle ou lui enfonce des godes dans la chatte. Je n’arrête pas de penser à ces choses et il m’est quasiment impossible d’imaginer qu’elle ait une relation normale avec de jeunes hommes bien membrés.

 

Sélection de produits pour Cocus confirmés

 

Non ! Lorsque j’imagine ma femme au lit, je la vois avec ce genre d’individus ventripotents, chauves et pervers. Il n’y a que comme cela que j’arrive à avoir une érection lorsque nous faisons l’amour. Et c’est avec ce genre de pensées que je me motive lorsque je me masturbe. Je ne pense pas à d’autres femmes sexy et je ne me vois pas en train de baiser des mannequins. Désormais je ne vois que de vieux obèses en train de baiser ma femme et cela me procure un plaisir intense.

Je rêve d'hommes gros et vicieux pour mon épouse

Je rêve d’hommes gros et vicieux pour mon épouse

Ce plombier repoussant déclencha mon fantasme

Je crois que tout a commencé lorsque ce plombier est venu réparer l’évacuation de notre évier. Il était tout ce qu’il y a de répugnant. Vêtu d’un t-shirt crasseux moulant un énorme ventre, qui retombait sur un vieux jeans qui n’avait pas dû rencontrer de la lessive depuis un moment. Son visage rougi par l’alcool plus que par le soleil était dévoré par une barbe en bataille. 

Bref, il était tout simplement repoussant. Comme j’étais occupé au téléphone avec un client, c’est ma femme qui lui expliqua le problème. J’ai bien vu que ce gros dégueulasse la reluquait avec grand intérêt. Et je me suis immédiatement dit que si je n’avais pas été là, il aurait pu lui faire des avances.  

Tout à ma discussion, je regardais le plombier s’intéresser à ma femme et je me mis à imaginer une scène folle. Il prenait ma femme sur l’évier et je voyais son cul blanc et poilu aller et venir. Ma femme était assise sur le rebord de l’évier et elle lui criait de la baiser encore plus fort. Le plombier avait son jeans aux chevilles et il besognait ma femme en grognant. 

Des hommes dégueulasses qui baiseraient ma chérie

Cette vision m’excita terriblement sans que je sache vraiment pourquoi. Et depuis ce jour, je me mis à imaginer ma femme avec tous les hommes que je croisais, principalement les gros, les vieux et même les clochards. Surtout les clochards. Plus le personnage était dégoûtant et moins il faisait envie, et plus je l’imaginais en train de fourrer ma femme par tous les trous. 

Ce fantasme prit de l’ampleur et je commençai à faire des allusions à ma femme. Dès que je voyais un homme qui correspondait à ces critères, je lui demandais ce qu’elle en pensait et sur le ton de la boutade, je lui disais : « et si tu l’avais comme mari, lui, tu ferais quoi ? » Bien entendu, elle me répondait qu’une telle question était idiote et qu’elle ne pourrait pas avoir de mari comme ça. 

Inconsciemment, je pense que j’aurai aimé qu’elle me dise que ça l’excitait d’avoir un tel bonhomme dans son lit. Mais je crois que c’était ma façon à moi de lui dévoiler mon fantasme. J’aurais tellement envie de tout lui dire, de lui dévoiler tout ce qui me passe par la tête… Mais une telle chose est tout simplement impossible et inimaginable. Alors je me contente de ces petites piques de temps en temps. 

Une obsession chasse l’autre : Suis-je pervers ?

Au fil du temps, ce fantasme est devenu une obsession. Je ne pensais plus qu’à ça, des dizaines et des dizaines de fois dans la journée. Dès que j’apercevais un homme dans le type que j’ai en tête, je l’imaginais à poil et mon épouse était à ses côtés pour le masturber ou le sucer.

Pendant longtemps j’étais abonné à un fil Telegram et je recevais des vidéos tournées par des amateurs. En fait, il s’agissait principalement de vidéos prises par les petits amis, à distance, demandant à leur copine de se masturber devant l’écran. 

Pour une raison ou une autre, ces vidéos avaient été mises sur Internet et circulaient librement. À force de regarder des femmes se masturber les jambes écartées, je finissais par imaginer absolument toutes les femmes en train de se masturber lorsque j’en rencontrais. C’était devenu gênant, car dans un meeting, lors d’une présentation ou dans un restaurant, dans la rue, etc., j’imaginais chaque femme devant moi les jambes écartées devant l’écran et un doigt dans la chatte. 

Il avait fallu que je supprime le fil d’actualité de mon téléphone pour commencer peu à peu à ne plus regarder les femmes sous cet angle. Mais encore maintenant, il m’arrive d’avoir ces images qui me reviennent parfois. Mais elles ont été remplacées par d’autres. Désormais, ce sont les hommes vieux, gros et moches qui baisent ma femme !

Comprendre cette déviance auprès d’un spécialiste

Au bout d’un moment, j’ai fini par prendre rendez-vous chez un spécialiste que j’ai trouvé sur un site médical. Ce n’est pas facile au départ de franchir le cap et de se dire que ces fantasmes n’entrent pas dans la normalité, et qu’il faut consulter. Je choisis un homme, car je ne me voyais déballer tout cela devant une femme. J’aurai eu trop peur d’être jugé et de passer pour un pervers. 

Ainsi j’expliquais tout au spécialiste qui me reçut. À ma grande stupéfaction, il m’expliqua que les fantasmes étaient tout à fait normaux. En fait, il ne fallait pas que je pense que je sois détraqué, malade, vicieux ou d’autre chose encore. Le spécialiste m’expliqua que ces idées, ces films que je me faisais étaient en quelque sorte comme des rêves. Ils n’étaient que l’expression de certaines choses refoulées au plus profond de nous. 

En effet, je compris que les fantasmes sont en fait une manière pour l’esprit de s’exprimer, de faire ressortir certaines choses que nous aurions vues dans notre enfance ou autre. Pour lui, tout a rapport à la petite enfance et tout cela est dissimulé dans l’inconscient. Ces fantasmes ne seraient que la conséquence de tout un tas d’émotions enfouies et refoulées.

Il y a aussi de bons coups parmi les vieux salauds

Il y a aussi de bons coups parmi les vieux salauds

Ma découverte du candaulisme, le meilleur remède

Je compris alors que dans le domaine du fantasme tout, tout est permis. Même les choses les plus folles ! C’était donc tout à fait normal d’avoir ces visions, d’imaginer de telles choses et qu’il fallait plutôt que je cherche à comprendre d’où elles venaient, ce qui n’était plus de son ressort, mais il me donna l’adresse d’un thérapeute. 

Je ne suis jamais allé voir ce thérapeute. Je ne cherche pas à savoir pourquoi j’ai ces idées. À un moment donné, je me suis vraiment demandé si je devais en parler à la principale intéressée, ma femme. Puis j’ai décidé de ne pas le faire. Le fantasme doit rester un fantasme. Ceci dit, je me suis posé la question. Et si ma femme baisait réellement devant moi avec un des personnages de mon imagination ? Comment le prendrais-je ? J’avoue que je me pose encore cette question, car imaginer une situation est une chose, mais la réaliser en est une autre.

C’est la raison sur laquelle je me suis mis à fréquenter les sites qui traitent du candaulisme. Et je vois, d’après les récits, que beaucoup de couples ont franchi le pas, du fantasme à la réalité. J’avoue que je suis fasciné par le courage qu’ont eu ces couples pour réaliser leurs fantasmes. Je lis tous les récits avec un très grand intérêt et au vu de ce que je lis, je pense que mon fantasme, finalement, n’est pas si terrible.

L’avouer à ma femme et tâter sa réaction

Alors je me suis mis à réfléchir. Je m’étais dit que nous ne franchirions jamais le pas ; que je n’en parlerai jamais à mon épouse. Je pensais continuer à me branler dans les toilettes en fantasmant, sans jamais proposer à ma femme de baiser avec un autre homme devant moi. Pourtant je vois que dans tous les couples qui ont franchi le pas, beaucoup sont épanouis, bien davantage que je ne peux l’être.

Ce serait là un nouveau départ. Alors j’ai commencé à en parler à ma femme. Non pas directement, mais je lui ai dit que j’avais des amis au bureau qui m’avaient parlé d’une pratique sexuelle qui s’appelle le candaulisme. Je lui ai montré des extraits de ce forum, et j’ai fait en sorte qu’elle en lise quelques sujets publiés. 

Pour tout vous dire, elle a été choquée de savoir que ce genre de pratique existait et bien entendu. Elle y est ainsi allée de tous les clichés sur la question. Je me suis bien gardé de la contredire. Puis un moment, elle me demanda ce que j’en pensais. Et en riant, je lui ai alors dit que mon fantasme était qu’elle se fasse prendre par un vieux, gros, moche et vicieux. Elle m’a regardé avec étonnement et m’a demandé si j’étais sérieux. Je suis parti dans un grand éclat de rire et je lui ai dit que non bien sûr, je venais d’imaginer la chose.

Fantasme récurrent des vieux obèses qui défoncent mon épouse

J’avais crevé l’abcès et je me sentais libéré. Je venais de lui avouer, sur le ton de l’humour, ce à quoi je pensais depuis longtemps. Je me sentis mieux. Cette discussion m’avait fait un bien fou même si je savais très bien comment mon épouse réagirait. Je ne la connais que trop, mais il était important pour moi de partager ce fantasme avec elle.

Plus je les trouve pervers et sales, plus ils conviennent à mes envies tordues

Plus je les trouve pervers et sales, plus ils conviennent à mes envies tordues

Le soir, au moment de se coucher, elle revint sur notre discussion et me demanda si j’étais sérieux quand je lui ai dit comment je l’imaginais. Cela l’avait torturé durant toute la journée. Je vis alors que j’étais peut-être allé un peu trop loin et je la rassurai en lui disant que ce n’était qu’une boutade et qu’il ne fallait pas qu’elle s’inquiète.

Mais, à peine la lumière éteinte, je commençai d’imager un groupe de vieux, les couilles pendant sous leur bites ridées. Ils attendaient leur tour pour baiser ma femme dans un superbe gang bang du troisième âge ! Après tout, les fantasmes finalement, ne sont pas tous faits pour être réalisés…

L’art de tromper l’ennui

L’art de tromper l’ennui
Ma femme a fait une chose scandaleuse, impardonnable, donc follement excitante. Nous étions cinq autour d’une toute petite table de bistrot, nous prenions un verre en attendant que notre table se libère au restaurant. Nous étions deux couples, dont ma femme et moi et un homme, Charles. Plutôt jeune, pas trop mal de sa personne,...

Ma femme baisée en cam

Ma femme baisée en cam
C’est en m’inscrivant sur un site de rencontre que je me suis rendu compte que ma femme me trompait. Je cherchais tranquillement une femme des environs qui serait ouverte à une aventure extra-conjugale, lorsque je suis tombé sur son profil. Son visage était caché mais je n’ai eu aucun problème à la reconnaitre : ses longs...

Ma femme me trompe et j’accepte son infidélité

Ma femme me trompe et j’accepte son infidélité
Je m’appelle Christian, trente-cinq ans, marié à Chloé, et père de deux beaux petits monstres, Tristan, sept ans et Eva qui vient tout juste de souffler ses quatre bougies. Nous sommes une petite famille qui mène une vie tranquille, naviguant au gré du vent sans chercher de complications. Je travaille comme architecte pour une grande...