Mon voisin rocker, ce traître insoupçonné, danger pour ma famille


En soi, je n’ai rien contre lui. Il est mal vu dans le quartier, mais c’est parce que les gens sont pleins de préjugés. Ils n’acceptent pas son métier. Il y a une part de jalousie, c’est certain. Mais c’est surtout que dans un quartier résidentiel bobo, être chanteur d’un groupe de black métal, ça ne passe pas bien. Il paraît qu’il est connu, mais quand il est arrivé je n’avais absolument aucune idée de qui il était. Et, franchement, mis à part ses cheveux longs, il a l’air tout à fait normal quand je le croise dans la rue. Avec ses jeans pour aller aux fraises et ses chemises à carreaux, il ressemble plus à un informaticien qui passe ses journées à pianoter sur un clavier, qu’à un sataniste invoquant des démons.

Et pourtant, je jure que ce mec est un vrai salaud, surtout avec les femmes de ma vie.

Retour aux histoires candaulistes de maris cocus

Un voisin hors du commun qui intrigue

Quand les rumeurs ont commencé à circuler sur le nouveau voisin, je n’y ai pas cru. Ici, comme un peu partout, les gens aiment les commérages. Mais, à force que tout le monde en parle, j’ai décidé de chercher sur Internet. Quand j’ai vu ses vidéos sur YouTube, j’ai eu du mal à y croire.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Les vêtements, le maquillage, c’est évident que ça change un homme. Ça m’a surpris de le voir habillé tout en noir, avec le visage peint un blanc comme Gene Simmons. Et ses cheveux, qui sont toujours lavés et attachés en queue de cheval quand je le croise en partant au bureau, étaient détachés et luisants. Cela m’a laissé perplexe, et je n’ai pas pu résister à la curiosité qui me dévorait.

Un jour que nous nous sommes croisés aux poubelles, je lui ai demandé comment il faisait pour se métamorphoser ainsi lorsqu’il est sur scène. Cela l’a fait rire. Puis il m’a dit que les maquilleurs étaient les vrais artistes dans le monde du show-business. Il a sûrement raison. Moi, je ne sais rien sur le sujet, je travaille dans l’immobilier.

Non, clairement je n’ai aucun problème avec lui. J’aurais même tendance à le trouver sympathique. Vraiment, j’ai le plus grand respect pour sa simplicité.

Mais je commence à avoir des doutes sur lui.

Quels jeux nocturnes ma fille pratique-t-elle ?

Tout a commencé il y a deux semaines, un soir de semaine. J’avais passé la soirée au bar avec des amis à regarder la Ligue des Champions, et j’étais rentré assez tard. En arrivant à la maison, il me sembla bien voir quelqu’un sortir par la fenêtre, et filer dans le jardin d’à côté. Il faisait noir, ce n’était qu’une ombre, et j’étais bourré. Sur le moment, je n’y fis pas vraiment attention.

Mais le lendemain matin, je ne pus m’empêcher de remarquer les cernes sous les yeux de ma fille. Quand je lui demandai si elle allait bien, elle me mentit de façon flagrante avant de s’emporter comme quoi je ne la laissai pas vivre.

Avoir une fille de 17 ans à la maison, ce n’est pas de tout repos. Surtout quand, objectivement, elle est superbe. Je sais bien qu’elle a énormément de prétendants, aussi bien au lycée que dans le voisinage.

Sexy comme sa mère, ma fille attire les regards et la convoitise de nombreux hommes d'âge mûr
Sexy comme sa mère, ma fille attire les regards et la convoitise de nombreux hommes d’âge mûr

Les doutes m’assaillirent immédiatement, et ne me quittèrent plus pendant des jours. Il faut dire que c’était le cas classique : la belle adolescente un peu perdue, la rockstar… Comment ne pas m’inquiéter ? Mais je n’avais aucune preuve, seulement des soupçons, et je ne voulais pas faire de scandale si cela était injustifié.

J’aurais pu en parler à ma femme, mais je savais qu’elle n’aurait pas mon sang froid et ma patience. Elle serait capable d’aller sonner chez le voisin et de lui arracher les yeux, ou autre chose, juste parce que j’ai vu cette ombre dans le jardin. Et la vérité, c’est que je n’étais même pas sûr de ce que j’avais vu.

Que fait cette homme chez moi avec ma petite princesse ?

Mes doutes se confirmèrent la semaine suivante. Cette fois-ci, j’avais bu moins que d’habitude. Je voulais être lucide et certain de ce que je voyais. J’avais aussi décidé de rentrer un peu plus tôt, résistant à la tentation de refaire le match avec les copains après le coup de sifflet final.

J’attendais au coin de la rue, observant ma maison, quand je le vis. Cette fois-ci, il sortit tranquillement par la porte d’entrée et regagna sa maison en sifflotant. Il savait que j’avais coutume de rentrer bien plus tard, et ne s’imaginait pas pouvoir être repéré. La semaine précédente, il n’avait pas vu l’heure passer. C’est certainement pour cela qu’il était sorti comme un voleur par la fenêtre, de peur d’être pris en flagrant délit.

J’étais en même temps furieux et soulagé. Le motif de ma colère était évident, je ne pouvais pas accepter qu’un prétendu artiste de près de 40 ans dévergonde et souille la réputation de ma petite fille. Mais j’étais soulagé d’avoir ma réponse. Il n’y avait plus de doutes, et je pouvais maintenant agir en connaissance de cause.

Je fis quelques tours de pâtés de maisons pour m’éclaircir l’esprit et penser à la démarche à suivre. Je rentrai ensuite tranquillement, à l’heure habituelle, ayant pris ma décision sur ce que je devais faire. Ma femme me demanda si j’avais passé une bonne soirée, et je lui dis que oui, comme toujours. Je ne souhaitai pas l’inquiéter avec tout ceci. Pas si je pouvais régler ça rapidement.

Ma chère Sarah me dévoile enfin ce qu’elle a sur le coeur

Le lendemain, ma fille avait l’heure plus fatiguée que jamais, mais je ne dis rien. Je ne voulais pas de scène devant le reste de la famille. Ce n’est que le samedi suivant, alors que sa mère était partie au club de tennis avec notre fils, que je la pris à part, calmement, mais fermement.

Je lui dis que je voyais bien que quelque chose n’allait pas, qu’elle n’était pas dans son assiette, que quelque chose la perturbait. Donc je lui rappelai que j’étais son père, que j’étais là pour l’aider, et qu’elle ne devait pas hésiter à m’en parler.

Je m’étais préparé à plusieurs réactions de sa part, mais pas à celle-ci. Elle éclata en sanglots, et me tomba dans les bras. Elle passa ainsi plusieurs minutes à pleurer contre mon épaule, incapable d’articuler un mot, et je la consolai comme je le pouvais, sans vraiment comprendre ce qu’il se passait.

Quand elle récupéra ses esprits, elle m’avoua tout. Et je ne sus pas quoi dire. Je ne m’étais vraiment pas imaginé ce scénario.

M’étais-je fourvoyé dans mes fantasmes de père protecteur ?

Ma fille ne voyait pas de rocker. Elle ne voyait aucun garçon, d’ailleurs. Ma fille était bien trop stressée par ses études. Il faut dire qu’elle voulait intégrer une grande école, mais avait peur que ses résultats ne soient pas assez bons. Alors elle étudiait, encore et encore, mais ce n’était toujours pas suffisant.

Elle avait de bonnes notes, mais d’autres élèves avaient aussi de bonnes notes ? Comment faire pour être certaine d’être la meilleure ? Étudier, bien sûr. Toujours plus.

Elle ne me dit pas qui lui avait donné l’idée, et fourni, les amphétamines qu’elle prenait à présent. Pour ne plus s’endormir sur ses livres le soir, pour pouvoir apprendre, exercer… Et pour obtenir les résultats nécessaires à l’intégration de l’école de ses rêves.

Et moi, je n’avais rien vu. J’avais laissé ma fille lutter toute seule contre le stress des études. Je n’avais pas remarqué qu’elle se ruinait la santé à cause de cela. Pire, j’avais imaginé qu’elle fricotait comme une irresponsable. J’avais cru que ses cernes étaient dus à des nuits de sexe, alors qu’elle ne faisait qu’étudier.

Je me sentais mal de l’avoir abandonné, je me sentais mal de l’avoir mal jugée, et je me sentais mal, car je n’avais aucune idée de comment améliorer la situation. Mais je ne doutais pas un seul instant que j’allais réussir à l’aider. Je n’allais pas laisser tomber ma petite fille, ma petite Sarah chérie.

Le foutu rocker de nouveau dans les parages

Je l’ai croisé hier à la pharmacie du coin. Comme toujours, il était vêtu d’une chemise à carreaux, d’un jean trop court, et ses cheveux étaient attachés en queue de cheval. Il me salua poliment, comme toujours. Je l’avais complètement oublié ces derniers temps.

J’achetais des tisanes calmantes pour ma fille, il achetait deux boites de préservatifs king size, et du lubrifiant.

D’un coup, je me rappelai que cet hypocrite était sorti de chez moi en sifflotant il y a seulement quelques jours. Tout occupé que j’étais par les problèmes de ma fille, j’avais totalement oublié cet épisode ! La fureur me prit, intense, animale. J’avais envie de lui tirer sa queue de cheval de crétin, de le saisir par sa fausse chemise de bucheron, de lui mettre mon poing dans la gueule.

Mais je ne fis rien de tout ça. Faire un scandale dans la pharmacie, risquer de me faire arrêter par la police n’allait pas aider ma petite Sarah. Alors je payais pour les tisanes, et rentrai à la maison les préparer.

Je regardai une série idiote avec ma fille, assis tous les deux sur le canapé, dégustant notre infusion, quand ma femme rentra à la maison. Elle se porta comme d’habitude. Pour elle, rien n’avait changé. Mais moi, je savais.

Une nouvelle fois, cet intrus pénètre chez moi

Je ne suis pas stupide. Si cet abruti de rocker ne vient pas pour ma fille, il vient pour ma femme.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Mais je n’ai pas envie de discussions interminables, je ne veux pas perdre mon temps à écouter des mensonges. J’ai décidé de les prendre en flagrant délit. Je ne sais pas ce que je ferai ensuite, ce n’est pas le plus important pour moi pour l’instant.

C’est de nouvelle soirée Ligue des Champions, et je sors comme toujours pour aller voir le match avec les copains. Mais je ne vais pas jusqu’au bar. Ce soir-là, je n’ai pas envie de voir le match, j’ai autre chose à faire. Alors je me cache au coin de la rue, et j’observe.

Je n’attends pas bien longtemps. Moins d’un quart d’heure après mon départ, monsieur le rocker apparait. Il rentre chez moi sans sonner. Il fait comme chez lui.

Flagrant délit de cocufiage par ma salope de femme

Mon sang bouillonne, mais je reste calme. J’attends. Je les laisse se déshabiller et commencer leur affaire. Surtout, je ne voudrais pas les surprendre alors qu’ils sont encore en train de partager un verre de vin. Je ne veux pas leur laisser la possibilité de prétendre qu’il est venu en tout bien tout honneur. Hors de question d’écouter qu’il est juste venu discuter, ou chercher du sel, ou une connerie comme ça.

Au bout d’une vingtaine de minutes, j’ouvre la porte discrètement. Je les entends. Ils sont dans le salon. Ils n’essaient même pas d’être discrets.

Ma hotwife de femme a bien caché son jeu - Elle se laisser enculer par un autre en mon absence
Ma hotwife de femme a bien caché son jeu – Elle se laisser enculer par un autre en mon absence

Je sors mon téléphone, et commence à enregistrer une vidéo. Je pénètre dans le salon, et sans surprise, je les vois. Ma femme est à quatre pattes sur le tapis, entièrement nue. Il est derrière elle, pénétrant profondément son anus, sa stupide queue de cheval battant le rythme. Le lubrifiant s’explique maintenant.

Ils ne me remarquent même pas, et je continue à les filmer. Je me demande ce qu’il arriverait si cette vidéo se retrouvait sur Internet, et que ses fans le voyaient nu, sans maquillage, avec sa queue de cheval.

Ma femme baisée en cam

Ma femme baisée en cam
C’est en m’inscrivant sur un site de rencontre que je me suis rendu compte que ma femme me trompait. Je cherchais tranquillement une femme des environs qui serait ouverte à une aventure extra-conjugale, lorsque je suis tombé sur son profil. Son visage était caché mais je n’ai eu aucun problème à la reconnaitre : ses longs...

Ma femme branle des inconnus dans des lieux publics

Ma femme branle des inconnus dans des lieux publics
Nous sommes, avec mon épouse, naturistes, libertins, échangistes et nous pratiquons un candaulisme un peu particulier. En effet, j’adore regarder ma femme branler des inconnus dans des lieux publics, principalement en plein jour. Retour aux histoires candaulistes de maris cocus Nos vacances débridées dans les camps naturistes Depuis toujours, nous passons nos vacances dans des...

Comment ma femme me fait payer mon laxisme

Comment ma femme me fait payer mon laxisme
J’ai failli oublier l’anniversaire de ma femme. J’ai des excuses, je suis stressé au boulot et puis après vingt ans de vie commune c’est le genre de choses qui arrivent. On ne fait plus attention à ce genre de détails. Ce qui me dérange le plus, c’est que c’est ma secrétaire qui me l’a rappelé....