Sous le charme de cette femme parfaite… à un détail près


Je me prénomme Julien. Je suis âgé de 25 ans et je sors tout juste d’une relation amoureuse qui a duré un an. J’ai arrêté les études supérieures il y a 2 ans pour travailler comme homme à tout faire dans un hôtel de luxe au sud de la France. Dans ce complexe, je peux être serveur, nettoyeur de piscine, masseur, chauffeur à la demande des clients et je fais même des services de chambre. Bref, ma polyvalence me permet de gagner suffisamment pour joindre les deux bouts, malgré mon manque de diplôme. Je n’ai pas un physique d’athlète, mais je ne néglige pas non plus mon corps. Je fais souvent tourner les têtes des demoiselles. Notamment lorsque je suis en short et en chemise ouverte durant mes services à la piscine.

Retour aux histoires candaulistes d’amants

Une cliente au physique de mannequin retient mon attention

Un samedi, durant les vacances d’été, l’hôtel était particulièrement bondé. Les touristes commençaient à s’amasser en nombre. Et les chambres se remplissaient à une allure phénoménale. J’étais de service au bar de la piscine. Vraiment, j’étais débordé de commandes. Et beaucoup de gens me racontaient leur histoire sans même que je ne m’y intéresse vraiment.

Joe, ou plutôt Joël, mais il détestait ce nom un peu trop féminin à son goût, est mon meilleur ami. Il était le complice de mes conneries dans ce vaste complexe hôtelier. Du genre dragueur, mais qui n’arrivait jamais à choper une fille, il était, au fond un gentil gars qui veut passer pour un Don Juan. Il était affecté au service des clients à la piscine, pendant que j’étais le barman.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Des gamins maladroits l’avaient bousculé. Il avait renversé par accident le plateau de cocktail et se retrouvait trempé de la tête aux pieds. Il devait donc aller se changer et me pria d’aller servir le transat n°3 qui attendait sa boisson depuis un bon moment. Je m’exécutai sans attendre, me libérant du récit interminable de la vie privée d’un homme d’affaires qui trompait sa femme depuis 10 ans.

Je pris soin de me faufiler lentement entre la foule tout excitée de voir la belle piscine de l’hôtel. Lorsque j’arrivai au fameux transat n°3, je suis resté bouche bée. Une superbe créature au corps parfait se tenait couchée sous le pare-soleil, bronzant tranquillement.

Serveur, un job de rêve pour faire connaissance avec des avions de chasse
Serveur, un job de rêve pour faire connaissance avec des avions de chasse

Elle avait un corps digne des magazines, avec des jambes interminables et des fesses parfaitement mises en valeur par son beau petit maillot de bain. Elle avait de longs cheveux châtains qui lui couvraient le dos. Un chapeau lui couvrait aussi le visage. Je m’inclinais tant bien que mal pour découvrir le beau visage qui se cachait dessous, mais en vain.

Premier contact verbal avec la créature de rêve

« Excusez-moi, madame, votre boisson est prête », dis-je, tout en m’impatientant de voir un visage rayonnant. Je ne fus par déçu de ce que je découvris. Elle retira ses lunettes de soleil, ses yeux marron clair lui offraient un regard revolver. Ses lèvres étaient aussi sensuelles que j’avais envie de les embrasser sans attendre.

« Tiens ?!  Voilà une version plus sexy et moins grossière du premier serveur », me fit-elle en me souriant légèrement. J’avais compris qu’elle voulait faire allusion à Joe. Ce dernier n’avait sûrement pas raté l’occasion de la draguer.

Quand elle se tourna vers moi, je ne pus m’empêcher de jeter un regard voyeur vers ses beaux seins cachés par son maillot de bain. « Mon Dieu, j’ai enfin pu voir un ange de mes propres yeux », murmurai-je dans ma tête. « Déposez les verres sur la table », dit-elle en me faisant un léger clin d’œil.

Désormais, je ne pouvais plus détourner mon attention du transat n°3 depuis le bar. Je l’observais, ou plutôt l’admirais siroter tranquillement son cocktail. Puis, un homme sortit de la piscine, s’approcha d’elle et l’embrassa langoureusement.

En réalité, c’était son mari et le second verre de cocktail était pour lui. Adieu tous mes fantasmes et mes rêveries, retour à la réalité.

Un jeu de séduction réciproque

L’après-midi, j’avais terminé mon travail de barman et je fus affecté au service de chambres. Vers le début de soirée, je devais livrer le dîner chez tous les clients qui ne souhaitaient pas descendre à la salle commune. Devinez sur qui je tombe lorsque j’avais effectué mon dernier service ? Sur la superbe jeune femme de la piscine.

Lorsqu’elle m’aperçus, je vis l’étonnement dans son regard. Pour ma part, je n’étais pas mécontent d’être dans ma belle tenue classe de serveur de l’hôtel. « Mon beau gosse de la piscine ne me lâche plus », me dit-elle en m’invitant à entrer. Je n’avais pas trop le droit de taquiner les clients, encore moins les clientes mariées. Du coup, je me suis juste mis à sourire et à la remercier du compliment.

J’avais remarqué qu’un seul repas devait être livré. Je lui demandais donc avec indiscrétion où était son mari. Elle me répondit, toute rouge de colère que « ce salopard préférait son boulot à leurs vacances ». Il serait rentré en urgence à Paris cet après-midi.

Elle commença ensuite à me parler de leur vie amoureuse un peu trop fade, son mari étant trop débordé par son travail. Elle me proposa même de lui tenir compagnie pour dîner. Étant donné que sa chambre était mon dernier room service, j’avais du temps devant moi. J’acceptais alors sans rechigner.

Elle me pria ensuite d’attendre dans le living pendant qu’elle allait prendre un bain. Elle traversa la pièce toute nue, la serviette qu’elle tenait à la main ne cachant pratiquement rien. Je prenais cela comme une invitation !

Moment de voyeurisme avant un tendre rapprochement

Les bruits de la douche me parvenaient clairement. Apparemment, madame n’a pas verrouillé la porte ! Je me faufilai alors discrètement vers la douche. La porte était bien entrouverte, juste assez pour que je puisse profiter du spectacle. Bien que je fusse bien élevé, je ne pouvais m’empêcher de jouer au voyeur.

L’eau ruisselait sur son corps avec une telle grâce. Elle se frottait les seins tout savonneux, jouant légèrement avec ses beaux petits tétons. En en profita même pour se caresser l’entre-jambes ! Je la voyais prendre du plaisir et cela ne me laissait définitivement pas indifférent. J’avais le sexe complètement en érection. Je m’imaginais à la place de cette main qu’elle faisait balader allègrement sur tout son corps.

Après sa douche et sa partie de caresse solitaire, elle se rhabilla. Pendant ce temps, je retournais innocemment à ma place, sur le canapé. On avait alors discuté en nous présentant. Elle s’appelait Natacha, 23 ans et était mariée à Kevin, 30 ans, homme d’affaires un peu trop débordé.

Mater une fille sous la douche pendant qu’elle se caresse, cela me file un barreau du tonnerre

Je voyais qu’elle me faisait directement confiance et se confiait à moi. De mon côté, je la trouvais simplement parfaite. Mariée, mais parfaite. Elle me dit qu’elle enviait les hommes comme moi, ceux qui ne se prenaient pas la tête et qui profitent de la vie sans être esclaves de l’argent et du business.

Elle alluma la télé et nous décidâmes de regarder un film. Puis, elle se rapprocha de plus en plus de moi, jusqu’à se blottir quasiment dans mes bras avant de s’endormir. Je pris soin de ne pas la réveiller, mais je la couvris juste d’une couette sur le canapé et m’en allais.

Une cliente inattendue dans la salle de massage

Le lendemain devait être mon jour de repos, mais je préférais donner un coup de main à l’hôtel pour aider mes collègues débordés par l’affluence des clients. En fait, la vérité c’est que je tenais absolument à revoir Natacha. Et je n’allais sûrement pas passer ma journée qu’à travailler.

Comme la veille, j’étais affecté au bar, quand on m’annonça qu’un client faisait appel à mes talents de masseur et que cela allait me prendre toute la matinée. Pas de chance ! Je n’allais donc pas voir ma belle Natacha avant l’après-midi.

La salle de massage se divisait en de nombreuses pièces individuelles ou collectives, selon la demande de chaque client. On m’avait dit que j’avais une cliente à masser dans la pièce n°1.

Je m’y rendis sans me faire prier avec l’huile, la serviette et tous les accessoires dont j’avais besoin. À ma grande surprise, Natacha se trouvait étalée, toute nue, sur la table de massage. Une serviette recouvrait ses fesses, dévoilant des courbes sensuelles qui me faisaient directement de l’effet.

Des mains qui glissent là où il ne faudrait pas…

Je fis mine de ne pas être étonné et nous commencions à discuter à nouveau des évènements d’hier. Je commençai à lui passer de l’huile sur le dos et à la masser. Quand mes mains se dirigeaient vers le bas de son dos, elle ne pouvait s’empêcher d’émettre de légers frémissements.

Après un bon moment, elle se retourna complètement tout en me demandant de continuer le massage. J’ai failli m’évanouir d’excitation en voyant de si près son corps exempt de défaut. Je pris mon courage à deux mains et je lui versai de l’huile sur les seins, puis je me suis mis à les masser avec douceur et sensualité. J’avais remarqué la veille qu’elle aimait se caresser les tétons, j’en fis de même.

Mes mains devenaient de plus en plus audacieuses, à un tel point que je versais de l’huile de massage sur son ventre, son bas-ventre et son entre-jambes. Elle entra dans mon jeu en écartant légèrement les cuisses.

Je lui massai donc innocemment son ventre bien plat et ses cuisses, et je commençai à balader mes mains vers l’intérieur de ces dernières. Elle n’arrivait plus à résister. Alors elle me prit la main et la frotta contre son sexe bien humide d’excitation. Je la caressais allègrement et j’en profitais pour la doigter.

Un doigtage en règle et un moment de baise apothéotique

À cette heure de la journée, tout le monde s’occupait bien à la piscine. Seuls dans la salle de massage, nous appréciions l’instant. Néanmoins, s’informer de la présence d’autres personnes dans les pièces alentours m’importait comme le cadet de nos soucis. Alors que je la doigtais vigoureusement, elle sortit prestement mon sexe bien dur de mon short.

À son tour, Natacha prend mon sexe en main avec beaucoup de doigté
À son tour, Natacha prend mon sexe en main avec beaucoup de doigté

Je continuais à la caresser à lui donner du plaisir avec mes doigts. Elle se contorsionna alors légèrement pour mettre mon sexe dans sa bouche, le lécha et le suça avec une telle dextérité que j’en tremblai. Elle se plaça ensuite sur le bord de la table, les cuisses complètement écartées et m’invita à la pénétrer.

 
Inscription "Plans rencontre" en ce moment
Jusqu'au vendredi 17 septembre 2021 minuit, bénéficiez d'un accès privilégié aux plans rencontres.
Offre réservée aux profils "Hommes seuls".
>> Activer maintenant mon profil Rencontre
 

Au moment où elle sentit mon membre entrer en elle, elle ferma les yeux, puis se mit à gémir à chaque mouvement que je faisais. De là où je me tenais, je pouvais lui lécher les seins pour accentuer son excitation. Nous nous sentions tellement envahis par le plaisir que nous avions mis la pièce sens dessus dessous. Notre partie de jambes en l’air a duré aussi longtemps qu’il le fallait. Nous sortîmes de la salle avec les cheveux tout ébouriffés, le corps haletant, mais comblé d’un plaisir intense.

Le séjour de Natacha dans le sud était simplement magnifique, aussi bien pour elle que pour moi. Nous nous voyions souvent en cachette et je la trouvais de plus en plus épanouie. Je vous avoue que j’étais même secrètement tombé amoureux d’elle. Hélas, je ne pouvais être qu’un simple amant. Bien qu’elle fût si parfaite, elle était mariée.

Tromper avec mon amie black ma petite copine qui vit trop loin

Tromper avec mon amie black ma petite copine qui vit trop loin
Je m’appelle Loïc, 38 ans, divorcé et deux enfants, sortant depuis trois ans avec Anastasia, 35 ans, divorcée elle aussi et avec deux enfants. Entre nous, les choses vont très bien. Nous avons les mêmes visions de la vie, les mêmes ambitions. Nous sortons tous les deux d’une relation toxique et nous comptons bien remédier...

Un trio hard à l’hôtel filmé par le mari

Un trio hard à l’hôtel filmé par le mari
Parfois on oublie les plans cul aussi rapidement qu'ils nous été proposés. D'autres fois, on s'en souvient par l'intensité du moment, de l'excitation qu'il nous a procuré. Le souvenir de cette rencontre à l'hôtel reste fort, et je ne pourrai jamais assez remercier ce cocu de mari qui a offert à un autre mec et...

Cassandra, une jeune domina rencontrée en club

Cassandra, une jeune domina rencontrée en club
Avez-vous déjà ressenti une telle attirance pour une personne au point que vous êtes en mesure de tout accepter pour elle ? Je ne parle pas uniquement d’amour, mais d’une attirance physique, voire sexuelle. Si vous n’avez jamais éprouvé ce sentiment, vous ne serez pas en mesure de comprendre ce qui m’est arrivé il y a...