Exhib en couple grâce à la technologie : Vive les shows en cam


Je considère que j’ai eu de la chance de faire la connaissance de Yacine. La plupart des autres filles ne seraient pas d’accord avec moi, mais c’est parce qu’elles ne savent pas grand-chose de lui. Oui, on peut dire qu’il n’est pas forcément très attractif. Ce n’est clairement pas le premier garçon sur lequel une fille pose le regard lorsqu’elle rentre dans un bar. Son nez est trop grand, ses lèvres trop fines, ses épaules sont trop chétives, et il a le cul plat. C’est sûrement pour cela que la plupart des gens sont étonnés que je sois avec lui.

Retour aux chroniques libertines

Stéréotype assumé de bombe sexuelle

Soigner mon allure de fille attractive physiquement, ma priorité !

Mon style, c’est poupée Barbie. Je le revendique, et j’en suis fière. Évidemment que mes cheveux ne sont pas blonds, je suis décolorée. Si ma peau est bronzée, ce n’est ni naturel ni parce que je reviens de vacances aux Maldives… Mais parce que je fais des UV deux fois par semaine. Mon ventre plat, ma silhouette élancée, et mes fesses rebondies sont le résultat de mes deux heures de sport quotidiennes.

 

Inscription "Plans rencontre" en ce moment

Jusqu'au dimanche 24 octobre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Mes lèvres pulpeuses sont naturelles, contrairement à ce qu’affirment les jalouses. Et j’ai appris à appliquer du rouge à lèvres pour qu’elles paraissent encore plus charnues. Je suis très fière de ma bouche à pipe.

J’aimerais pouvoir en dire autant de ma poitrine, mais ce n’est pas le cas. Enfin si, je suis très fière de mes seins. C’est juste qu’ils ne m’ont pas été donnés par Dame Nature, mais plutôt par un chirurgien plastique. Mon 95D est en silicone, je ne mens pas à ce sujet.

Un couple hors norme qui choque

Les passants sont étonnés de nous voir ensemble. Ce n’est pas la Belle et la Bête, mais sur le principe, nous n’en sommes pas loin. Lorsque mes amies me demandent ce que je lui trouve, je leur réponds simplement :

Si vous saviez ce qu’il a dans son pantalon, vous ne me poseriez pas la question.

En général, cela suffit à clore la conversation. Et je ne mens pas, Yacine a sans aucun doute la plus grosse queue que j’ai jamais vue, et j’en ai vu pas mal !

Mais ce ne sont pas ses 24 cm qui me font dire que je suis chanceuse de l’avoir connu.

Les préjugés sur ma profession de camgirl

Je suis camgirl. Effectivement, je gagne ma vie en m’exhibant sur Internet.

Non, je n’ai pas honte du tout de mon travail, et non, je ne considère pas être exploitée. Pour moi, ce sont ceux qui s’enferment pendant 10 heures dans un bureau qui sont exploités. Vendre son cerveau à un patron qui ne sait même pas comment vous vous appelez me paraît plus dégradant que de montrer mon corps à quelqu’un qui m’admire.

Et je peux le dire autant quand je veux, sans crainte de perdre mon travail. Je n’ai jamais été forcée à faire quelque chose que je désapprouve, combien d’employés peuvent en dire de même ?

C’est bien pour cela qu’au début je n’avais aucun problème à dire quel est mon métier. Puis j’ai été rattrapée par la réalité.

On a beau être au XXIème siècle, les gens ont beau prétendre être ouverts d’esprit, rien n’a changé depuis le Moyen Âge. Une fille qui travaille dans l’industrie adulte, c’est une pute. Et une pute, soit on la baise, soit on l’évite.

Mentir à tous, sauf à mon chéri

J’ai donc dû apprendre à mentir. Pour tout le monde, je suis ingénieur-projet en freelance. Cela me permet d’expliquer aussi bien mes horaires variables, que le fait de bien gagner ma vie, mais aussi pourquoi je bosse de chez moi. Vu que j’ai un diplôme d’ingénieur électrique, tout le monde y croit. Vous êtes au courant du projet de mission spatiale vers Mars ? La première colonie qui doit s’y installer ? Et bien, je travaille dessus. Tout est top secret, je ne peux pas trop donner de détails 😉

Les gens gobent tout. Plus c’est gros, plus c’est crédible.

Pas Yacine. Il s’est vite rendu compte que mon histoire ne tenait pas la route. Il me l’a dit, j’ai nié, en jouant l’offensée parce qu’il ne me croyait pas. C’est la seule fois où je l’ai vu s’énerver contre moi :

« Écoute Céline, nous savons tous les deux que ce n’est pas vrai, alors ne me mens pas, et ne me prends pas pour un con. Je n’ai absolument aucun problème avec ton travail, quel qu’il soit. Tu peux être espionne russe ou tueuse à gages pour la mafia brésilienne, je t’aimerai toujours au temps. Mais si tu me mens, alors cela signifie que nous ne pouvons rien construire ensemble. Rien. »

Je lui ai dit.

Il a souri. Il m’a embrassé. Puis il m’a demandé :

« Et tu fais quoi exactement ? Raconte-moi tout, je n’y connais rien ! Ça doit être super intéressant, non ? »

C’est à ce moment-là que j’ai réalisé la chance que j’avais d’avoir trouvé l’une des rares personnes au monde à vraiment être ouverte d’esprit.

Avant que Yacine me rejoigne, les cam sexy seule c'était déjà sympa. Mais avec lui c'est génial
Avant que Yacine me rejoigne, les cam sexy seule c’était déjà sympa. Mais avec lui c’est génial !

Une idée de visio en couple qui me déstabilise…

Mon travail lui paraît passionnant. Chaque jour, il me demande comment ça a été, et il m’écoute attentivement. Que je me plaigne après une journée de merde, ou que je lui raconte comment j’ai réussi à avoir 3 orgasmes avec un autre (même si aidée par un sextoy), il est toujours intéressé par mes aventures. Il semble vraiment apprécier ce que je fais, et il a le plus grand respect envers ma profession.

Et pourtant, je tombe des nues quand un soir, alors que nous sommes tous les deux dans le lit après avoir fait l’amour, il me dit :

« Tu crois que l’on pourrait faire du vidéochat ensemble, en couple ? »

Devant mon absence de réponse, il commence à stresser. Il doit sûrement confondre ma surprise avec de la colère, car il enchaine rapidement :

« Je ne dis pas que tu dois arrêter de travailler seule, non, pas du tout ! C’est juste que je me disais que le soir, on pourrait aussi le faire en couple, non ? »

Avant que je comprenne le fantasme que cela cache

Je ne sais pas quoi dire, je ne m’attendais vraiment pas à cela. Je sens qu’il est de plus en plus embarrassé par mon silence, mais je suis tout simplement trop abasourdie pour m’exprimer.

« Si tu n’en as pas envie, on le fait pas ! On oublie tout, il y pas de problèmes ! Mais j’ai pensé que de toute façon on le fait tous les soirs, donc pourquoi pas le faire en ligne ? On pourrait avoir quelques euros en plus pour payer le loyer. Et puis… »

Il ne finit pas sa phrase. Il est gêné, je le sens. Que veut-il me dire ?

« Et puis ? Dis-moi tout, Yacine. Pas de secrets entre nous !

  • Ça m’excite de savoir que quelqu’un nous regarde pendant qu’on baise. Rien que d’y penser… J’ai envie de toi ! »

Je souris, et je lui réponds finalement que, dès ce weekend, on entre tous les deux en ligne. En couple. Le samedi soir, c’est là qu’il y a le plus de monde.

 

Inscription "Plans rencontre" en ce moment

Jusqu'au dimanche 24 octobre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Comment exciter les voyeurs avec nos exhibs

Cela m’amuse de le voir. Cela me rappelle mon premier jour, il y a maintenant 5 ans. Moi aussi j’étais stressée, et je ne savais pas quoi faire.

Pourtant, c’est plus facile pour lui, je lui ai tout expliqué. Mais c’est vrai qu’il faut être préparée aux messages agressifs, et savoir rester indifférents aux insultes. Tout n’est pas rose, malheureusement, mais le jeu en vaut la chandelle. Je suis convaincue que le chat vidéo va lui plaire, et je pense que l’on va bien s’amuser.

C’est moi l’habituée, et c’est donc à moi de prendre les choses en main. Yacine est suffisamment intelligent pour ne pas se sentir blessé dans son orgueil d’homme si je prends les rênes de notre petite session.

Je dégrafe mon soutien-gorge, et immédiatement le nombre de visiteurs augmente. Je me caresse les seins, et les premières surprises arrivent. Dix centimes, vingt centimes… Rien de bien folichon, mais cela donne confiance.

Je passe derrière mon homme, pose mes mains sur son ventre, puis les glisse sous son boxer. Je le sens durcir immédiatement sous mes doigts, comme toujours. J’aguiche le public, vantant les mérites de Yacine, leur expliquant à quel point j’ai envie de jouer avec sa queue énorme, et les messages d’encouragement commencent à pleuvoir. Avant de passer sur des plateformes payantes, on a fait des exhibs sur d’autres sites. Encore aujourd’hui on se connecte sur Wyylde parfois , et on prend autant de plaisir à lire tous ces messages de voyeurs.

Mon mec sait comment faire grimper l’audience

Lorsque les premiers pourboires intéressants arrivent, je le déshabille et entreprends de le sucer devant l’audience, ébahie par la taille de son engin. Je le lèche, je l’avale, je me délecte de sa queue, et il prend confiance. Il commence à parler avec notre public.

« Désolé les gars, mais sa bouche est occupée, alors je prends le relais. »

Il sait y faire, c’est le genre de chose qui plaît. Je ne vois pas l’écran, je ne sais pas quels messages nous recevons, mais j’entends les réponses de Yacine. Il est détendu, naturel, et notre public a l’air d’aimer ça.

« Les gars, vous voulez que je l’enfile, c’est ça ? Moi je veux bien. Vous êtes sûrs ? Allez, montrez-moi à quel point vous avez envie de voir comment je la défonce avec ma grosse bite ! »

Je sais que de plus en plus de personnes nous regardent. Je suis habituée, cela a perdu de son charme pour moi, mais de voir Yacine aussi excité me fait mouiller. Moi aussi, j’ai envie qu’il me défonce avec son énorme teub. Pour le plaisir du public, et pour le mien.

Comme s’il avait lu mes pensées, il me place soudainement à quatre pattes sur le lit, face à l’écran, et m’enlève mon string. Pendant qu’il prend place derrière moi, je jette un coup d’œil aux messages que nous recevons. Il y en a tellement, je n’arrive pas à les lire.

C’est devant plus de 3 000 spectateurs virtuels que Yacine me pénètre.

La cam, un premier pas d’aller plus loin vers l’exhib en public

Quelques heures plus tard, je suis pelotonnée dans ses bras, sous notre couette. Heureuse.

« Yacine, tu dors ?

  • Non, pas encore.
  • Tu sais… Tu avais raison.
  • J’ai toujours raison. Mais au sujet de quoi en particulier ?
  • C’était une bonne idée de le faire en couple. C’est excitant de se faire mater quand on baise.
  • Ouais. Ouais, moi aussi ça m’a plu. On le refera !
  • Bien sûr !

Puis, après quelques secondes, je rajoute :

  • Tu sais quoi ?
  • Non, dis-moi
  • J’aimerais bien qu’on le refasse, mais avec un vrai public.
  • Comment ça ?
  • Ça te dit pas d’aller dans un club libertin samedi prochain ? »

Il me serre un peu plus fort dans ses bras et me murmure à l’oreille : « Céline, si tu savais à quel point t’es géniale. Si tu savais à quel point je t’aime ».

Gérer mon addiction au sexe en devant épouse candauliste

Gérer mon addiction au sexe en devant épouse candauliste
Je m’appelle Margaux. Larry et moi sommes mariés depuis un an et nous avons une vie sexuelle sortant de l’ordinaire. D’abord, j’adore le sexe. Plus que la moyenne. Ensuite, j’exige à chaque fois d’être filmée durant le sexe et mon mari est d’accord. Enfin, je trompe mon mari avec son consentement. Mais avant d'en arriver...

Une nuit seule avec plusieurs mecs dans un refuge

Une nuit seule avec plusieurs mecs dans un refuge
« T’es prête ? T’as bien tout pris ? Allez, grimpe en voiture et dors un peu, on te réveille quand on fait une pause café. » Je fais exactement ce que Fabien m’a dit et, après m’être assis sur la banquette arrière, je ferme les yeux. J’entends les autres prendre place à côté de moi. La voiture démarre,...